Pasteur Al Powell, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste en Inter Amérique, présente le programme de formation en ligne sur le leadership des jeunes le 22 mai 2019, avec pour objectif de mieux servir, fidéliser, guider et encadrer les jeunes de tout le territoire. Photo de Keila Trejo / DIA

27 Mai 2019 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens / DIA

« Parfois, nous n’aimons pas les chaussures ni les cheveux en folie qu’ont nos jeunes, mais ce sont les futurs dirigeants de notre église, » a déclaré pasteur Josney Rodríguez, qui supervise des milliers de pasteurs et d’anciens d’église dans le cadre de l’association pastorale de l’Église adventiste du septième jour en Inter-Amérique. « Vous devez les former afin qu’ils puissent être bientôt nos leaders. »

Pasteur Rodriguez faisait partie des dizaines d’intervenants qui ont pris part à un programme spécial de formation au ministère de la jeunesse, proposé en ligne, débouchant sur l’obtention d’un certificat et destiné aux directeurs de jeunesse, aux pasteurs d’église, aux anciens d’église, aux administrateurs et aux membres actifs de l’église. La formation vise à équiper les dirigeants d’église de telle sorte qu’ils puissent mieux servir, fidéliser, exercer leur ministère, accompagner et préparer les jeunes au ministère. La formation de deux jours était organisée par le département des ministères de la jeunesse et s’est tenue du 22 au 23 mai 2019 à Miami, en Floride.

« Quand les dirigeants comprennent mieux comment entrer en contact avec, former, réorienter et accompagner les agents humains ayant le plus de potentiel dans l’église, nos jeunes, alors davantage d’opportunités seront disponibles pour permettre aux jeunes d’achever l’œuvre, » a déclaré pasteur Al Powell, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste en Inter Amérique et principal organisateur du programme.

Il s’agit d’aider les jeunes à découvrir leurs dons, de leur permettre de diriger, de les reconnaître et de les valoriser, a expliqué pasteur Powell. Pour ce faire, Al Powell a rappelé aux dirigeants d’église de donner la priorité à Dieu, de prier et de soutenir les jeunes dans leur parcours afin qu’ils puissent avoir un impact sur les autres et les inciter à prendre part à la tâche qui consiste à préparer un peuple pour la seconde venue de Jésus.

Le président de la DIA, pasteur Elie Henry, a rappelé aux administrateurs et aux dirigeants de l’église d’être un canal auprès des autres, en particulier les jeunes, pour avoir encore plus d’impact sur l’église et la communauté environnante. Photo de Keila Trejo / DIA

« Donnez également la priorité aux jeunes, » a déclaré Al Powell. « Soyez de bons leaders et permettez-leur d’aller de l’avant. »

Le président de la DIA, pasteur Elie Henry, a également rappelé aux administrateurs et aux dirigeants de l’église de comprendre quel est leur objectif, leur rôle et leur vocation afin d’accomplir la vision divine dans leur vie et dans l’avenir de l’église, en citant la vie de Jérémie.

« Dieu vous donne une grande vision parce qu’il veut vous utiliser pour être un canal pour les autres, pour montrer la rédemption que Dieu a pour vous et pour ceux qui vous entourent, » a déclaré pasteur Henry.

Garder le cap sur la vision signifie aller de l’avant et prendre le temps de se concentrer sur les besoins des jeunes de l’église afin de renforcer l’impact sur la communauté environnante, a souligné pasteur Henry.

Les directeurs des ministères de la jeunesse venus de toute l’Inter-Amérique à l’écoute lors de la première journée de la session de formation, le 22 mai 2019. Photo de Keila Trejo / DIA

Les jeunes âgés de 15 à 30 ans représentent 37% de l’effectif de membres de l’église dans le territoire de la DIA. Ce pourcentage représente plus de 1,4 million de jeunes qui doivent être fidélisés, pris en charge et impliqués dans les plans d’action pour la croissance de l’église, a expliqué Filiberto Verduzco, trésorier de l’Église adventiste en Inter Amérique.

Filiberto Verduzco a encouragé les administrateurs d’église à inclure des jeunes à tous les niveaux de l’église. « Allouez des ressources pour soutenir les jeunes afin qu’ils puissent participer et se sentir essentiels à la réalisation de la mission, » a-t-il déclaré.

Le pasteur Pako Mokgwane, directeur adjoint des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste mondiale, a parlé du taux alarmant d’abandon de l’église par de nombreux jeunes dans le monde entier. Les statistiques révèlent que 50% des membres quittent l’église chaque année.

« Nous savons que la plupart d’entre eux ne partent pas à cause de problèmes doctrinaux mais à cause de problèmes relationnels, » a déclaré pasteur Mokgwane. « Nous avons besoin de leaders et nous en avons besoin maintenant. »

Pasteur Pako Mokgwane, directeur adjoint des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste mondiale, parle aux dirigeants et aux internautes du taux alarmant d’abandon de l’église à travers le monde. Photo de Keila Trejo / DIA

« Si vous voulez être des leaders pertinents, vous devez non seulement écouter, mais également comprendre. »

Pasteur Mokgwane a également évoqué, en plus du besoin de davantage d’implication dans le leadership de la jeunesse, le nouveau programme de formation des dirigeants de jeunesse seniors qui a été lancé en ligne l’année dernière.

Pasteur Mokgwane a félicité les dirigeants d’église dans l’Union Dominicaine pour avoir diplômé les premiers Directeurs de Jeunesse Senior (SYL) dans l’église mondiale, lors d’une visite dans l’île au début de ce mois.

Selon David Uribe, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste en République Dominicaine, trois cent quarante-sept jeunes leaders ont été formés au programme SYL dans toute la République Dominicaine, du 2 au 10 mai. « Lorsque nos jeunes dirigent nos églises, nous avons constaté que l’église se développait dans la plupart des cas, » a dit David Uribe.

Katia Reinert, directrice adjointe des ministères de la santé pour l’Église adventiste mondiale, s’adresse aux dirigeants de jeunesse au sujet de l’importance pour eux de comprendre les cycles de risque des addictions auxquelles sont confrontés les jeunes aujourd’hui, le 22 mai 2019. David Velez de la DIA traduit son message. Photo de Keila Trejo / DIA

Équiper les jeunes c’est bien plus qu’un programme, ou un sabbat des jeunes particulier, il s’agit plutôt de toujours laisser la jeunesse être aux avant-postes. « Notre église doit permettre aux jeunes d’être plus impliqués dans la direction et les soutenir dans le cadre de la vision et de la mission globales de l’église, » a-t-il ajouté.

David Uribe a indiqué que les plans sont faits pour que plus de 1000 jeunes commencent la formation au programme SYL dans les mois à venir. De retour dans son territoire, David Uribe a déclaré que des centaines de directeurs de jeunesse et de leaders dans toute l’île étaient connectés pour suivre le programme de formation en ligne.

Des experts et des intervenants venus du monde entier ont apporté des idées et des outils pour aider les dirigeants à réussir dans leur travail avec les jeunes à travers des dizaines de séminaires et de présentations sur la manière de réussir à diriger la jeunesse, sur le rôle du pasteur et de l’ancien dans le ministères de la jeunesse, sur la manière de garder la société J.A. et les jeunes impliqués dans le monde contemporain, sur la consolidation des clubs des Éclaireurs et des clubs des Aventuriers, sur la compréhension de l’histoire, de la philosophie et de la vision des ministères de la jeunesse, sur la manière de détecter la dépression, ses symptômes, et le traitement approprié, et bien plus encore.

Un groupe de jeunes leaders de la Fédération Dominicaine de l’Est posent avec les dirigeants de jeunesse de l’Église adventiste mondiale après avoir achevé le programme de formation de leader de jeunesse un peu plus tôt au cours du mois de mai. Photo de David Uribe

Pasteur Daniel Torreblanca, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste dans le Chiapas, au Mexique, qui a assisté au programme en direct, a déclaré que plus de 200 dirigeants de jeunesse étaient réunis dans les différents bureaux des fédérations et missions de l’union. Avec plus de 94500 jeunes répartis dans huit fédérations et missions, le programme de formation, ainsi que toutes les initiatives et ressources en matière de leadership de la jeunesse proposées par l’église, est crucial pour garantir que l’église encourage une culture où ils sont placés en responsabilité.

« S’assurer que l’on passe du temps quotidiennement avec Dieu d’abord, que l’on passe du temps à exprimer de l’empathie et à devenir amis des jeunes, et que le ministère de la jeunesse ne consiste pas simplement à organiser des programmes et créer des événements, mais aussi à motiver les jeunes à aller à la recherche d’autres personnes pour leur présenter le salut, sont des choses dont il faut se rappeler, » a dit pasteur Torreblanca.

« Concernant les milliers de jeunes dans toute l’Inter Amérique, nous savons qu’ils ont une grande disposition à s’impliquer, à aller vers les autres et à répondre aux besoins de la communauté, donc en tant que dirigeants, nous devons les responsabiliser aujourd’hui, » a déclaré pasteur Powell.

Pasteur Daniel Torreblanca (à gauche), directeur des ministères de la jeunesse pour l’église dans l’état du Chiapas, au Mexique, partage un moment avec le président de la DIA, pasteur Elie Henry, après avoir reçu un certificat d’achèvement lors de la session de formation de deux jours qui s’est terminée le 23 mai 2019. Photo de Abel Márquez/DIA

Pour voir la liste des présentateurs de séminaires proposés lors de la session de formation de deux jours, cliquez ICI

Pour voir la Formation en Ministère de la Jeunesse de l’Inter-Amérique, cliquez ICI

Pour les initiatives et les ressources des ministères de la jeunesse de l’Inter-Amérique, cliquez ICI

Photo de Abel Márquez/DIA

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Une adolescente atteint 1,2 million d’abonnés avec des messages sur Jésus et la Bible
Le Centre de Cancérologie de Loma Linda célèbre 30 ans de Protonthérapie
Deux frères médecins aux premières lignes dans la lutte contre la COVID-19