Mots-clés les plus recherchés

15 Juin 2022 | Saint-Louis, Missouri, États-Unis | Libna Stevens, Actualités de la Division Inter Américaine

Pour de nombreux délégués à la Session de la Conférence Générale de cette année à St. Louis, dans le Missouri, aux États-Unis, c’était la première fois qu’ils voyaient autant d’adventistes du septième jour venant de différentes parties du monde, et, qu’ils étaient témoins de la façon dont l’Église adventiste mondiale dirige les sessions administratives, et qu’ils participaient à des segments spirituels et musicaux aussi divers.

Pour quatre jeunes de la délégation de la Division Inter Américaine, l’expérience de la Session de la Conférence Générale, qui s’est tenue du 6 au 11 juin 2022, a changé leur perspective et a renforcé leur engagement à accomplir la mission dans les communautés où ils vivent.

Les délégués à la Session de la Conférence Générale tiennent le drapeau et le nom de leurs pays lors du défilé « Mission en Mouvement » à la fin de la semaine à St. Louis, dans le Missouri, aux États-Unis, le 11 juin 2022. [Photo : Daniel Gallardo/DIA]

« Comme un rêve devenu réalité »

À 20 ans, Zarith Méndez est l’une des plus jeunes parmi les déléguées de la DIA après être devenue la première gagnante du concours biblique du quinquennat à l’échelle du territoire. « C’est comme un rêve devenu réalité pour moi, » a déclaré Zarith Mendez. Elle a été impressionnée par la structure de chaque réunion, par le nombre de personnes, et par le fait que tout était ordonné dans chaque réunion administrative de l’église, et cela a complètement changé sa perspective.

« Le fait de voir comment tout est fait dans l’ordre, que la voix et le vote de chaque membre comptent, et le fait que chaque point du manuel est vraiment sérieux et a un impact au niveau de l’église mondiale veut dire beaucoup pour moi, » a dit Zarith Méndez. « Je pense que c’est très important et pertinent pour notre église. »

« Je veux retourner dans mon église d’origine et partager avec elle tout ce que j’ai appris, et comment l’église fonctionne à ce niveau et comment elle progresse dans le monde entier, » a-t-elle déclaré.

« Être ici, c’était vraiment comme être dans une autre dimension, » a dit Zarith Mendez. Ça a été un vrai miracle d’arriver à la session. Juste un mois avant la session, elle a obtenu un visa pour voyager, a-t-elle précisé. Étudier la Bible il y a de nombreuses années et participer à la compétition organisée par le territoire dans le Nord de la Colombie et devenir en 2016 la gagnante du concours biblique a amené de nombreuses premières dans sa vie : son premier voyage en avion à 15 ans en dehors de la Colombie, son départ de son village agricole pour étudier les soins infirmiers à l’Université de Cúcuta, en Colombie, et sa visite aux États-Unis pour la première fois.

Zarith Méndez de l’Union du Nord de la Colombie a gagné sa place de déléguée des jeunes de la Division Inter Américaine pour la Session de la Conférence Générale du 6 au 11 juin 2022. [Photo : Daniel Gallardo/DIA]

Zarith Méndez est rentrée dans son pays pour continuer à servir en tant que directrice de l’École du Sabbat dans le district d’églises Eden de la municipalité de Villa Rosario. Elle apporte sa contribution également au club des Aventuriers et sert de conseillère au Chefs-Guides.

« J’ai vu comment Dieu a mené ma vie et pourvu à mes besoins afin que je puisse participer à ce que l’église fait pour Dieu non seulement dans ma ville et mon pays, mais dans tous les coins du monde dans le cadre d’une même mission consistant à présenter le message de l’évangile à chaque personne afin que Jésus puisse revenir bientôt pour nous emmener au ciel, » a dit Zarith Méndez.

La diversité était impressionnante

Darnelle Pierre est originaire de Port-au-Prince en Haïti. Elle a été nommée déléguée à la Conférence Générale représentant la plus grande des 24 unions de l’Inter Amérique. Participer à la session lui a ouvert l’esprit et elle a compris à quel point l’Église adventiste est grande et inclusive en tant que mouvement mondial.

« Ce qui m’a le plus impressionné ici c’est la diversité » a dit Darnelle Pierre. « Le fait que nous soyons tous de différents endroits du monde, mais que nous formions une seule église, une église unifiée, est incroyable. »

Voter sur chaque question et chaque point présenté lors de la session l’a immédiatement fait passer du rôle de spectatrice à celui de membre actif dans le processus décisionnel qui concerne la vie de son église, a-t-elle déclaré.

Darnelle Pierre, de l’Union Haïtienne, participe en tant que déléguée de la jeunesse à la Session de la Conférence Générale pour la Division Inter Américaine. Elle représente la plus grande des 24 unions de la DIA. [Photo : Daniel Gallardo/DIA]

« Quand je suis arrivée ici pour la première fois, je ne savais pas vraiment pourquoi Dieu m’avait amenée ici, mais je suis tellement heureuse et je me sens si honorée de pouvoir voir la diversité culturelle de l’église et de voir de mes yeux comment les choses se passent à ce niveau, » a-t-elle dit. L’idée que Darnelle Pierre se faisait de la Conférence Générale, était celle d’un niveau si élevé et difficile à atteindre que quoi que disent les dirigeants de l’église à la Conférence Générale, l’église locale suit. « Vous entendez que l’église mondiale n’est pas divisée et que nous n’avons pas d’opinions différentes, mais j’ai été vraiment choquée de voir des discussions houleuses comme celles que j’ai pu voir au sein de notre comité d’église, » a-t-elle déclaré. « Une seule question peut amener tant d’opinions, alors je me suis dit : ‘je comprends.’ Nous sommes tous des humains qui travaillent pour prendre les meilleures décisions pour l’église. »

À 23 ans, Darnelle Pierre poursuit des études en éducation et envisage de poursuivre avec une maîtrise en psychologie de l’éducation. Elle a grandi dans l’église et dirige actuellement le club des Éclaireurs à l’Auditorium de la Bible, l’une des plus grandes églises de la capitale. Elle est également membre fondatrice d’une grande chorale de jeunes et fait partie de l’équipe de louange de son église.

« Je pense que l’avenir de l’église est prometteur et nous avons besoin de plus de jeunes qui connaissent l’église, car la plupart du temps nous voulons la révolution, mais nous ne sommes pas suffisamment armés pour la révolution, » a dit Darnelle Pierre. « J’espère vraiment que notre génération apprendra à connaître l’église, sa structure, qu’elle apprendra à connaître l’évangile, qu’elle saura pourquoi nous sommes ici et quelle est notre mission afin que nous puissions mieux servir et achever l’œuvre. » Elle est déterminée à se tourner vers ses pairs, à partager ce qu’elle a appris et à les assurer du besoin du Saint-Esprit pour les guider dans leur service envers l’église et la communauté. « L’œuvre est de Dieu et tout ce qui ressort de tout ce que nous faisons doit être sous l’influence du Saint-Esprit afin que nous fassions les meilleurs choix pour notre église. »

Une expérience révélatrice

Kevin Daniel Rodríguez, 24 ans, a voyagé depuis sa ville natale à Ixhuatlán, dans le Sud-est de Veracruz, au Mexique, pour se rendre à la Session de la Conférence Générale. Juste avant le début de la session, il a été sélectionné par son Union Mexicaine Inter Océanique pour faire partie de la commission de nominations. Ce fut une surprise et une expérience révélatrice, a-t-il déclaré. Faire partie de la commission de nominations sélectionnée dans chaque division de l’Église adventiste mondiale lui a permis de voir l’ordre, l’unité et la spiritualité de tant d’adventistes du septième jour différents.

Kevin Rodríguez, délégué de la jeunesse de l’Union Mexicaine Inter Océanique, participe à la Session de la Conférence Générale à St. Louis, dans le Missouri. Kevin Rodríguez a été sélectionné par son union pour faire partie de la commission de nominations lors de la Session de la Conférence Générale. [Photo : Daniel Gallardo/DIA]

« Lorsque vous êtes dans votre église, vous apprenez comment l’église fonctionne et agit, ses besoins et les besoins de ses membres, mais quand vous atteignez ce niveau élevé de l’église, vous apprenez à apprécier les problèmes et les défis auxquels l’église est confrontée dans le monde entier, » a déclaré Kevin Rodríguez. « Les problèmes ou les difficultés sont très complexes mais tout le monde est très ouvert à leur sujet. »

Voir comment le président de l’Église adventiste mondiale, pasteur Ted Wilson, rassemble toutes les idées, interagit avec des personnes de cultures et d’idéologies différentes pour rediriger tout le monde vers l’objectif qui est de prêcher l’évangile, était quelque chose d’assez étonnant à voir, a-t-il déclaré. « J’étais vraiment ravi de voir à quel point il y a tant d’unité parmi les pasteurs et les dirigeants de différentes parties de la Division Inter Américaine lorsqu’on a voté pour le pasteur Henry, le secrétaire et le trésorier avec une telle unité et une telle chaleur.

« Ma perspective dans son ensemble a changé, » a-t-il déclaré. La meilleure façon dont il peut l’illustrer est de décrire comment son premier objectif était de protéger sa famille. Kevin Rodríguez est ingénieur civil et a deux sœurs. « Je voulais protéger mon père, ma mère et mes frères et sœurs. Ensuite, je suis passé à un autre niveau quand j’ai commencé à diriger dans mon église, alors j’ai commencé à me soucier de mon église. Mais maintenant, quand je vois les besoins à ce niveau, j’ai le sentiment que peu importe la taille de notre travail dans notre église d’origine, il est important pour l’église au niveau mondial.

La session était vraiment diversifiée avec tant de personnes venant d’Europe, d’Afrique, d’Asie, avec de belles cultures, a dit Kevin Rodríguez, qui est un dirigeant chef-guide, un leader de petit groupe et un directeur de la jeunesse pour le district de son église dans son pays. « J’ai hâte d’y retourner et de partager tout ce que j’ai appris ici et d’encourager les jeunes à continuer d’avancer dans la mission. »

Plus inspiré pour atteindre davantage de personnes pour Christ

Andy Paul a voyagé en tant que délégué de l’île de Grenade, qui est nichée entre la mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique au nord de Trinidad-et-Tobago. Participer à la session l’a enraciné davantage dans la mission de l’église et l’a aidé à comprendre comment l’église agit et fonctionne dans le monde entier.

Andy Paul de l’île de Grenade participe à la session en tant que délégué laïc représentant l’Union Caribéenne. C’est un ouvrier biblique qui a conduit près de 200 personnes à Christ. [Photo : Daniel Gallardo/DIA]

« C’est impressionnant de voir comment Dieu dirige ce mouvement, » a dit Andy Paul. « La session a fortifié ma foi parce que là où je suis dans mon pays, nous n’avons pas idée du travail plus vaste qui se déroule dans le monde, » a-t-il ajouté. « Lorsque vous entendez des rapports provenant de diverses parties du monde, cela vous donne l’assurance que les choses avancent vraiment rapidement dans de nombreuses parties du monde. »

En tant qu’ouvrier biblique à Moyah, un village de la paroisse de Saint-André, AndyPaul est très au clair sur ce qui va terminer l’œuvre de proclamation de l’évangile, à commencer par son pays, et les nombreuses îles de la Caraïbe et au-delà, pour atteindre le monde. Il a donné des études bibliques à des dizaines de personnes, a tenu des campagnes d’évangélisation à la Grenade et dans plusieurs îles de la Caraïbe année après année.

Agriculteur et apiculteur confirmé depuis plus de 20 ans, Andy Paul, 41 ans, prend également le temps d’apprendre aux jeunes l’importance de l’apiculture. Mais il dit que sa réalisation la plus significative est d’amener les gens à accepter Jésus. Près de 200 personnes ont été baptisées, grâce à ses efforts en tant qu’ouvrier biblique. Andy Paul est l’un des principaux ouvriers bibliques de la Grenade, ont déclaré les dirigeants de l’église dans l’Union Caribéenne.

« Je suis vraiment ravi de venir ici pour représenter mon église et voir que mon église est beaucoup plus grande que mon église locale, » a dit Andy Paul. « Ma foi est encore plus fortifiée afin de travailler plus et aller davantage dans ma communauté parce que je sais que nous n’avons pas terminé tant que ce n’est pas achevé partout. »

Il repart encore plus inspiré au sujet de la mission de l’église. « J’aimerais que d’autres personnes de mon église aient l’opportunité de participer à cette session comme je l’ai fait, mais je retourne prêt à leur raconter mon expérience et l’œuvre que nous devons nous engager à continuer d’accomplir. »

La 61ème Session de la Conférence Générale des adventistes du septième jour s’est tenue à St. Louis, dans le Missouri, aux États-Unis, du 6 au 11 juin 2022.

Pour en savoir plus sur la récente Session de la Conférence Générale, visitez notre site à l’adresse interamerica.org

Daniela Arrieta, Jean Carmy Felixon, et Cristhel Romero ont fourni des informations pour cet article.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

L’Église adventiste célèbre le baptême de centaines de personnes suite aux efforts d’évangélisation dans le Nord du Mexique
Il est toujours possible de s’inscrire à la conférence interaméricaine SeLD qui doit commencer le 25 juillet
Une radio adventiste change des vies en Amazonie péruvienne