Mots-clés les plus recherchés
May 17, 2022 | Silver Spring, Maryland, United States | Nicole Dominguez, Adventist News Network

À 18 h le 20 mai 1863, il y a donc 159 ans, deux ans après le début de la guerre de Sécession, 21 adventistes du Midwest et du Nord-Est se sont rencontrés à Battle Creek, au Michigan, « dans le but d’organiser une conférence générale ». C’est ainsi qu’a débuté la première session de la Conférence générale de l’Église adventiste du septième jour.

Quatre délégués de la Fédération de New York, un du Minnesota, onze du Michigan, deux de l’Ohio, un du Wisconsin et deux de l’Iowa se sont rassemblés pour concevoir le plan de la structure de l’Église adventiste du septième jour. Cette première session est passée à l’histoire, parce que la Constitution de l’Église a été rédigée, la structure de direction a été construite, le pasteur et abolitionniste John Byington a été nommé comme premier président de la Conférence générale (CG), l’auteur et éducateur Uriah Smith comme premier secrétaire et Eli S. Walker comme premier trésorier.

Le deuxième temple, où s’est tenue la première session. Il a été construit en 1857 sur la rue W. Van Buren, près de la rue Cass, à Battle Creek, au Michigan. [Une photo autorisée par la Conférence générale de l’Église adventiste du septième jour.]

Mais détrompez-vous, il ne s’agissait pas de la première structure organisationnelle à être mise au point. Avant cela, en octobre 1861, la Fédération du Michigan a été établie à Battle Creek. Et lorsque James White a loué l’efficacité et l’expansion du ministère des églises du Michigan s’étant réunies en fédération, d’autres fédérations ont été organisées, un an plus tard, en Iowa, au Vermont, en Illinois et au Wisconsin, au Minnesota et, enfin, à New York et en Ohio. Notre perception moderne de la session de la Conférence générale ne représente pas du tout la toute première session. Nous sommes habitués à de grands stades accueillant des milliers de croyants venus du monde entier, à des dizaines de représentants de ministères, d’organisations, d’établissements et de missions des quatre coins du globe. Cependant, les premières sessions de la CG étaient sans équivoque de plus petite envergure, tant en nombre qu’en accessibilité, les 26 premières sessions ayant eu lieu à Battle Creek, au Michigan, là où tout a commencé. Les éléments de base de la session de la CG sont la preuve de la pureté et de la structure simplistes de l’Église adventiste du septième jour.

La mise sur pied de la Conférence générale en 1863 fut la première étape dans la création de ce qui allait devenir une Église mondiale. Il s’agissait du premier jet des structures que nous avons aujourd’hui pour gérer les opérations quotidiennes de l’Église. Les humbles origines de la session de la CG nous rappellent les intentions qui ont formé notre dénomination. D’une croyance à une Église à un mouvement à une Église mondiale; en poursuivant notre route, nous devons regarder en arrière de temps à autre afin de nous souvenir que la première session de la CG a été monumentale dans sa formation et puissante dans son impact.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Premier centre hispanophone d’excellence en pharmacie établi au pays grâce à une subvention de 3,4 millions de dollars
L’Église adventiste célèbre le baptême de centaines de personnes suite aux efforts d’évangélisation dans le Nord du Mexique
Il est toujours possible de s’inscrire à la conférence interaméricaine SeLD qui doit commencer le 25 juillet