Mots-clés les plus recherchés

Des dirigeants adventistes prêts à inaugurer le centre de mieux-être de Tuxtla Gutiérrez, dans l’État mexicain du Chiapas, le 20 décembre 2021. De gauche à droite : Les pasteurs David Celis, président de l’Union du sud-est du Mexique; de la Division interaméricaine : Tomás Torres, vice-président, Élie Henry, président, et Filiberto Verduzco, trésorier; Ignacio Navarro, président de l’Union du Chiapas au Mexique; José Dzul, président de l’Union centre-mexicaine; et Antonio Rosas, comptable pour l’Union interocéanique du Mexique. [Une photo de Juan Carlos Zavala.]

Le 19 janvier 2022 | Tuxtla Gutiérrez, Chiapas, Mexique| Yosainy Osaya de Colina et le département des actualités de l’Union du Chiapas au Mexique et de la Division interaméricaine

Un centre de mieux-être a récemment été inauguré par l’Église adventiste du septième jour de l’État mexicain du Chiapas. Le nouvel établissement, le Centro de Vida Sana Dr. Filiberto Verduzco Avila, offrira des remèdes naturels et des services de médecine préventive axés sur la santé globale du corps et de l’esprit. Le 20 décembre dernier, des dizaines d’administrateurs, de dirigeants et de membres de l’Église locale et nationale ont assisté à la cérémonie d’inauguration à Tuxtla Gutiérrez.

« Il s’agit d’un moment très spécial pour inaugurer un centre comme celui-ci », a dit le pasteur Ignacio Navarro, président de l’Église au Chiapas. Le centre appartient à l’Église adventiste du septième jour au Mexique et à la Division interaméricaine, a-t-il ajouté, et « il constitue un espace missionnaire dans la ville de Tuxtla Gutiérrez où le plan de Dieu de restaurer sa création sera présenté et le proche retour de Jésus annoncé. »

Les dirigeants réunis à l’intérieur du centre de mieux-être pour un programme spécial d’inauguration diffusé en direct sur les plateformes de médias sociaux. [Une photo de Juan Carlos Zavala.]

Selon le pasteur Navarro, le centre de mieux-être comporte trois caractéristiques principales : il présente la marque enregistrée de l’Église I Want to Live Healthy (« Je veux vivre en bonne santé »), il porte le nom de Filiberto Verduzco, trésorier de l’Église pour le territoire interaméricain, et il s’agira d’un endroit où pourront être servis tous les gens du Chiapas et du reste du pays. « I Want to Live Healthy » est une marque de commerce enregistrée par la Division interaméricaine servant à faire la promotion du mode de vie sain facilité par huit remèdes naturels.

Le pasteur Verduzco, qui était présent à l’inauguration, a remercié les dirigeants des bureaux de l’Union et des huit fédérations pour le grand honneur. « Dieu est le seul qui puisse vraiment apporter la guérison, et il y aura de nombreux patients à l’âme malade qui auront besoin d’une attention particulière de la part du divin Docteur, a-t-il dit. Mes chers frères et sœurs, la vie est un don de Dieu et nous devons enseigner les bonnes habitudes qui constituent un mode de vie plus sain. »

Le pasteur Ignacio Navarro, président de l’Église au Chiapas, au Mexique, a parlé aux personnes réunies de l’importance du centre et de sa mission d’offrir des soins physiques et spirituels à tous ceux qui entreront dans l’établissement de santé. [Une photo de Juan Carlos Zavala.]

Le pasteur Navarro a expliqué que les dirigeants ont choisi de donner au centre le nom de Filiberto Verduzco pour son leadership inspirant dans l’accomplissement de la mission.

La construction du centre Vida Sana a débuté en 2018 alors que l’Église au Chiapas consacrait ses initiatives et activités missionnaires de toute l’année à la santé.

Le centre pourra accueillir 100 patients à la fois et sera entièrement fonctionnel dès que les permis restants seront obtenus, ont dit les dirigeants de l’Église. L’établissement comprend des piscines d’hydrothérapie, des saunas, un gymnase, une salle à manger, neuf chambres et suites, des bureaux médicaux et administratifs, une chapelle, un auditorium extérieur ainsi qu’un parc.

C’est le deuxième centre de mieux-être à être reconnu par l’Église adventiste du septième jour au Mexique. Le centre Las Canoas Vida Sana, un sanatorium fondé par le Dr Tomás Ramírez, est ouvert depuis des décennies à Montemorelos, dans l’État mexicain de Nuevo León.

Le Dr Tomás Ramírez (troisième à partir de la gauche) remercie les dirigeants de l’Église pour l’honneur qu’ils lui ont fait de donner son nom au parc derrière le centre de mieux-être. Le Dr Ramírez est accompagné de sa femme Concepción (à gauche) et de ses fils, le Dr Juan Ramírez (deuxième à partir de la gauche) et Andrés Ramírez (à droite). [Une photo de Juan Carlos Zavala.]

Le Dr Ramírez, qui est retraité, a été honoré pour son travail d’éducateur en médecine préventive. Il avait toujours rêvé de voir un centre de mieux-être au Chiapas. Les dirigeants de l’Église ont dévoilé le nom du parc, à l’extérieur du centre, qui porte son nom.

« Dans les années 1970, quand j’ai obtenu mon diplôme de l’Université nationale autonome du Mexique, je me suis demandé pourquoi les médicaments et les antibiotiques ne font que guérir les symptômes, mais pas les maladies. J’ai donc demandé à Dieu de me montrer comment traiter les maladies de manières plus efficaces et moins dispendieuses, a expliqué le Dr Ramírez. C’est alors que Dieu m’a approché de l’Église adventiste et que j’ai commencé à traiter avec des plantes et des méthodes naturelles. J’ai ouvert ma propre pharmacie à Tuxtla Gutiérrez, où j’ai trouvé tellement de plantes médicinales, mais les meilleures trouvailles étaient dans la Parole de Dieu, car c’est elle qui guérit. » Son fils, le Dr Juan Ramírez, qui travaille au centre Las Canoas, occupera également le poste de directeur médical du nouveau centre du Chiapas.

Vue sur le parc construit avec huit stations représentant la partie des huit remèdes naturels de l’initiative « I Want to Live Healthy » de l’Église. [Une photo de Juan Carlos Zavala.]

En faisant le tour du centre et en félicitant l’Église et ses dirigeants pour avoir construit un aussi beau centre représentant Dieu, le pasteur Élie Henry, président de la Division interaméricaine, s’est exprimé ainsi : « Il s’agit d’un centre pour tous ceux qui auront besoin de soutien physique, certes, mais aussi d’une aide spirituelle. Cet espace présentera le message selon lequel l’Église adventiste se préoccupe du bien-être des gens. »

De nombreux membres d’église étaient également si fiers de voir l’achèvement du nouveau centre.

« Dieu est tellement grand qu’il a permis, par la fidélité de l’Église, l’existence de ce bel établissement », a dit José Antonio Gómez, un membre de l’église adventiste centrale de Tuxtla Gutiérrez.

De gauche à droite : le pasteur Élie Henry, président de la Division interaméricaine, sa femme, Ketlie, le pasteur Filiberto Verduzco, trésorier de la Division interaméricaine et sa femme, Alma, font le tour des piscines d’hydrothérapie du centre de mieux-être. [Une photo de Juan Carlos Zavala.]

Raúl Pérez Pimentel, un ancien de l’église adventiste Sochitlán, a dit qu’il était admirable et merveilleux de faire le tour du nouvel établissement. « Ce centre existe pour honorer le Seigneur et profiter à beaucoup de gens, et je veux dire aux membres de mon église qu’il vaut tellement la peine d’être fidèle au Seigneur. »

« Nous voulons que chaque personne qui visitera ce centre soit entouré d’anges et que ceux qui travailleront ici sentent qu’ils sont un instrument de salut », a dit le pasteur Navarro.

Une partie de l’entrée du nouveau Centro de Vida Sana Dr. Filiberto Verduzco Avila de Tuxtla Gutiérrez, dans l’État mexicain du Chiapas. [Une photo de Juan Carlos Zavala.]

Pour en apprendre davantage sur le centre de Vida Sana Dr. Filiberto Verduzco Avila, visitez le umch.org.mx.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

À Porto Rico, l’Église adventiste nomme une nouvelle présidente de l’université
L’héritage de 1863
L’Inter Amérique revient sur ses débuts et sur la providence divine lors de la célébration du centenaire