Mots-clés les plus recherchés

11 novembre 2021 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Ted N.C. Wilson

Ted Wilson (TW) : Salutations, mes amis. Cette semaine, Nancy et moi allons partager avec vous quelques réflexions sur la manière d’exercer un ministère auprès de certains des êtres les plus précieux, et pourtant les plus vulnérables, de la planète : les enfants dans le besoin.

Nancy Wilson (NW) : On nous dit que « le lien terrestre le plus tendre est celui qui unit la mère à l’enfant » et, bien sûr, la stabilité et l’amour fort d’un père ont également un impact durable. Les recherches montrent que les enfants qui ont grandi dans un foyer chrétien aimant et attentif sont plus résilients et mieux équipés pour faire face aux défis de la vie.

TW : Malheureusement, des millions d’enfants vivent aujourd’hui sans mère, sans père ou sans les deux. Sur les plus de 155 millions d’enfants classés comme orphelins, 15,1 millions ont perdu leurs deux parents. Chaque jour, 39 000 enfants sont contraints de quitter leur foyer en raison du décès d’un parent, d’une maladie ou d’un abus familial, ou encore d’un abandon.

NW : Selon les Nations unies, l’Asie compte 61 millions d’orphelins, dont 20 millions pour la seule Chine. Le continent africain compte 52 millions d’orphelins, l’Inde en compte 30 millions et l’Amérique latine et les Caraïbes en comptent 10 millions. Derrière ces chiffres, il y a aussi le bilan personnel lié aux zones de conflit, au statut de réfugié, aux catastrophes naturelles, à la toxicomanie, à la violence, au Covid et à bien d’autres choses encore.

TW : Tout au long des Écritures, Dieu a exprimé sa préoccupation en demandant à son peuple de se préoccuper des orphelins. Il se présente comme « Le père des orphelins, le défenseur des veuves, c’est Dieu dans sa sainte demeure. Dieu donne un foyer à ceux qui sont solitaires ».

Dans le Psaume 27.10, nous lisons ce qui suit : « Même si mon père et ma mère viennent à m’abandonner, l’Éternel m’accueillera ». Et l’une des façons dont je crois que le Seigneur prend soin de ces personnes précieuses et vulnérables est à travers les membres de son corps : l’Église.

NW : Le samedi prochain, le 20 novembre, a été désigné « Journée mondiale pour les orphelins et les enfants vulnérable » par l’Église Adventiste du Septième Jour. Sous la direction des « Ministères Adventistes des Possibilités » de l’église, cet événement annuel favorise la prise de conscience de la situation critique de ces chers enfants et encourage chacun d’entre nous à faire ce qu’il peut pour les aider.

TW : La Bible nous rappelle, en tant que disciples du Christ, de répondre aux besoins de ces petits. Dans Matthieu 19.14, il nous est rappelé de laisser les enfants venir à Jésus, et le Psaume 82.3 nous dit que nous devons rendre justice « au faible et à l’orphelin ».

Proverbes 31.8 nous encourage à prendre la parole pour ceux qui ne peuvent pas le faire eux-mêmes, et Esaïe 1.17 indique clairement que nous devons protéger les orphelins contre ceux qui les maltraitent. Le chapitre 25 de Matthieu nous dit que nous devons nourrir et habiller ceux qui sont dans le besoin, car en faisant cela, nous le faisons sûrement pour Jésus. Et Luc 3.11 et Romains 12.13 nous rappellent de partager nos ressources avec les moins fortunés.

NW : Quelles sont les actions que nous pouvons entreprendre pour aider les orphelins et les enfants vulnérables ? Les Ministères Adventistes des Possibilités proposent des suggestions et d’autres idées sur leur site, écrit au bas de l’écran.

Certaines de ces suggestions incluent, avant tout, de prier pour ces enfants. Envisagez d’adopter ou de devenir un parent d’accueil, mais même si cela n’est pas possible, priez pour que ces enfants trouvent un foyer ou un centre d’accueil aimant. Et cela, Ted, me rappelle qu’il y a quelques années, nous avons commencé à parrainer un jeune garçon qui est pris en charge par l’International Children Care. Il vit en République dominicaine et nous recevons des nouvelles de temps en temps. Il se débrouille très bien, c’est un excellent élève et il va très bien ; il aime étudier sa Bible et jouer avec les autres enfants. Et parfois, il nous écrit des lettres personnelles. Mais il écrit en espagnol, alors nous avons besoin d’aide pour comprendre ce que ses lettres disent. Quoi qu’il en soit, vous pouvez également parrainer un enfant. Un cadeau attentionné signifie beaucoup. Tant d’enfants luttent pour obtenir le strict nécessaire pour vivre. Un cadeau personnel peut dire beaucoup pour apporter un encouragement.

TW : Passez du temps avec ces enfants et écoutez leurs histoires. Montrez-leur que Jésus est leur meilleur ami. Si possible, vous pouvez envisager d’adopter un enfant. Il s’agit d’une décision importante qui peut être source d’espoir, de stabilité et d’un avenir brillant pour l’enfant. Vous pouvez également envisager de devenir un parent d’accueil. Bien que les spécificités du placement en famille d’accueil varient d’un pays à l’autre, ce type de ministère spécial peut offrir une énorme opportunité aux parents d’accueil de faire une différence durable dans la vie d’un enfant, pas seulement temporairement, mais peut-être pour toujours.

NW : Même dans les foyers où l’un ou les deux parents sont présents, il peut arriver qu’une crise frappe une famille et crée un stress particulièrement difficile pour les enfants. Offrir un foyer temporaire peut contribuer à soulager le stress immédiat des parents et des enfants dans ce type de circonstances.

TW : Dans le livre « Conseils à l’Église, il y a un chapitre entier consacré au « Soin des orphelins ». C’est là que nous lisons ce qui suit : « Que ceux qui possèdent l’amour de Dieu, ouvrent leur cœur et leur foyer à ces enfants. Ce n’est pas la meilleure des choses pour ces derniers d’être placés dans de grandes institutions. S’il n’y a pas de membres de la famille pouvant s’occuper d’eux, nos frères et sœurs devraient ou les adopter en les prenant chez eux, ou chercher à les placer dans des foyers convenables ».

NW : « Le Sauveur a l’œil sur ces enfants d’une manière toute spéciale et ce serait l’offenser que de les négliger. Tout acte de bienveillance accompli à leur égard au nom de Jésus, sera accepté par lui comme étant fait à lui-même ».

TW : L’Église a la chance de pouvoir compter sur de nombreuses organisations de soutien qui se consacrent à la fourniture d’un large éventail de services aux orphelins et aux enfants vulnérables. Certaines de ces organisations sont répertoriées sur le site Web des Ministères Adventistes des Possibilités, au lien indiqué ci-dessus.

Que le Seigneur ouvre nos yeux et touche nos cœurs, en nous montrant aujourd’hui comment nous pouvons servir au mieux ces précieux enfants, car « le royaume des cieux est à ceux-là ».

Prayer:

Prions ensemble. Père céleste, tu connais le cœur, tu sais où se trouve chaque orphelin sur cette planète, ton cœur va vers eux, ton désir de prendre soin d’eux est grand ; Seigneur, bénis l’église alors qu’elle prend soin de ces enfants vulnérables, de ces orphelins, toujours par ta puissance ; dirige les membres de l’église pour qu’ils sachent exactement comment ils peuvent participer à l’aide à l’orphelin. Seigneur, nous sommes tous orphelins en un sens et si reconnaissants que tu nous aies adoptés dans ta merveilleuse famille ; aide-nous à partager cette bonne nouvelle, que Jésus revient bientôt et que nous ferons partie de la famille de Dieu pour toujours. Merci de nous écouter dans cette prière, nous le demandons au nom de Jésus, amen.

Top news

Barry Black, l’aumônier du Sénat américain, écrit un livre pour enfants
Plusieurs publications adventistes reçoivent les grands honneurs lors d’un congrès annuel de presse chrétienne
Les dirigeants adventistes interaméricains nous ont rappelé de « ne pas lâcher » durant la semaine annuelle axée sur la prière