Mots-clés les plus recherchés

4 Novembre 2021 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens, Pôle Informations de la Division Inter Américaine

Plusieurs conseils d’administration des institutions de l’Inter-Amérique ont continué la présentation de leurs rapports devant les membres du comité, en informant sur l’état de leur organisation, les défis qui perdurent, les difficultés financières et les plans pour l’avenir. Des dizaines d’administrateurs et de membres des conseils d’administration se sont réunis en ligne pour recevoir les dernières informations au sujet du séminaire théologique, de l’université de la division, de la maison d’édition mexicaine et des comités éducatifs, le 2 novembre 2021.

SETAI

Les administrateurs du Séminaire Théologique Adventiste Interaméricain (SETAI) ont débuté leur rapport en expliquant aux membres du conseil d’administration que l’objectif final et clair du séminaire est de faire en sorte que les membres restent. « Fidéliser nos membres et atteindre notre objectif consistant à faire des membres des disciples est la raison de notre existence, » a déclaré Dr Efraín Velázquez, président du SETAI.

Le SETAI est l’institution d’études théologiques de troisième cycle établie par l’Église adventiste du septième jour en tant qu’entité à but non lucratif enregistrée en Floride et dans le Commonwealth de Porto Rico. Le SETAI a été créé pour apporter des connaissances et des valeurs fondamentales en formant des personnes au ministère chrétien et en proclamant au monde l’espérance de la venue de Jésus.

Le président du SETAI, Efraín Velázquez, présente son rapport aux membres du conseil d’administration lors de la deuxième journée des comités des institutions, le 2 novembre 2021. [Photo : Capture d’écran de la DIA]

Après être passé aux cours en ligne, aux symposiums et aux conférences bibliques au début de la pandémie, Efraín Velázquez a indiqué que cette année, certains cours sur place ont repris sur les campus universitaires adventistes. Cependant, un enseignement hybride avec certains cours en ligne a été mis en place en permanence pour maximiser les ressources, a-t-il expliqué.

Les dirigeants du SETAI ont présenté un rapport sur la construction du siège de l’institution à Mayagüez, à Porto Rico. Cet espace qui était vraiment nécessaire servira de bureau central du séminaire et hébergera le programme de doctorat en études bibliques qui débutera en 2022. Les précédents défis posés par les ouragans, les tremblements de terre et la pandémie avaient retardé l’achèvement de la construction, a dit Efraín Veláquez. Le centre du SETAI comprendra une collection archéologique, un centre audiovisuel et des salles de classe et des bureaux intelligents qui seront connectés à tous les coins de la DIA, a déclaré Efraín Veláquez. Le bâtiment devrait être inauguré en mars 2022 alors que le séminaire célèbrera son 25ème anniversaire. L’Église adventiste en Inter Amérique célébrera également son centenaire l’année prochaine.

Les membres du Conseil ont été informés que l’été prochain, une deuxième cohorte de maîtrise en Théologie Systématique commencera au Mexique. Le programme est une spécialisation pour les théologiens et les spécialistes des études doctrinales. Un autre nouveau programme qui sera lancé est le doctorat en théologie pastorale avec une concentration en leadership.

« Le plan que nous avons présenté prévoit que chaque union inscrive l’un de ses pasteurs pour poursuivre un doctorat axé sur le leadership, et un pasteur pour une maîtrise en théologie systématique, » a déclaré Efraín Veláquez.

Le site du nouveau siège du Séminaire Théologique Adventiste Interaméricain à Mayagüez, Porto Rico, devrait être achevé au début de l’année prochaine, [Photo : avec l’aimable autorisation d’Efraín Velázquez]

Le SETAI propose actuellement 11 masters professionnels, 3 masters universitaires en théologie systématique et deux masters en études bibliques. De plus, le séminaire propose un doctorat en théologie pastorale sur quatre de ses campus.

Le SETAI a travaillé à la création de manuels institutionnels aux différents niveaux du séminaire, y compris un manuel de l’enseignant, un manuel de l’étudiant entre autres. Certains des objectifs incluent l’évaluation de chaque structure universitaire, des campus et du programme scolaire qui s’alignent sur les recommandations d’accréditation de l’Association des Écoles de Théologie.

L’Université de Montemorelos

L’Université de Montemorelos, une institution adventiste dans le Nord du Mexique supervisée par la Division Inter Américaine, a indiqué les ajustements et les stratégies mis en place après que l’école ait fermé son campus au début de la pandémie en avril 2020 et soit passée aux cours en ligne pendant près d’un an.

La rencontre du conseil d’administration a réuni des membres du comité dans différentes salles pour écouter des professeurs sur certains aspects de la pandémie que l’université a traversée depuis le début de l’année dernière.

Dr Ismael Castillo (au centre), président de l’Université de Montemorelos, présente son rapport aux membres du conseil d’administration le 2 novembre 2021, aux côtés de ses vice-présidents et principaux dirigeants. [Photo : capture d’écran de la DIA]

Carlos Marcelo Moroni, responsable du département de Psychologie à l’Université de Montemorelos, a déclaré que les étudiants ont dû faire face à des changements et à la mort de membres de leur famille pendant la pandémie. « Parce que l’université a mis en place une initiative d’éducation garantie pour que chaque étudiant termine ses études dans sa filière une fois inscrit, beaucoup n’ont pas interrompu leurs études en raison du manque de soutien financier de leurs parents ou des membres de leur famille, » a dit Carlos Moroni. Par exemple, si la principale source de soutien financier d’un étudiant, un parent ou un grand-parent, décède de la COVID, alors l’université supportera les coûts de la poursuite des études de cet étudiant, a-t-il déclaré.

Jusqu’ici, l’université s’occupe de 115 étudiants confrontés à des difficultés financières, ont déclaré les dirigeants de l’université.

La suspension des stages cliniques dans les hôpitaux et les institutions de l’état du Nuevo Leon a perturbé les exigences des étudiants en psychologie, a indiqué Carlos Moroni. Cependant, les plans ont été ajustés pour coordonner ces stages cliniques via le centre de soins familial que le département gère sur le campus dans le but d’adapter les heures de service social requises pour les études, a dit Carlos Moroni. Les professeurs ont également travaillé en coordination avec ADRA et des projets en cours, et ont effectué des consultations virtuelles avec des personnes.

« Les étudiants se sont rapidement adaptés aux cours en ligne et cela nous a permis d’établir la connexion avec beaucoup plus d’étudiants sans interruption grâce aux avancées technologiques dans lesquelles l’université a investi, » a déclaré Carlos Moroni. « Maintenant, nous constatons que les élèves ont des difficultés à revenir au format de présence dans la salle de classe, » a-t-il confié. La pandémie a d’abord semblé ajouter des murs, des difficultés, a dit Carlos Moroni, mais « aujourd’hui, nous nous retrouvons avec encore quelques défis, mais maintenant, nous avons trouvé des passerelles qui nous unissent aux étudiants et permettent un service supplémentaire à l’église. »

Les dirigeants de l’Université de Montemorelos ont indiqué que 2170 étudiants sont actuellement inscrits dans l’institution. [Photo : capture d’écran de la DIA]

Les administrateurs de l’université ont indiqué que 2791 sont actuellement inscrits pour l’année scolaire. Le campus héberge 450 des étudiants qui sont retournés sur le campus de Montemorelos, et il est prévu que les étudiants reviennent au début du deuxième semestre en janvier 2022. Les dirigeants de l’université ont signalé que des mesures strictes étaient en vigueur sur le campus conformément aux directives de distanciation sociale, qu’il y avait une coordination pour la livraison de trois repas par jour aux étudiants, et une amélioration des avancées technologiques sur le campus, entre autres.

« Nous avons été la première université du Mexique à faire vacciner la totalité ou la plupart de ses étudiants, lorsque des représentants de l’état ont proposé d’offrir ce service, » a déclaré Dr Ismael Castillo, président de l’Université de Montemorelos. « Nos rencontres générales se déroulent avec des mesures de distanciation sociale et nous prévoyons de faire la transition vers le retour de tous nos étudiants au début de l’année, » a-t-il déclaré.

Avec moins de revenus provenant de différentes directions et des pertes importantes pendant de nombreux mois, les administrateurs de l’université ont déclaré qu’à la fin du mois de septembre, les choses semblaient plus positives sur le plan financier.

Une partie de leurs plans d’expansion comprend un nouveau centre de recherche sur le campus qui devrait être achevé au cours du premier trimestre 2022.

[Photo: Capture d’écran de la DIA]

Les membres du conseil d’administration ont également voté sur le plan de développement institutionnel de l’université pour la période 2021-2026 qui englobe le cadre philosophique, stratégique, opérationnel et évaluatif inspiré des Saintes Écritures et des instructions prophétiques, en tant qu’institution éducative chrétienne adventiste. L’université a un engagement éducatif qui suit sa déclaration de vision et une série d’objectifs institutionnels et de plans de travail pour chaque programme, chaque résidence universitaire, la cafétéria et le domaine du soutien. Le plan institutionnel global sera voté en mai 2022.

Les Éditions GEMA

Les Éditions GEMA, l’une des deux maisons d’édition de la Division Inter Américaine, qui dessert l’Église au Mexique, a présenté un rapport sur la croissance de leurs publications au début de la pandémie. La pandémie a causé la fermeture de nombreuses entreprises et affecté les moyens de subsistance des membres d’église qui sont étroitement liés à la consommation de ressources et à la vente de livres de sa maison d’édition.

A la fin du mois d’octobre 2021, GEMA avait publié 166 nouveaux livres, dont 65 relatifs à l’église. GEMA a également publié 25 magazines missionnaires, 18 livres pour les représentants évangélistes, 10 « Expression Joven » qui est une ressource pour les jeunes, et plus encore.

De nombreux livres vendus par les représentants évangélistes traitaient du stress et de l’anxiété, de la croissance en Christ, de la santé, de la théologie et de la recherche de réponses bibliques, etc., ont indiqué les administrateurs de la GEMA.

Pasteur Moises Reyna, président des Éditions GEMA, a indiqué au conseil d’administration que malgré des coûts élevés, la maison d’édition a été en mesure de publier des dizaines de nouvelles publications cette année, grâce à la provision divine. [Photo : capture d’écran de la DIA]

L’impact des réseaux sociaux a considérablement augmenté au cours des derniers mois, faisant passer à plus de 347000, le nombre d’utilisateurs de Facebook connectés aux plateformes de la maison d’édition, dont plus de 5000 abonnés sur son compte Instagram.

En 2020, il y a eu une baisse des ventes nettes de 24,5 pour cent, et les chiffres augmentent lentement avec une augmentation de 8,46 pour cent des ventes nettes, ont indiqué les administrateurs de la GEMA. Les coûts ont également considérablement augmenté, mais Dieu a permis à la maison d’édition de s’en sortir pratiquement indemne, ont déclaré les dirigeants.

« Nous avons vu la main de Dieu bénir la GEMA qui continue à accomplir la mission de l’Église en proposant des publications qui offrent de l’espérance, » a déclaré Moises Reyna, président des Éditions GEMA.

Les membres du conseil d’administration des Éditions GEMA ont voté de nommer Jonatan Ponce Andrade en tant que vice-président pour la production et le marketing.

Conseil d’administration de l’Éducation (de la maternelle au lycée)

Avant de voter d’autoriser les requêtes des unions pour des écoles dans le système éducatif de l’Inter-Amérique, Faye Patterson, directrice de l’éducation pour l’Église adventiste en Inter-Amérique et secrétaire du conseil d’administration, a expliqué que la pandémie a touché des centaines d’écoles à travers le territoire. « Nous n’étions pas préparés pour l’enseignement à distance et nos enseignants ont dû être formés pour travailler dans la nouvelle configuration, » a déclaré Faye Patterson.

Dr. Faye Patterson, directrice de l’éducation pour l’Église adventiste en Inter Amérique, présente une photo de l’École Adventiste du septième jour de Guanaja établie en 1893 dans les îles de la Baie, au Honduras. L’école actuelle a subi d’importants dégâts lorsqu’un incendie a ravagé l’île le mois dernier. [Photo : capture d’écran de la DIA]

A un moment où de nombreuses écoles fermaient, « grâce à Dieu, nos écoles ont pu continuer à fonctionner malgré les coûts et le fait que plusieurs parents n’aient plus été en mesure de payer les frais de scolarité, » a-t-elle déclaré.

Un total de 15 enseignants et d’employés sont décédés à cause de la COVID, a indiqué Faye Patterson. « C’était douloureux de perdre ces enseignants qui travaillaient dans notre système éducatif adventiste, » a-t-elle déclaré. Les écoles ont perdu 12 pour cent de leurs élèves, elles ont dû licencier 27 membres du personnel et ont dû fermer trois établissements primaires qui étaient en difficulté avant même la pandémie, a-t-elle ajouté.

« Même avec toutes les luttes et les ajustements, nos enseignants et notre personnel ont travaillé dur pour être créatifs afin d’atteindre les jeunes étudiants qui n’ont pas accès à un ordinateur, a dit Faye Patterson. Les enseignants ont trouvé un moyen de continuer à distribuer des feuilles de travail et des devoirs pour permettre aux élèves de continuer à suivre le programme scolaire, a-t-elle ajouté. Au milieu de tout cela, les écoles adventistes continuent leur mission qui est d’enseigner l’amour de Jésus. Au cours de l’année écoulée, 1020 baptêmes ont eu lieu sur le territoire de la DIA, a indiqué Faye Patterson.

Les membres du conseil d’administration ont approuvé l’entrée de trois nouvelles écoles dans le système éducatif adventiste, deux dans l’Union du Sud-Est du Mexique et une dans l’Union du Honduras. Les manuels des établissements d’enseignement de la maternelle au lycée ont été approuvés par vote.

La directrice de l’éducation de la DIA, Dr Faye Patterson, examine les points à l’ordre du jour du Conseil de l’Enseignement Supérieur. [Photo : capture d’écran de la DIA]

Conseil d’administration de l’Enseignement Supérieur

 Le Conseil d’administration de l’Enseignement Supérieur a voté d’approuver un doctorat en éducation à l’Université Adventiste Dominicaine en République Dominicaine.

De plus, une Maîtrise en Administration des Entreprises, une Maîtrise en Santé Publique, une Licence es sciences en Ingénierie Informatique, une Licence ès sciences en Technologie Médicale, une Licence ès sciences en Nutrition et Diététique, une Licence ès sciences en Technologie de Radiologie et un diplôme scientifique en Ingénierie Biomédicale ont été approuvés et seront soumis à la Conférence Générale pour approbation pour l’Université Adventiste d’Haïti.

Conseil d’administration de l’éducation pastorale et théologique
Le Conseil d’administration de l’Éducation Pastorale et Théologique, qui supervise l’enseignement théologique et pastoral ainsi que la formation des pasteurs dans les universités en Inter-Amérique, a voté d’accepter Dr Josué Pantoja Barreto, Dr Lemuel Olan Jiménez, Dr René Beltrán Félix et Pasteur Samuel Alcántara comme professeurs de théologie/religion au SETAI.

De plus, les membres du conseil ont voté de nommer le Dr Raúl Lozano doyen de la faculté de théologie à l’Université de Linda Vista dans le Chiapas, au Mexique.

Une prière spéciale a été offerte pour les familles des enseignants et du personnel décédés à cause de la COVID au cours des 18 derniers mois, et pour la reconstruction de l’École Adventiste de Guanaja dans les îles de la Baie au Honduras.

Pour en savoir plus sur les institutions de l’Inter-Amérique, sur ses initiatives et ses activités, visitez-nous à l’adresse interamerica.org

 

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Barry Black, l’aumônier du Sénat américain, écrit un livre pour enfants
Plusieurs publications adventistes reçoivent les grands honneurs lors d’un congrès annuel de presse chrétienne
Les dirigeants adventistes interaméricains nous ont rappelé de « ne pas lâcher » durant la semaine annuelle axée sur la prière