Mots-clés les plus recherchés

Cette initiative aux Philippines témoigne du pouvoir d’une jeunesse adventiste qui participe à la mission.

Le 20 juin 2021 | Philippines | Geronimo Viernes Jr pour la Division de l’Asie-Pacifique du Sud et Adventist Review

L’histoire du groupe Voice of Youth (VOY) Ignite de la Fédération du centre de Luçon, aux Philippines, a commencé lorsqu’un groupe de jeunes a effectué le travail de préparation d’une campagne d’évangélisation dans les villages de Kambubuyugan et de Talamsi Uno, à Bulacain, en décembre 2020.

Et leur récit révèle la puissance transformatrice de Dieu non seulement auprès des jeunes qui ont participé au programme d’évangélisation, mais aussi envers les gens qui ont accepté Jésus Christ comme Sauveur personnel.

Le département de Jeunesse de la Division de l’Asie-Pacifique Sud, dirigée par Ron Genebago, était derrière l’initiative en collaboration avec le département de Jeunesse de l’Union des fédérations du nord des Philippines, dirigée par David Morado. Enfin, il a été intégré au programme de formation du département de Jeunesse de la Fédération du centre de Luçon.

Quelques-unes des personnes qui ont été baptisées à la fin des rencontres d’évangélisation de la Fédération du centre de Luçon, aux Philippines. L’initiative était dirigée par Voice of Youth Ignite, un groupe de jeunes adventistes du septième jour consacrés à la mission. Une photo du département des actualités de la Division de l’Asie-Pacifique du Sud.

N’eussent été le courage et la passion de nos jeunes dévoués qui ont pris les commandes de l’équipe VOY Ignite, nous n’aurions certainement pas vu et entendu les témoignages d’amour et de grâce des gens qui ont été délivrés de l’emprise des ténèbres par la puissance transformatrice de Jésus Christ.

Avec l’inspiration et le soutien des dirigeants d’églises locales du District 3 du nord de Bulacain, l’équipe VOY a été organisée et envoyée pour continuer ce que le groupe précédent avait commencé. Les jeunes ont partagé la parole de Dieu avec les gens de Barangay Talamsi Uno du 28 mars au 10 avril 2021. L’équipe a surmonté d’énormes obstacles : l’absence d’internet, d’électricité et d’eau tout en accomplissant son travail en harmonie avec les strictes mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

« Je suis si reconnaissant de m’être joint à l’équipe VOY, laquelle m’a permis d’utiliser les talents que Dieu m’a donnés pour partager son amour avec d’autres personnes », a dit Mart Louie Martizano de l’église adventiste du septième jour Camp Tecson.

« Il est si emballant et enrichissant de voir 21 précieuses âmes se faire baptiser à la fin de la campagne d’évangélisation de VOY Ignite, a raconté Orland Caliso, un implanteur d’églises dans le village de Kalawakan, à Bulcain. Je n’ai jamais rien vu de tel. Quelle joie! Et je n’ai jamais regretté de faire partie de cette très énergique équipe VOY. »

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Mauro « Mayor » Lopez, un chef de la tribu de Dumagat de Kambubuyugan, et toute sa famille ont accepté Jésus par le baptême lors de la campagne de VOY à Talamsi Uno. Et après le baptême, il ne pouvait plus se contenir. Il voulait partager les nouvelles vérités qu’il venait de découvrir avec les membres de sa tribu. Il a donc supplié l’équipe VOY de mener une autre campagne dans son village.

« Je veux aussi partager toutes les vérités que je viens d’entendre et d’accepter. Je veux dire à toute ma famille et à ma tribu que Dieu est amour et qu’il ne pratique aucun favoritisme, a-t-il dit. En réalité, de nombreux groupes religieux avaient tenté de nous convaincre auparavant, mais je n’avais ni vu ni entendu de leur part les vérités bibliques avec l’impact des paroles de l’équipe VOY. Ils se sont approchés de nous sans aucune hésitation; ils sont si sincères », a-t-il ajouté.

Les jeunes ont accepté volontiers cet appel urgent de lancer une autre campagne d’évangélisation de VOY Ignite, mais cette fois, avec la participation d’un nouveau groupe, les garçons kambu de Kambubuyugan. « Kambubuyugan » se traduit par « lieu de nombreux frelons », et ses garçons sont reconnus comme étant les plus violents et problématiques de la zone. Ils ont la réputation d’être très irrespectueux, surtout lorsqu’ils sont ivres. Aucun autre jeune n’ose se mettre sur leur chemin. Mais les vérités de la Bible ont adouci le cœur de certains d’entre eux, qui ont demandé le baptême lors de la seconde série d’évangélisation de VOY Ignite. Donc, lorsqu’ils ont appris qu’une autre campagne de VOY se tiendrait chez eux, ils étaient emballés et ont offert de se joindre au groupe.

« J’ai très hâte de partager ma nouvelle foi avec ma famille et mes amis », a dit William Gonzales, l’un des garçons kambu. Son ami Eric Bunag était d’accord. « Un sentiment nouveau est apparu en moi lorsque j’ai abandonné ma vie à Jésus. Avant, il était si facile de prononcer de mauvais mots. Je ne respectais personne et j’étais très impulsif. Mais grâce à Dieu et à l’œuvre du Saint-Esprit, j’apprends l’humilité. »

Ainsi, du 8 au 29 mai, des jeunes ont dirigé une campagne d’évangélisation de VOY Ignite à Kambubuyugan. La passion et le courage des jeunes nouvellement baptisés, surtout les garçons kambu, ont été impressionnants. Ils ont visité des enfants et des adultes pour les inviter aux réunions du soir. Ils ont activement participé à la prière, aux chants et au partage de témoignages.

La campagne d’évangélisation de VOY a également connu des moments plus légers. Lorsque l’orateur partageait la parole de Dieu le premier soir, un buffle est apparu de nulle part. Il a créé une petite confusion et un peu de crainte dans la foule, mais le tout est devenu une bénédiction lorsqu’une personne a souligné, à la blague, que même un buffle désirait assister aux présentations.

Ensuite, 21 personnes ont été ajoutées au royaume de Dieu par le baptême. Même si l’équipe a dû composer avec de fortes pluies, des températures très chaudes et de nombreux inconvénients, Dieu a récompensé son dévouement. « Je suis vraiment heureux, a dit William Gonzales, car mon frère aîné et toute sa famille sont maintenant baptisés. »

Fernan Vicmudo, président de l’association des laïcs du district, a dit que l’association était très fière de la participation des jeunes locaux à l’évangélisation. « Nous aurons l’honneur et le privilège de continuer de les appuyer. Nous prions et espérons que d’autres jeunes encore se joindront à Voice of Youth. »

La version originale de cet article a été publiée sur le site des actualités de la Division de l’Asie-Pacifique du Sud.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

D’après ADRA, la pandémie de COVID-19 n’est pas terminée
Un Congrès en ligne sur la Gestion Chrétienne de la Vie pour fortifier les membres d’église à travers l’Inter-Amérique
Comment survivre à la grande illusion?