Mots-clés les plus recherchés

25 Decembre 2020 | Silver Spring, Maryland,  États-Unis | Ted N.C. Wilson

Dans cette vidéo, prenons quelques instants ensemble pour réfléchir au plus grand don jamais fait : Jésus Christ. Dans 2 Corinthiens 5.19 nous lisons : « Dieu était en Christ : il réconciliait le monde avec lui-même en ne chargeant pas les hommes de leurs fautes, et il a mis en nous la parole de la réconciliation ». Dieu était en Christ, nous réconciliant avec lui-même. Nous avons ici une magnifique image du plan de salut : c’est l’image d’un Dieu qui prend l’initiative de restaurer la relation qu’il avait autrefois avec les êtres humains, une perte vivement ressentie lorsque l’humanité a choisi de se séparer de son Créateur.

Imaginez cette nuit, il y a si longtemps, dans la ville de Bethléem. Un enfant naît, non pas dans un lit confortable, mais dans une grange, dans une écurie, entouré de créatures qu’il a lui-même conçues. Il était à la fois pleinement humain et pleinement divin.

Nous voyons Dieu en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, par l’impuissance d’un nourrisson, l’innocence d’un enfant, la fidélité d’un jeune charpentier, la compassion d’un grand guérisseur, la sagesse d’un enseignant respecté et l’humilité d’un homme innocent qui tend l’autre joue. Nous le voyons sur la croix, les bras tendus, essayant de réconcilier le monde avec lui-même.

C’est un Dieu qui cherche à se réconcilier avec nous. C’est ce qu’Il veut, plus que tout. Il désire que nous soyons avec lui, non seulement dans l’avenir, mais aussi en ce moment. Son œuvre de réconciliation ne s’est pas terminée avec la croix, mais elle continue encore, puisqu’il est notre Grand Prêtre dans le sanctuaire céleste, exerçant son ministère dans le lieu le plus saint, le lieu très saint, plaidant son sang en notre faveur.

Le Christ participe activement à ce ministère important en ce moment. Il est merveilleux de savoir que le Dieu de l’univers, qui était prêt à s’humilier et à venir en ce monde où il a fait l’expérience de nos épreuves et de nos peines, est le même Jésus qui est maintenant notre avocat et notre grand prêtre exerçant son ministère dans le sanctuaire céleste.

Nous sommes tous appelés à ce ministère spécial, et Dieu nous a donné le pouvoir par la Bible. C’est par sa parole que nous trouvons les clés de la réconciliation avec les autres : la confession, le pardon, l’espoir et la guérison. Quelles que soient les difficultés, les disputes, les frustrations auxquelles nous sommes confrontés, le Seigneur a ouvert la voie à la réconciliation, à l’unité entre ses croyants. Sa vie humble mais concentrée, son ministère désintéressé auprès des autres, son sacrifice extraordinaire, sont autant d’exemples pour nous, nous encourageant à mettre de côté tout ce qui nous empêche de nous réconcilier avec Lui et les uns avec les autres.

Lorsque nous pensons à notre merveilleux Sauveur, dont nous nous souvenons d’une manière particulière de la naissance en cette période de l’année, réfléchissons à son ministère de la réconciliation. Dieu est le même aujourd’hui qu’hier. Il est toujours en Christ, tendant la main dans la réconciliation, guérissant les blessures, rendant les gens entiers, offrant à chacun d’entre nous la possibilité d’être uni en Lui. Et un jour, très bientôt, des anges apparaîtront à nouveau dans le ciel comme ils l’ont fait il y a si longtemps sur les collines de Bethléem, cette fois-ci non pas pour annoncer la naissance de l’enfant, mais pour accompagner le Roi dans sa gloire, qui vient pour chercher son peuple. Oui, viens, Seigneur Jésus !

Top news

Plus de 6700 personnes se joignent à l’Église adventiste en Inter Amérique à la fin d’une campagne d’évangélisation en ligne
Croyance Fondamentale No. 17: Dons Spirituels et Ministéres
La Journée du Service Volontaire Adventiste de l’Inter Amérique rend hommage à ceux qui servent