Mots-clés les plus recherchés

Marie Pflugrad, enseignante adventiste à la retraite et thérapeute certifiée en désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires (EMDR). Elle a une passion, celle de s’assurer que les enfants sont en sécurité. [Photo : Outlook de l’Union de Fédérations de Mid-Amérique]

de l’Union de Fédérations de Mid-Amérique

Marie Pflugrad a connu des traumatismes, des peines de cœur, et l’addiction. Après des épisodes d’anxiété et de dépression, elle a cherché un thérapeute certifié en désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires (EMDR). La thérapie EMDR aide à traiter les personnes atteintes d’un trouble de stress post-traumatique. Grâce à la thérapie EMDR, les souvenirs refoulés de marie Pflugrad ont été mis en lumière, ce qui lui a permis de les intégrer et de trouver de l’espoir.

Cela lui a permis de guérir, de pardonner et de passer à autre chose. Et elle s’est sentie appelée à transformer cette douleur en ministère.

Épouse de pasteur et institutrice à la retraite élevée dans les montagnes du Colorado, aux États-Unis, Marie a entrepris un voyage de guérison et de rétablissement, ce qui l’a inspirée à écrire une biographie. Après avoir terminé, elle s’est sentie appelée à écrire un livre pour enfants afin de les aider à reconnaître qu’ils ont les moyens de se protéger, qu’ils ont une voix. Le livre sensibilise à l’épidémie de maltraitance sexuelle pendant l’enfance et est destiné à être utilisé comme un outil préventif.

Marie Pflugrad dit que : « La honte qui est liée à une situation où un enfant qui fait confiance à quelqu’un et qui est poussé à faire ou à permettre à quelqu’un de lui faire quelque chose, retourne sur l’enfant. Ils ont tendance à se sentir coupables à cause de cela. Ils ont le sentiment que c’était de leur faute, qu’ils ont provoqué cette mauvaise chose. C’est pourquoi ils ne parlent pas. Les enfants ont besoin de savoir qu’il est normal d’écouter les signaux d’alerte qui se déclenchent dans leur esprit; de comprendre que ce ne sont pas toutes les choses qui suscitent leur curiosité qui sont bonnes pour eux, elles peuvent en fait être très néfastes.

Bien qu’on nous ait enseigné le « danger des étrangers » et que la plupart des enfants savent quoi faire en cas de tentative d’enlèvement par des étrangers, il n’y a pas beaucoup été sensibilisés à propos des abus commis par ceux qu’ils connaissent. L’objectif de Marie Pflugrad est de rendre ce livre accessible à toutes les personnes et organisations qui passent du temps avec des enfants à quelque titre que ce soit. Elle veut que les enfants apprennent les signes indiquant que quelqu’un essaie de les « attirer » et qu’ils écoutent leur voix intérieure.

COVID-19 et maltraitance des enfants

La COVID-19 a provoqué la fermeture de nombreux coins du monde. En raison du besoin, du désespoir et de l’incapacité de se rendre à l’école ou dans des garderies de confiance, les enfants sont laissés dans des environnements que les parents n’utiliseraient pas en temps normal. L’augmentation des cas de maltraitance signalés pendant l’épidémie de coronavirus suscitent des inquiétudes, ce qui rend la publication de ce livre opportune.

« Bien que la maltraitance d’enfants ne soit pas quelque chose de nouveau, elle atteint le point où la prise de conscience et l’action doivent être combinées. Des mesures réflechies doivent être prises pour protéger nos enfants, afin qu’ils n’aient pas à emprunter une voie comme celle que j’ai suivie, » a dit Marie Pflugrad.

Son objectif n’est pas de rendre les enfants méfiants ou de provoquer des soupçons injustifiés; cependant, les parents doivent poser des questions plus précises lorsqu’ils confient leurs enfants à une autre personne.

« Le diable a une façon d’essayer de détruire la vie des enfants, et cela a été un catalyseur pour l’écriture de ces deux livres, » a dit Marie Pflugrad. « Premièrement, il me fallait aller à la racine de mes propres problèmes et trouver la guérison du traumatisme refoulé que j’avais subi à cause des abus sexuels dont j’ai été victime dans mon enfance. Puis, en tant qu’éducatrice, mon désir de faire remonter cette épidémie à la surface a été à l’origine du livre pour enfants, Tu As Une voix, qui peut être considéré comme un livre compagnon du premier. »

Marie Pflugrad a été invitée à participer à l’Expo Ministry 2020 à la Convention CALLED sur la Famille Pastorale de la Division Nord-Américaine et à présenter son livre à Lexington plus tôt cette année. En raison de la COVID-19, la Convention CALLED a été reportée, ainsi que d’autres conventions d’éducateurs auxquelles elle avait espéré participer. Son livre sera disponible dans les librairies adventistes et à Advent
Source dans un proche avenir.

Marie Pflugrad a une passion, celle de partager son message d’espoir. « Mon ‘trou’ a été comblé par Dieu. Je suis maintenant ‘remplie’ par Dieu, » a-t-elle dit.

La version originale de cette histoire a été publiée sur  Outlookpar l’Union de Fédérations de la Mid-Amérique.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Plus de 6700 personnes se joignent à l’Église adventiste en Inter Amérique à la fin d’une campagne d’évangélisation en ligne
Croyance Fondamentale No. 17: Dons Spirituels et Ministéres
La Journée du Service Volontaire Adventiste de l’Inter Amérique rend hommage à ceux qui servent