Mots-clés les plus recherchés

18 septembre 2020 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Ted N.C. Wilson

Salut, les amis ! Saviez-vous que le 19 septembre est un jour très important pour près de 2 millions de jeunes dans le monde ? Il s’agit de la Journée mondiale des explorateurs, une journée consacrée chaque année à la mise en valeur des jeunes qui s’engagent dans les explorateurs.

Depuis 1950, les explorateurs font officiellement partie du département de la jeunesse de l’Église adventiste du septième jour ; cette année, nous célébrons 75 ans d’explorateurs dans le monde entier !

Un programme spécial en ligne, à l’occasion de la Journée mondiale des explorateurs, sera diffusé en direct dans le monde entier ce jour-là sur la page Facebook du département de la jeunesse de la Conférence Générale. Pour plus d’informations, visitez le site web : youth.adventist.org

Au cas où vous ne connaîtriez pas les explorateurs, cette organisation de jeunes adventistes s’adresse aux jeunes de 10-15 ans et présente des programmes pleins d’action, d’aventure, de défis et d’activités de groupe, toujours avec une forte composante spirituelle. Elle offre également des opportunités de développement de nouvelles compétences et aptitudes qui contribuent à la croissance personnelle, à l’esprit d’équipe et à un sentiment de loyauté et de respect envers le Seigneur, sa création et son Église. L’une des activités les plus célèbres des explorateurs est sans doute le camporee international qui a lieu tous les cinq ans à OshKosh, dans le Wisconsin, aux États-Unis.

Cette année, le thème de la Journée mondiale des explorateurs est « Quelle est ma place ? » et se concentre sur l’histoire du père accueillant, dans l’histoire du fils prodigue, avec le texte clé de Luc 15.22, où le père accueille son fils rebelle à la maison. Ce fils, qui avait immédiatement réclamé son héritage et l’avait ensuite gaspillé de manière très irresponsable, décide finalement de rentrer chez lui. Lisons les paroles touchantes de Luc 15.18-24 :

« Je vais retourner vers mon père et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils, traite-moi comme l’un de tes ouvriers. Il se leva et alla vers son père. Alors qu’il était encore loin, son père le vit et fur rempli de compassion, il courut se jeter à son cou et l’embrassa. Le fils lui dit : Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Mais le père dit à ses serviteurs : Apportez [vite] le plus beau vêtement et mettez-le lui ; passez-lui un anneau au doigt et mettez-lui des sandales aux pieds. Amenez le veau qu’on a engraissé et tuez-le ! Mangeons et réjouissons-nous, car mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé. Et ils commencèrent à faire la fête ».

Quelle belle histoire pour nous, tous, jeunes et moins jeunes. Elle contient des leçons éternelles pour nous, nous donnant une belle image d’un Père céleste qui nous aime et qui attend avec impatience de nous accueillir chez lui.

Peut-être, mon ami, avez-vous erré, ou êtes-vous tenté de vous éloigner de Jésus. Peut-être avez-vous l’impression d’être allé trop loin pour faire marche arrière.

« Ne prête pas l’oreille aux suggestions de l’adversaire qui te conseille de demeurer loin du Christ jusqu’à ce que tu sois meilleur […] Si tu attends, tu ne reviendras jamais au Seigneur. » Quelle belle citation tirée de « Les paraboles de Jésus ». « Lève-toi et va vers ton Père. Il accourra de très loin à ta rencontre. Si tu fais ne serait-ce qu’un pas sur le chemin de la repentance, il te serrera dans ses bras avec un amour infini. […] Avant même que la prière soit formulée ou l’inspiration du cœur manifestée, le Christ est prêt à offrir sa grâce pour suppléer à celle qui agit déjà dans l’âme humaine ».

Quelle belle promesse !

Et vous savez, cette histoire émouvante parle aussi à nos cœurs, en accueillant à nouveau ceux qui se sont égarés. Nos cœurs aspirent-ils à ceux qui ont peut-être grandi dans l’Église, qui ont peut-être aussi participé aux activités des explorateurs et à d’autres activités de la jeunesse, mais qui se sont égarés d’une manière ou d’une autre ? Passons-nous du temps à genoux pour ces jeunes, à supplier le Seigneur de les ramener ? Trouvons-nous des moyens de leur tendre la main, de leur faire savoir que nous nous soucions d’eux et qu’ils nous manquent ? Et lorsqu’ils reviennent, les accueillons-nous à bras ouverts ?

Nous pouvons tirer de nombreuses leçons de cette parabole. Prenons à cœur le merveilleux thème de la Journée mondiale des explorateurs de cette année : « Quelle est ma place ? ». Avec Dieu, voilà la place de nous tous !

En Jean 14.1-3, Jésus a fait cette merveilleuse promesse : « Que votre cœur ne se trouble pas ! Croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père. […] Je vais vous préparer une place. Et puisque je vais vous préparer une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi afin que, là où je suis, vous y soyez aussi ».

Prayer:

Prions ensemble :

Père céleste, nous te remercions pour la merveilleuse promesse que tu nous prépares une place et que tu nous reconnaîtrais même de loin, avant même que nous ne rentrions chez nous ; merci de nous bénir, de nous faire venir en ta présence.

Seigneur, bénis nos explorateurs ; bénis les chefs de nos explorateurs, bénis les membres de notre Église qui encouragent les explorateurs, et Seigneur, bénis ces jeunes qui pourrait s’être éloignés de toi.

Il peut même s’agir de personnes plus âgées qui, à un moment donné, ont eu un lien avec l’église et les explorateurs pour ensuite décider de quitter ton bercail. Ramène-les, Seigneur, et aide-nous à entrer en contact avec eux et à les encourager. Merci Seigneur, pour ces merveilleuses promesses de ton amour éternel pour chacun de nous, nous nous réjouissons de nous retrouver au ciel avec toi, pour ne plus jamais être séparés. Nous te le demandons au nom de Jésus, amen.

Top news

Une emphase renouvelée sur les messages des trois anges pourrait changer la donne
En Inter Amérique, les dirigeants des Ministères de la Santé s’engagent à consolider les initiatives « J’irai » dans les congrégations et les communautés
En Roumanie, un nouveau centre éducatif au service des immigrants