Le Dr Jeremías Ramos, anesthésiste éminent et membre actif de l’Église adventiste Scandia de San Salvador, au Salvador, sourit pour la caméra. Le Dr Ramos est décédé le 14 juillet dernier après s’être battu contre la COVID-19. Des centaines d’adventistes du septième jour du Salvador pleurent encore cette grande perte. Une photo prise sur Facebook.

Le 29 juillet 2020 | San Salvador, Salvador | Nafri Machado, département de nouvelles de la DIA

Le 14 juillet dernier fut un triste jour pour l’Église adventiste du septième jour au Salvador, car le Dr Jeremías Ramos, membre actif et médecin très connu, est décédé de la COVID-19 à 51 ans.

Même les médias nationaux ont rapporté la mort de cet anesthésiste éminent qui travaillait à l’Hôpital national Rosales de San Salvador. Il était un pionnier des techniques modernes d’anesthésie.

Son église, l’église adventiste Scandia, pleure sa mort. « Nous n’avons pas perdu qu’un de nos membres, mais un grand leader et serviteur de Dieu, a dit le pasteur Jesús Arteaga. Avec son humilité et son professionnalisme, il a travaillé, au cours des dernières années, au sein de plusieurs ministères, surtout avec les jeunes, les encourageant à demeurer fidèles à Dieu pendant leurs études universitaires et les impliquant dans le ministère musical des quatuors. »

Le Dr Jeremías Ramos (5e à partir de la droite) en compagnie de son équipe médicale de l’Hôpital national Rosales de San Salvador, au Salvador. Une photo prise sur Facebook.

En effet, le Dr Ramos dirigeait les jeunes quatuors Voces de Esperanza (« Voix d’espoir »).

Il a également servi comme diacre, ancien, directeur de la musique, directeur de la santé et de la tempérance et directeur des ministères personnels.

« Il avait toujours eu une énorme passion pour la musique », a dit Beatriz, sa femme depuis 25 ans. Lors d’un service commémoratif en ligne mené par les dirigeants de l’Église de la région métropolitaine le 15 juillet dernier, Beatriz et ses deux enfants, Josué, 23 ans, et Andrea, 13 ans, ont exprimé combien il était un père et un mari aimant. Elle n’a pas seulement pleuré la perte de son mari et d’un grand médecin pour son pays, mais d’un homme qui a vécu pour motiver des jeunes et des enfants à risque à apprendre à jouer des instruments de musique, à chanter et à aimer la musique.

« Mon excellent et affectueux mari, tu es parti te reposer… et attendre que le Seigneur Jésus te donne la récompense que tu t’es méritée dans cette vie en étant qui tu étais. Dieu t’a pris dans son repos, car il t’a préparé pour la vie éternelle. Je crois à la parole que Dieu a prononcée dans Ésaïe 57:1, 2. » Avant de mourir, son mari lui a dit qu’il avait besoin de se reposer, mais que son repos serait bref.

Le Dr Jeremías Ramos (au centre) en compagnie de sa femme, Beatriz, de leurs enfants et de leurs amis de l’église adventiste Scandia au restaurant plus tôt cette année. Une photo prise sur Facebook.

Le Dr Jeremías Ramos est né dans un foyer adventiste dans la ville d’Usulután, dans l’est du Salvador. Il a grandi avec ses frères en apprenant à connaître les principes bibliques, puis il a été baptisé à douze ans. Il est allé à l’école primaire adventiste près de chez lui et a terminé ses études secondaires en 1986 à l’école de formation adventiste du Salvador (Escuela de Capacitación Adventista Savadoreña). Et après avoir obtenu son diplôme universitaire, il est déménagé dans la capitale, où il a été membre de l’église adventiste Scandia jusqu’à sa mort.

« Depuis qu’il est jeune, le Dr Jeremías démontre sa passion et son zèle pour la prédication de l’Évangile, portant l’influence de ses parents et des dirigeants de son église locale, a témoigné le pasteur Luis Aguillón, secrétaire administratif de l’Église au Salvador. L’Église a non seulement perdu un professionnel reconnu pour ses connaissances scientifiques, mais elle a aussi perdu un grand homme qui a témoigné avec sa vie et sa façon de traiter les gens, étant prêt à les aider à toute heure du jour ou de la nuit. »

Un groupe de prière de l’église adventiste Scandia prie avec la famille Ramos tous les soirs depuis son décès.

D’après les dirigeants de l’Église, le Dr Ramos est l’un des 60 adventistes du septième jour salvadorien à avoir perdu la vie à cause de la COVID-19.

De nombreuses églises adventistes ont consolidé leur ministère de prière en demeurant en contact avec les familles endeuillées et en priant avec elles afin de leur offrir un encouragement spirituel et de soutenir ceux qui sont affectés par la perte d’un être cher. « Les pasteurs de chaque district continuent de servir les familles qui souffrent et de prier pour les malades de leurs églises », a enfin souligné le pasteur Aguillón.

Fabricio Rivera a contribué à la rédaction de ce rapport.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

En Inter Amérique, les dirigeants de l’Église envisagent d’élargir les Ministères Adventistes des Possibilités
L’importance de l’École du Sabbat
Au Costa Rica, les enseignants adventistes continuent de témoigner auprès des élèves et de leurs familles pendant la pandémie