Les injonctions de confinement, le travail à domicile et les restrictions sur les loisirs en plein air ont amené de nombreuses personnes à rester à l’intérieur de leurs maisons pendant la pandémie de COVID-19. Aller à l’extérieur pendant de longues périodes après être resté longtemps à l’intérieur a exposé de nombreuses personnes au risque de contracter la forme la plus mortelle de cancer de la peau : le mélanome.

Un expert du cancer de la peau du Centre contre le Cancer à l’Université de Loma Linda a récemment expliqué comment cette exposition intérieure et extérieure peut être désastreuse et comment les gens peuvent se protéger s’ils choisissent de s’aventurer à l’extérieur après une longue période de temps passée à l’intérieur.

Mark Reeves, directeur du Centre contre le Cancer à l’Université de Loma Linda et expert du cancer de la peau, dit qu’il assimile la pandémie actuelle à l’hiver. Il dit que trop souvent il a vu des gens rester principalement à l’intérieur pendant l’hiver, ce qui limite leur exposition au soleil. Une fois l’arrivée du printemps ou de l’été, les patients sortent souvent pour s’exposer au soleil pendant de longues périodes.

« Quand quelqu’un reste à la maison, sa peau n’est plus habituée au soleil, » a expliqué Mark Reeves. « Quand ils sortent pour la première fois, s’endorment dans un parc, s’endorment dans leur arrière-cour ou restent dehors trop longtemps, ils finissent par avoir un mauvais coup de soleil en raison d’une exposition intense au soleil. Je l’ai vu maintes et maintes fois, et ce type de relation avec le soleil peut conduire à un mélanome. »

Les rayons UV provenant d’une exposition intense au soleil, pénètrent et endommagent l’ADN dans les cellules de la peau, ce qui provoque des mutations pouvant entraîner un cancer de la peau. Vous assurer que vous restez en sécurité lorsque vous vous aventurez à l’extérieur est essentiel pour réduire votre risque de mélanome.

Quelques conseils pour profiter du soleil en toute sécurité

Mark Reeves propose les conseils suivants pour rester en sécurité tout en profitant du soleil

Régulez votre temps d’exposition au soleil. Mark Reeves dit que le fait de réguler la quantité de soleil à laquelle vous exposez votre peau, permettra à votre corps de s’adapter aux rayons UV. Si vous êtes resté à l’intérieur pendant plusieurs mois, il n’est pas sage d’aller courir sur la plage pendant des heures ou de faire un barbecue dans la cour pendant plusieurs heures. Régulez votre exposition en passant de courtes périodes au soleil, puis en augmentant lentement la durée au fil du temps. Les intervalles peuvent réduire les dommages causés à votre peau.

Protégez-vous avec les vêtements appropriés. Assurez-vous de porter des manches longues et un chapeau si vous avez une activité nécessitant une longue exposition à l’extérieur. Trouvez des moyens de couvrir votre peau si vous devez rester à l’extérieur pendant plusieurs heures.

Prêtez attention aux réglementations locales. Dans le cas spécifique de la Californie, certaines plages ne sont ouvertes que pour les activités physiques. Certaines personnes sont assises sous des parasols, et certaines plages n’autorisent pas que l’on s’y prélasse, alors Mark Reeves avertit les gens de ne pas oublier le risque encouru suite à une exposition au soleil sans la sécurité d’un parasol. De plus, il dit que c’est le bon moment pour vous assurer de porter les vêtements appropriés afin de rester en sécurité.

N’oubliez jamais la crème solaire. L’utilisation d’un écran solaire est le conseil le plus important. Choisissez un indice SPF 50 et supérieur, recommande Mark Reeves. Par-dessus tout, la crème solaire constitue votre meilleure défense contre le soleil. Il est tout aussi essentiel de mettre la crème lorsque vous sortez vous promener, lorsque vous vous prélassez dans la cour ou même lorsque vous jardinez. Aucune activité simple faite à l’extérieur n’est trop minime pour ne pas utiliser cette crème comme défense. Toute exposition au soleil nécessite un écran solaire.

Laversion originale de ce récit a été publiée sur le site d’informationsdu Pôle Santé de l’Université de Loma Linda.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

En Inter Amérique, les dirigeants de l’Église envisagent d’élargir les Ministères Adventistes des Possibilités
L’importance de l’École du Sabbat
Au Costa Rica, les enseignants adventistes continuent de témoigner auprès des élèves et de leurs familles pendant la pandémie