Confrontés à des projections inquiétantes indiquant une forte baisse des contributions de la plupart des régions de l’Église adventiste mondiale suite à la pandémie de COVID-19 qui a touché la planète, les dirigeants de l’Église adventiste du septième jour ont décidé de recommander des coupes dans le budget de fonctionnement du siège mondial, y compris une réduction de certains effectifs.

Le Comité Administratif de la Conférence Générale (ADCOM) a voté lors d’une séance le 16 juin 2020 au matin, de recommander de réduire d’environ 7 pourcents les dépenses de fonctionnement des bureaux et les frais administratifs de la Conférence Générale pour 2020, après avoir interrogé tous les responsables de département et d’entité du siège mondial sur les domaines possibles où les dépenses pourraient être réduites. Parmi les réductions votées il y a les budgets des départements de la Conférence Générale, une réduction de 50 pourcents des budgets de voyage et l’élimination d’une augmentation de salaire basée sur le coût de la vie précédemment votée pour 2020. Les économies réalisées devraient s’élever au total à plus de 5,5 millions de dollars US sur le budget mondial des allocations et dotations pour 2020. Les recommandations de l’ADCOM pour la suppression de certains postes dans le personnel qui avaient été déjà budgétisés, seront examinées lors d’une rencontre du Comité Exécutif de la Conférence Générale, prévue pour le 9 juillet.

Selon les responsables financiers de l’église, même si tous les départements seront affectés d’une manière ou d’une autre par les réductions, l’essentiel des économies budgétaires affectera les opérations internes ou le fonctionnement régulier du siège de l’église mondiale. Dans le même temps, les dirigeants ont souligné qu’ils s’efforçaient de maintenir une emphase forte et claire sur la mission mondiale de l’église.

« L’Église est confrontée à quatre domaines d’incertitude financière : le déclin des revenus, la perturbation du fonctionnement, le ralentissement économique mondial et le fort taux de chômage, » a dit Juan Prestol-Puesán, trésorier de la Conférence Générale et principal responsable financier de la dénomination de 23 millions de membres. « L’Église sera confrontée à ces problèmes au cours des 24 prochains mois ou plus. Ce qui est nouveau, c’est l’urgence qu’il y a à considérer immédiatement la question des réductions. Nous devons agir de manière intentionnelle. Cependant, nous regrettons profondément d’avoir dû bouleverser la vie d’individus qui ont fidèlement servi l’Église adventiste pendant longtemps au siège de la dénomnation, à cause du ralentissement économique. »

La directrice des ressources humaines, Lori Yingling, a affirmé qu’un service d’accompagnement était offert à chaque employé concerné, et cela inclut une compensation financière, ainsi qu’un soutien émotionnel et spirituel. « De telles décisions sont difficiles et ne sont prises qu’après avoir pris le temps de bien les étudier dans un esprit de prière, » a-t-elle déclaré. « Nous continuons à élever quotidiennement dans la prière les employés touchés et leurs familles. »

Le président de l’Église adventiste, Ted N. C. Wilson, qui a présidé la session de l’ADCOM le 16 juin, a reconnu que bien que ces décisions n’aient pas été des décisions faciles, elles étaient nécessaires compte tenu des circonstances actuelles.

« C’est une expérience difficile pour nous tous, » a-t-il déclaré. « Néanmoins, c’est une occasion pour nous de nous appuyer encore davantage sur le Seigneur. Il nous guidera; Il n’abandonnera pas son église. Malgré les moments difficiles, Il sera avec nous jusqu’à la fin. Même si nous sommes confrontés à des difficultés financières, à des difficultés dûes à la pandémie, ou à quelque autre chose, — quoi que nous ayons à confronter, nous savons que le Seigneur sera avec nous car nous approchons de la fin des temps. »

La décision d’aujourd’hui est la troisième décision de l’ADCOM prise au cours des trois derniers mois visant à recommander une réduction des coûts au siège mondial. La première décision, votée au début du mois d’avril, portait sur la restructuration des revenus de la Conférence Générale rendue nécessaire par les ajustements des pourcentages de dîme reçus de l’Amérique du Nord et des autres divisions mondiales qui ont été votés en octobre 2019 lors du Concile Annuel du Comité Exécutif, le corps administratif de la dénomination composé de 340 membres. Une deuxième étape dans les réductions est intervenue en mai dernier lorsque l’ADCOM a approuvé une recommandation de l’administration préconisant de ne pas pourvoir à certains postes qui deviendront vacants lorsque les employés actuels prendront leur retraite ou seront appelés à d’autres fonctions en dehors du siège en milieu d’année.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

En Inter Amérique, les dirigeants de l’Église envisagent d’élargir les Ministères Adventistes des Possibilités
L’importance de l’École du Sabbat
Au Costa Rica, les enseignants adventistes continuent de témoigner auprès des élèves et de leurs familles pendant la pandémie