Mots-clés les plus recherchés

Le pasteur Henry Peters (à gauche) qui tient en mains les masques faciaux en tissu est à côté de Mme Roselin McFarlane (à droite), une représentante du Centre de Vie Indépendant de Sainte-Croix, qui tient en mains les provisions données le 14 mai 2020. Les membres d’église ont fabriqué 125 masques en tissu pour aider les résidents handicapés pendant la pandémie. [Photo : Fédération du Nord de la Caraïbe]

4 Juin 2020 | Sainte-Croix, Îles Vierges américaines | Personnel de la FNC / Équipe Pôle Informations de la DIA

Lorsque la section locale des Organisations de Bénévoles Actifs pendant les Catastrophes (VOAD) à Sainte-Croix, dans les Iles Vierges américaines, a récemment lancé, de la part de certains des secteurs les plus vulnérables de la population, un appel à la communauté pour obtenir des masques faciaux, l’Église adventiste du septième jour dans la Fédération du Nord de la Caraïbe a réagi rapidement pour répondre à ce besoin.

Le département des Services Communautaires de la Fédération du Nord de la Caraïbe a pris la responsabilité de coordonner la production de 125 masques devant être livrés à un centre qui héberge des résidents autonomes, grâce à deux membres d’église, Velda Messiah et Catherine Simon, a indiqué pasteur Henry Peters, directeur des ministères personnels pour l’Église adventiste dans Fédération du Nord de la Caraïbe qui a supervisé le projet. « L’organisation voulait des masques qui pourraient être réutilisés et nous avons pensé qu’il était important d’apporter notre aide pour l’occasion, » a dit pasteur Peters.

Les centres de vie autonome de Sainte-Croix fonctionnent sous la direction de l’Association des Iles Vierges pour la Vie Autonome, qui est une organisation à but non lucratif qui fournit des services aux personnes en situation de handicap.

Pour Catherine Simon, l’opportunité de coudre pour aider les autres a été une véritable bénédiction.

Catherine Simon, membre d’église à Sainte-Croix, dans les îles Vierges américaines, coud des dizaines de masques faciaux en tissu pour les résidents d’un centre de vie autonome voisin. [Photo : Royston Philbert]

« Il nous a fallu un certain temps pour trouver le bon élastique sur l’île, ce qui a causé un certain retard dans la production, mais cela faisait du bien de pouvoir être actif malgré la situation liée au Covid, cela nous a donné un sentiment de connexion, » a dit Mme Simon. Le tissu qu’elle a pu utiliser était un tissu qu’elle avait mis de côté depuis plus de trois ans. « J’ai réalisé que le tissu était parfait pour le travail et je me suis dit que Dieu savait vraiment ce qu’il faisait et avait un plan pour chacun de nous. » Mme Simon a précisé que ses deux filles et sa nièce l’ont aidée à terminer des dizaines de masques en tissu en trois jours environ.

« Pendant que je cousais, je me suis dit que c’est certainement ce que Dorcas a ressenti, car je me souviendrai toujours du moniteur qui disait que Dorcas cousait pour les gens. Je ne sais pas si c’est tout à fait exact, mais je pense que c’est une des premières choses qui m’a traversé l’esprit lorsque j’ai commencé à coudre. »

Les dirigeants de l’église ont fait don des 125 masques achevés aux représentants de la section locale de VOAD.

« Nous voulons vous remercier de l’opportunité de nous joindre à vous pour aider à freiner la propagation de ce terrible virus, » a déclaré pasteur Desmond James, président de la Fédération du Nord de la Caraïbe. « Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec notre communauté en faisant cette importante contribution dans le but d’aider nos aînés et la communauté en général. »

Kimiah et Sidaezsa Simon aident leur mère Catherine à confectionner des masques dans le cadre du projet de services communautaires de leur église afin d’apporter leur aide pendant la crise liée à la pandémie. [Photo : Royston Philbert]

Roselin McFarlane, une représentante du centre, a remercié l’Église adventiste du septième jour pour sa contribution et a déclaré que « les ainés sont parmi les personnes les plus vulnérables touchées par le coronavirus et nous voulons nous assurer que lorsqu’elles quittent leur maison, elles sont correctement protégées. »

« Les articles donnés témoignent bien de l’intention de l’église qui est de répondre aux besoins de la communauté, » a dit pasteur Wilmoth James, secrétaire exécutif de la fédération et directeur local d’ADRA. « L’église est passionnée par son action envers la communauté. En cette période de pandémie, l’amour de Dieu nous remplit de courage. »

Pasteur James a déclaré que l’église a un système bien organisé d’intervention en cas de catastrophes qui est géré par l’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) et qu’elle embrasse les opportunités d’être l’amie de la communauté. Selon pasteur James, l’Église adventiste a également offert un transport coordonné aux personnes âgées qui devaient faire des courses et a contribué également au transport des repas des élèves des écoles publiques touchés par le confinement.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Une emphase renouvelée sur les messages des trois anges pourrait changer la donne
En Inter Amérique, les dirigeants des Ministères de la Santé s’engagent à consolider les initiatives « J’irai » dans les congrégations et les communautés
En Roumanie, un nouveau centre éducatif au service des immigrants