Mots-clés les plus recherchés

De gauche à droite : José Miguel, Joselyne et Genesis Aparicio, qui sont frères et sœurs, posent pour une photo avec leur chien à la maison dans leur tente décorée, à l’occasion du camporée en ligne organisé du 9 au 12 avril 2020 par les ministères de la jeunesse de la Fédération du Centre du Panama. Ils ont été déclarés vainqueurs grâce à leur site de camp intérieur qui a été considéré comme le mieux décoré lors du programme de quatre jours. Des milliers de jeunes campeurs dans toute l’Inter Amérique ont participé à des camporées régionaux virtuels organisés dans leurs pays pendant la semaine de Pâques. [Photo : Fédération du Centre du Panama]

16 Avril 2020 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens, Pôle Informations de la Division Inter Américaine

Le confinement mis en place à travers le monde en raison de la pandémie de coronavirus n’a pas empêché des centaines d’adventistes du septième jour de planter leurs tentes à la maison la semaine dernière pour participer à des programmes de camporée des éclaireurs en ligne dans toute l’Inter Amérique. Les campeurs et leurs familles se sont connectés pour assister à des camporees en ligne historiques depuis leur salon ou le jardin situé derrière la maison, et adorer ensemble, participer à des activités interactives, acquérir des compétences, s’affronter dans des activités sportives et témoigner auprès des amis pendant une semaine traditionnellement passée à camper à l’extérieur.

« Je suis vraiment heureux de voir et de ressentir que tant de jeunes sont en feu pour Jésus à l’occasion des nombreux camporées en ligne organisés la semaine dernière, » a déclaré pasteur Al Powell, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste en Inter Amérique. « Il y a eu une fièvre du camporée qui continue de se répandre dans tout le territoire, ce qui nous montre que même si le coronavirus nous empêche de nous rassembler lors de programmes, nous ne devons pas être limités par nos circonstances actuelles. Nous sommes en mesure maintenant d’utiliser encore plus les réseaux sociaux pour entrer en contact avec des amis en dehors de nos propres murs. »

Des campeurs de la Fédération de l’Est du Salvador dressent leur tente à côté de la maison pour le camporée en ligne qui s’est tenu du 8 au 12 avril 2020 à travers le pays. [Photo : Facebook / Union du Salvador]

Les Familles ensemble

Au Salvador, les dirigeants des ministères de la jeunesse devaient réunir plus de 5000 campeurs lors des cinq camporées individuels organisés par la fédération, mais ils sont rapidement passés à un camporee en ligne adapté pour impliquer toute la famille à la maison. Le programme de cinq jours comprenait des activités quotidiennes, des classes pour les distinctions, des messages en direct le soir, et des opportunités pour les plus de 2500 aventuriers, éclaireurs et chefs-guides inscrits, de partager des vidéos et des photos d’eux en uniforme et de l’environnement où il campent.

« Nous voulions nous assurer d’aider nos jeunes en cette période de crise en gardant leur attention fixée sur les choses spirituelles et des activités d’apprentissage, » a déclaré pasteur Luis Aguillon, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste au Salvador. Pasteur Aguillón a rapporté que chaque matin à 6h00, les campeurs participaient à une chaîne de prière à travers le pays, suivie d’une lecture de la Bible et d’un petit-déjeuner.

Le camporée, dont le thème était « Connecté à Jésus, » comprenait des activités pour la famille, y compris la mémorisation de versets, des concours bibliques, des témoignages, des cours de premiers soins, de activités de mise en forme physique, de l’éducation physique pour les enfants, la mise en place de tentes, des chasses au trésor, des jeux interactifs, et bien plus encore.

Trois jeunes campeurs du club Isharam au Salvador posent pour une photo pendant leur lecture de la Bible. [Photo : Facebook / Union du Salvador]

Pause pendant le confinement

La famille Martínez a déclaré sur Facebook qu’au cours des trois semaines de confinement précédentes, ils n’avaient pas vu leurs trois enfants aussi heureux. « C’était vraiment une bénédiction. Les enfants voulaient continuer à dormir dans leurs tentes même après la fin du camporée en ligne, » a déclaré Cecilia Ayala Martínez.

« Nous avons eu la possibilité d’oublier le COVID-19 et de prendre le temps de profiter du moment avec nos deux enfants pendant tout le camporée en ligne, » a dit la famille Judy Peña.

Des milliers de vues ont été comptabilisées tout au long de la semaine à travers le territoire, y compris au Brésil, en Équateur, en Argentine, au Costa Rica, au Nicaragua, au Guatemala, au Mexique, aux États-Unis et en Australie, ont déclaré les dirigeants de l’Église.

Des sœurs du Club de Petapa dans la Mission de Lago, dans le centre-sud du Guatemala, sont debout en uniforme devant leurs tentes à leur domicile. [Photo : Facebook / Union du Guatemala]

De l’autre côté de la frontière, au Guatemala, plus de 1700 enfants et jeunes de 128 clubs se sont inscrits pour participer à leur premier camporée en ligne. Plus de 4000 éclaireurs et chefs-guides s’étaient inscrits au camporée national de l’église qui devait avoir lieu à Peten, dans le nord du Guatemala.

« Nous ne savions pas comment les jeunes allaient réagir à l’idée de camper derrière leur maison, sur leur terrasse, dans leur salon ou leur chambre pendant les activités en ligne, » a dit pasteur Guenther Garcia, président de l’Église adventiste au Guatemala. « Mais nos attentes ont été dépassées parce que les parents et leurs enfants ont adopté le programme et nos jeunes ont chanté ensemble en uniforme et ont pu témoigner depuis chez eux. »

Témoigner auprès des voisins

Dina Lopez du Club d’Éclaireurs Josué dans l’ouest du pays, a déclaré que toute sa famille avait pris part au camporée virtuel. « Nous avions des doutes sur la manière dont ce camporée en ligne aurait fonctionné, mais le programme a été une bénédiction, » a dit Dina López. « Nous avons pu profiter en famille et alors que le vendredi après-midi approchait, nous avons mis nos uniformes et nous nous sommes assis près de nos tentes derrière la maison alors que nous nous préparions à accueillir le sabbat et à regarder un écran que nous avions installé pour voir la retransmission en direct. » Les voisins étaient intrigués et regardaient depuis leur terrasse à l’étage ce que faisait la famille. Rapidement, les voisins ont commencé à fredonner les hymnes. Dina Lopez et sa famille chantaient et se sont assurées de regarder la retransmission en direct pendant le week-end.

Dina López (à droite) debout dans son uniforme d’Éclaireur avec le Dr Miguel Reyes (deuxième à partir de la gauche) qui tient le livre « La Tragédie des Siècles » à côté de sa famille. La famille Reyes a participé au programme du camporee du week-end en regardant et en chantant depuis la terrasse voisine. [Photo : Facebook / Union du Guatemala]

« Je sais que Dieu nous permet de profiter de ce temps maintenant. Peu importe que nous soyons confinés à l’intérieur de nos quatre murs, où que nous soyons, nous pouvons être une lumière pour Dieu, » a dit Dina López. La famille López a offert un exemplaire du livre « La Tragédie des Siècles » à leurs voisins à la fin du camporée en ligne le 12 avril.

Le programme du 10 au 12 avril au Guatemala a vu des milliers de personnes participer à des activités de témoignage spirituels, physiques et sur les réseaux sociaux via Facebook Live, ont indiqué les dirigeants d’église locaux. La station de l’église, Radio Union, a également diffusé le programme dans tout le pays. Des milliers de personnes ont également regardé le programme en direct dans le monde entier.

En outre, plus de 40 jeunes ont posté des photos d’eux-mêmes avec des pancartes exprimant leur décision de se faire baptiser, a déclaré pasteur García.

Cristofer Calderon de Quetzaltenango, au Guatemala, fait partie des 40 participants du camporée en ligne qui ont pris la décision de se faire baptiser lors du programme du week-end. [Photo : Facebook / Union du Guatemala]

Dans l’Ouest du Venezuela, 1500 jeunes se sont inscrits au camporée en ligne organisé par les dirigeants de l’union à Barquisimeto. Chacune des 10 fédérations locales avait prévu des camporées, mais tout a été reconverti en un programme commun de six jours basé sur le thème « Parlons de Lui. »

Dirigeants de jeunesse de l’église mondiale

Des dirigeants de jeunesse de l’Église adventiste à travers le monde et de l’Inter Amérique étaient les intervenants invités lors du camporée en ligne du 6 au 11 avril 2020 organisé pour les 283 clubs d’aventuriers, d’Éclaireurs et de chefs-guides du territoire.

Le pasteur Pako Edson Mokgwane, directeur adjoint des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste mondiale, a encouragé les jeunes internautes en leur disant que « Dieu continue d’être le Dieu des situations difficiles et qu’il compte sur eux pour dire la vérité au sujet de son amour au cours de ces derniers jours et pour faire la différence. » Il a encouragé les jeunes à se souvenir de servir Dieu et à utiliser les réseaux sociaux pour glorifier le nom du Seigneur.

Une famille de l’Est du Venezuela montre son site de camp à l’intérieur de sa maison pendant le camporee en ligne organisé par l’église le week-end dernier. [Photo : Union de l’Est du Venezuela]

Pasteur Powell s’est adressé aux milliers de jeunes et d’internautes dans l’Ouest du Venezuela en leur disant de « garder la tête haute et d’être plus fermes dans leur relation avec Jésus. Vivez avec Jésus, faites tout avec Jésus et allez dire au monde qu’il est temps de faire un choix pour Jésus et de parler de Lui, » a-t-il dit.

Les jeunes ont participé à des classes de distinctions sur des sujets tels que l’exploitation minière, les collectionneurs, les perroquets, les pionniers et la biosécurité, entre autres. Tous les participants ont également été invités à participer au défi missionnaire-plus, qui consistait à envoyer des messages à leurs amis non adventistes via leurs plateformes de réseaux sociaux pour parler de leur foi et des miracles que Dieu a accomplis dans leur vie.

Activités créatives et interactives

Les jeunes ont parlé des façons créatives de partager leurs vidéos quotidiennes de fitness et de sport via les réseaux sociaux tout en lançant un défi à leurs listes de contacts.

Les jeunes au Salvador participent à des activités de remise en forme à la maison pendant la semaine du camporée en ligne. [Photo : Facebook / Union du Salvador]

« Nous louons le Seigneur pour ce camporée en ligne parce que beaucoup de personnes ont été touchées, a déclaré pasteur Giovanny Martin, directeur des ministères de la jeunesse pour l’église dans l’Ouest du Venezuela. « L’église n’arrête pas d’aller de l’avant. Dans chaque grande crise, Dieu permet toujours à son peuple de trouver la meilleure façon de rester actif et de continuer à servir et à partager le message du salut. »

Dans l’Est du Venezuela, qui couvre la capitale Caracas, les dirigeants de l’église ont fait équipe pour organiser leur camporée en ligne avec plus de 1400 jeunes inscrits dans les 102 clubs sur son territoire. Le programme s’est déroulé du 6 au 11 avril et comprenait des activités interactives et des classes de distinctions, ainsi que des représentations de scènes chrétiennes, un concours de chef cuisinier, et des anecdotes et présentations sur le camporée. Selon David Manrique, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste dans l’Est du Venezuela, plus de 29000 personnes ont été touchées lors du programme du camporée en ligne et trois jeunes ont accepté l’appel à donner leur cœur à Jésus à travers le baptême.

Pasteur Gary Blanchard, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste mondiale, s’adresse aux jeunes de la Fédération du Centre du Panama lors d’un message par zoom le 12 avril 2020. [Photo : Fédération du Centre du Panama]

Dans le centre du Panama, dans la partie ouest de la ville de Panama, les dirigeants d’église locaux ont organisé un camporée en ligne qui a rassemblé plus de 160 participants venus de leurs 31 clubs d’Éclaireurs et de Chefs-guides. Il y avait en moyenne plus de 4000 personnes qui regardaient le programme chaque jour lors du camporée du 9 au 12 avril. Les jeunes ont pu entendre le directeur des ministères de la jeunesse de l’Église adventiste mondiale, Gary Blanchard, ainsi que pasteur Powell parler aux centaines d’internautes le sabbat. Les jeunes ont participé à cinq activités interactives au cours de la semaine, ainsi qu’à des classes de distinctions et à un concours de décoration de tentes.

Prochains camporées en ligne

Le camporée en ligne de la fédération a créé un tel buzz que davantage de fédérations organiseront leur camporée en ligne le week-end prochain et au cours des semaines suivantes, a déclaré Moises González, directeur des ministères de la jeunesse pour la Fédération du Centre du Panama.

Pasteur Powell dit que les circonstances ont conduit à une situation de gagnant-gagnant pour les jeunes et leurs familles. De plus, a déclaré pasteur Powell, il a pu participer à de nombreux camporées virtuels et être témoin de l’enthousiasme et du dévouement des jeunes, au lieu de se rendre, comme le veut la pratique habituelle, sur un site pour un programme.

Des aventuriers sont assis à l’intérieur de leur tente dans le Centre du Panama et montrent une pancarte où est inscrit le nom de leur club : Emmanual « Dieu avec Nous » [Photo : Facebook / Fédération du Centre du Panama]

Davantage de camporées en ligne et de réunions de clubs auront lieu dans les semaines à venir alors que les dirigeants de l’église cherchent à maintenir les enfants et les jeunes impliqués dans la vie quotidienne de l’église, a dit Al Powell.

Fabricio Rivera, Gustavo Menéndez, Yosainy Oyaga et David Manrique ont contribué à ce rapport.

Pour en savoir plus sur les initiatives des ministères de la jeunesse de l’Inter Amérique, entre autres, visitez notre site à l’adresse interamerica.org interamerica.org

Traduction: Patrick luciathe

Top news

Barry Black, l’aumônier du Sénat américain, écrit un livre pour enfants
Plusieurs publications adventistes reçoivent les grands honneurs lors d’un congrès annuel de presse chrétienne
Les dirigeants adventistes interaméricains nous ont rappelé de « ne pas lâcher » durant la semaine annuelle axée sur la prière