La classe d’École Biblique de Vacances et les dirigeants posent ensemble pour une photo. [Photo : Il Est Écrit]

22 Mars 2020 | Par Ellen Hostetler, Il Est Écrit

Fin février 2020, 27 étudiants et enseignants de la Jefferson Christian Academy à Jefferson, au Texas, aux États-Unis, se sont rendus au Belize à l’occasion de leur premier voyage missionnaire Il Est Écrit. Ils ne savaient pas à quoi s’attendre, mais ils étaient enthousiastes. Des étudiants de première année aux étudiants de quatrième année, le groupe tout entier était prêt à travailler. Et ils ont travaillé dur. Le Belize est un petit pays luxuriant d’Amérique Centrale coincé entre le Mexique, le Guatemala et la Mer des Caraïbes. En février, le temps est magnifique : chaud pendant la journée et frais le soir. Les étudiants ont été accueillis à bras ouverts et ont rapidement appris à aimer les plats locaux – haricots et riz. Les étudiants ont élu domicile pour deux semaines à l’Hôpital Adventiste de La Loma Luz et ont fait en sorte de se faire des amis pour Jésus. Plusieurs étudiants ont été affectés à la construction de logements à l’hôpital, un projet qui a connu des progrès très graduels au cours des trois dernières années. En quelques jours seulement, ils ont réalisé des progrès records. Un mécanicien, leader étudiant, a réparé plusieurs véhicules locaux, a partagé quelques-unes des astuces du métier et a laissé quelques-uns de ses outils afin que d’autres réparations puissent être effectuées.

Pila Telefoni, le précepteur des garçons à l’école et responsable du voyage, savait que ce voyage serait différent. Pour la première fois, les étudiants allaient tenir certaines des trois réunions d’évangélisation qui avaient lieu le soir. Rejoints par la chorale de l’équipe missionnaire et à l’aide de diaporamas et de notes fournies par Il Est Écrit, les étudiants se sont préparés à partager ce en quoi ils croyaient, en anglais et en espagnol.

Les responsables du voyage missionnaire enseignent aux étudiants locaux lors de l’École Biblique de Vacances. [Photo : Il Est Écrit]

Une rencontre a eu lieu sous une tente en face d’un parc de la ville où l’on retrouve de nombreux jeunes, de la musique à plein volume et de l’alcool. Un soir, alors que les étudiants prêchaient, un homme s’est approché de Pila Telefoni et l’a interrogé sur Daniel 11. Pila Telefoni pouvait sentir l’alcool dans son haleine alors que l’homme racontait comment il avait été baptisé 45 ans auparavant. Pila l’a revu le soir suivant, écoutant sous un arbre de l’autre côté de la rue. Il a prié que l’espérance soit à nouveau semée dans le cœur de cet homme.

Au cours de la journée, la chorale des étudiants a proposé un programme d’École Biblique de Vacances dans une école primaire toute proche. Les enseignants ont fait une pause bien méritée pendant que l’équipe missionnaire d’Il Est Écrit chantait des chansons, jouait à des jeux, racontait des histoires et se faisait des amis. Nathan a attiré l’attention d’Erian, l’un des élèves de l’école primaire. À seulement 7 ans, Erian vient d’un foyer brisé. Quand les choses n’allaient pas bien à la maison, sa mère lui préparait un sac et l’envoyait dans la rue jusqu’à ce que la police le récupère.

Nathan et Erian sont rapidement devenus inséparables. À la fin des deux semaines au Belize, l’équipe a prévu une sortie pour faire la visite des grottes en bouée et faire de la tyrolienne. Nathan ne pouvait pas y aller sans Erian. Il a décidé de laisser ses amis y aller sans lui, et il a passé la journée avec Erian. Alors que Nathan partait pour l’aéroport le lendemain, Erian s’est accroché à lui. Il ne voulait pas que son nouvel ami parte.

Les étudiants construisent des logements pour les médecins de l’hôpital. [Photo : Il Est Écrit]

Lorsque l’équipe est partie, les étudiants ont renoncé à acheter des souvenirs de leur voyage. Au lieu de cela, ils ont utilisé l’argent pour acheter à leurs nouveaux amis au Belize des cadeaux tels que des crayons de couleur et du papier de couleur. Nathan a dit qu’il voulait économiser et payer les 45 dollars nécessaires par an pour qu’Erian puisse poursuivre sa scolarité dans une école chrétienne.

De retour à la maison, les étudiants de l’école ont demandé à Pila s’ils pouvaient traverser la rue et passer du temps avec les enfants de l’école primaire. Ils ont réalisé à quel point un peu d’attention et un sourire pouvaient faire une énorme différence dans la vie d’un enfant.

« Nous allons absolument refaire un voyage missionnaire Il Est Écrit, » a promis Pila Telefoni. « Tout s’est si bien passé. Ce fut une vraie bénédiction de prendre part à ce voyage. J’ai demandé aux étudiants de lever la main s’ils avaient apprécié le voyage. Tout le monde a levé la main et les étudiants m’ont dit : « Nous sommes allés enseigner, mais ce sont eux qui nousont enseignés. Nous n’avons pas simplement apprécié le voyage, nous avons été bénis ! »

Nathan (à gauche) et Erian sont devenus des amis proches. [Photo : Il Est Écrit]

La version originale de ce récit a été publiée sur le news blog sitede Il Est Écrit.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

En Inter Amérique, les dirigeants de l’Église envisagent d’élargir les Ministères Adventistes des Possibilités
L’importance de l’École du Sabbat
Au Costa Rica, les enseignants adventistes continuent de témoigner auprès des élèves et de leurs familles pendant la pandémie