Mots-clés les plus recherchés

Le 3 février 2020 | Loma Linda, Californie, États-Unis | Janelle Ringer, Nouvelles sur la santé de l’Université de Loma Linda

Un nouveau coronavirus découvert dans la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, a attiré l’attention du monde entier et commencé à circuler dans d’autres pays.

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les coronavirus ne sont pas nouveaux. Le nom désigne une famille de virus qui cause un état allant du rhume ordinaire à des maladies plus graves. Par le passé, seules deux variantes du virus ont rendu les gens très malades : le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Toujours selon l’OMS, en date du 29 janvier dernier, la nouvelle souche, appelée 2019-nCoV, avait été identifiée chez plus de 7 700 patients. La grande majorité de ces cas sont à Wuhan et dans les villes environnantes de la province d’Hubei.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont publié une déclaration selon laquelle le tableau clinique complet du 2019-nCoV n’est pas encore totalement clair. La transmission d’humain à humain a été confirmée et il n’existe aucun vaccin contre le virus.

Bien que la souche de la maladie soit nouvelle, la méthode de prévention est la même que pour d’autres maladies respiratoires comme la grippe ou le rhume.

Selon le Dr Adrian Cotton, chef des opérations médicales du département de la santé de l’Université de Loma Linda, il est essentiel, surtout pour les gens particulièrement vulnérables à la maladie, de prendre des mesures préventives pour demeurer en santé et réduire les risques d’infection.

Le Dr Cotton insiste d’abord sur l’importance du lavage des mains. « C’est la principale chose à faire pour prévenir la propagation d’un virus. »

Les virus, comme la grippe ou le coronavirus, se propagent d’une personne à l’autre par les gouttelettes émises lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue, a expliqué le Dr Cotton. Ils peuvent également se propager lorsqu’une personne touche des gouttelettes infectées sur une surface ou une personne pour se toucher ensuite la bouche ou le nez.

Donc, en plus de se laver les mains fréquemment, il recommande d’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche après avoir touché un objet ou une autre personne. Et si quelqu’un est malade, évitez tout contact avec cette personne.

« Si vous ne vous sentez pas bien, restez à la maison. Si votre toux s’aggrave et est accompagnée de fièvre, appelez votre médecin. »

Mais bien que le coronavirus puisse devenir sévère, la grippe demeure actuellement plus inquiétante, ayant tué, jusqu’à maintenant cette saison, plus de 150 personnes en Californie seulement.

« Vous devriez toujours adopter des pratiques d’hygiène responsables et des méthodes préventives pour éviter de contracter et de propager tout virus. Le lavage des mains et la vaccination ont fait leurs preuves en matière de protection, surtout chez les personnes les plus vulnérables de la société. »

La version originale de cet article a été publiée sur le site de nouvelles du département de la santé de l’Université de Loma Linda.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Coronavirus : un signe de la fin ?
Exercer un ministère auprès des enfants en période de coronavirus
Les adventistes et la pandémie de grippe de 1918