Mots-clés les plus recherchés

D’après les dirigeants d’AdventHealth, le nouveau centre de réadaptation Waterman de Tavares, dans l’État américain de la Floride, offrira des soins aux patients de la population dont l’état de santé a subitement été gravement affecté par un phénomène comme un accident vasculaire cérébral, des lésions cérébrales ou de la moelle épinière, une maladie cardiaque, une amputation, des troubles neurologiques ou des difficultés respiratoires. Une photo du département de Nouvelles d’AdventHealth.

Le 10 janvier 2020 | Orlando, Floride, États-Unis | Lindsay Cashio, AdventHealth et Adventist Review

Les membres de la population environnante se sont récemment joints à l’hôpital Waterman d’AdventHealth à Tavares, dans l’État américain de la Floride, pour célébrer l’ouverture d’un nouveau centre de réadaptation qui pourra héberger douze patients à la fois. Le centre était la dernière phase d’un agrandissement de 10 300 mètres carrés ayant coûté 85 millions de dollars américains.

« Nous avons très hâte d’ouvrir cet établissement de réadaptation. Il s’agit d’un tout nouveau type de service, unique dans Lake County », a dit Julian Coomes, directeur administratif des services de réadaptation de l’hôpital Waterman d’AdventHealth.

Avant, les patients et leurs familles devaient se rendre dans d’autres comptés pour recevoir ces services. Maintenant, les patients de Lake County peuvent rester et se rétablir près de chez eux.

« La santé des patients hospitalisés ici a gravement et subitement été affectée, a expliqué M. Coomes, par un événement comme un AVC ou un autre traumatisme qui a vraiment changé leur vie et celle de leur famille. Les garder près de la maison, où la famille peut demeurer auprès d’eux, est essentiel à la facilitation de leur rétablissement. »

Le centre hospitalier de réadaptation Waterman d’AdventHealth offre des soins spécialisés aux patients ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC), des lésions cérébrales ou de la moelle épinière, une maladie cardiaque, une amputation, des troubles neurologiques ou des difficultés respiratoires. Pour se rétablir, ces patients ont besoin d’au moins trois heures de traitements par jour ainsi que d’une expertise multidisciplinaire.

Toutes les chambres du centre de réadaptation Waterman sont privées. De plus, le centre comprend une chambre bariatrique dont l’entrée et la salle de bain sont plus grandes pour permettre de meilleurs soins aux patients pesant plus de 340 kg.

Le centre de réadaptation hospitalier contient également des espaces résidentiels pour aider les patients à réapprendre à pratiquer les tâches de la vie courante, comme la cuisine et la lessive, alors qu’ils sont encore hospitalisés.

D’après M. Coomes, « La réadaptation consiste en grande partie à aider les patients à s’exercer aux choses qu’ils faisaient à la maison. Dans notre cuisine, ils peuvent s’exercer à cuisiner. Dans notre suite, qui ressemble à un appartement, nous avons une laveuse et une sécheuse ainsi qu’un lit, qu’ils peuvent utiliser pour s’entraîner, notamment, à faire la lessive et à faire un lit, pour les préparer à retourner à la maison. »

Cette unité offre aussi aux patients des technologies de pointe en matière de réadaptation.

Au gymnase, une voiture hydraulique s’ajuste à la hauteur exacte de la voiture du patient pour qu’il s’exerce au mouvement nécessaire pour y entrer et en sortir de manière sécuritaire.

Pour les patients dont la mobilité d’un bras ou d’une main est réduite, le centre de réadaptation Waterman est doté d’un système ArmeoSpring, la plus récente technologie qui permet l’entraînement des bras et des mains ayant subi une diminution du fonctionnement de modérée à sévère.

Quant à lui, le système sur rails Vector Gait Bioness de 30 mètres aide le personnel infirmier et thérapeutique à assister les patients à sortir du lit de manière sécuritaire. Le système aide également les patients à commencer à marcher sans risque de chute.

« Les membres de notre personnel apprécient particulièrement le privilège d’accompagner les patients tout au long de leur cheminement, a dit M. Coomes. Ils aiment aussi être capables de les voir progresser au fil des quelques semaines de leur hébergement dans cette unité et passer d’un grand besoin d’aide à la capacité de rentrer à la maison. »

Le projet d’agrandissement des installations de Waterman est le deuxième investissement en importance dans un établissement de soins de santé dans toute l’histoire de Lake County, depuis la concrétisation du campus hospitalier Waterman d’AdventHealth de Tavares il y a plus de quinze ans.

Avec l’ouverture de cette nouvelle unité, l’hôpital Waterman d’AdventHealth est devenu un établissement de 299 lits.

La mission d’AdventHealth consiste à élargir le ministère de guérison de Jésus. D’après son site internet, il s’agit d’une mission qui « nous appelle à être ses mains et ses pieds pour aider les gens à retrouver la santé globale. Notre histoire en est une d’espoir, une histoire d’efforts pour guérir tant l’esprit que le corps. »

La version originale de cet article a été publiée sur le site de nouvelles d’AdventHealth.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Diminuer la consommation de viande pour combattre le réchauffement climatique
La santé mentale, émotionnelle et spirituelle du clergé fait l’objet d’une nouvelle étude.
À Porto Rico, les écoles adventistes offrent l’inscription gratuite suite aux tremblements de terre