Le dimanche 12 janvier dernier vers 17 h 30, le volcan Taal a commencé à cracher de la cendre sulfurique et de la vapeur, affectant les provinces environnantes dans le sud de Luçon, île située au nord des Philippines. Plusieurs établissements adventistes du septième jour sont situés à quelques kilomètres seulement du cratère. Une photo offerte par Threena Tan.

Le 13 janvier 2020 | Les Philippines | Département des Nouvelles de la Division de l’Asie du Sud-Pacifique

Des milliers de familles ont été évacuées et des populations voisines averties d’être très prudentes lorsque le volcan Taal a commencé à cracher de la lave chaude et de la cendre sulfurique le dimanche 12 janvier dernier, vers 17 h 30. Ce sont plusieurs provinces au sud de Luçon, au nord des Philippines, qui sont affectées par l’éruption.

Le volcan situé sur une île, l’un des plus actifs des Philippines, gît au milieu de la caldeira et offre une vue à couper le souffle lorsqu’on le regarde de la crête de Tagaytay, dans la province de Cavite, au nord des Philippines.

Plusieurs établissements adventistes sont situés à une vingtaine de kilomètres du cratère. Les bureaux de la Division de l’Asie du Sud-Pacifique, le bureau de l’Adventist World Radio Center for Digital Evangelism (AWR-CDE), le campus de l’Adventist International Institute for Advanced Studies (AIIAS), l’Université adventiste des Philippines, l’Agence de développement et de secours adventiste (ADRA) des Philippines, les bureaux principaux des 1000 Missionary Movement, le bureau de la Mission adventiste de Cavite ainsi que plusieurs églises sont tous recouverts de cendre volcanique. Lundi dernier, la catastrophe a évidemment forcé une suspension des activités.

La cendre volcanique a déjà affecté de nombreux résidents au sud de Luçon, île des Philippines, y compris des familles adventistes du septième jour qui vivent dans la région. Une photo du département de Nouvelles de la Division de l’Asie du Sud-Pacifique.

Actuellement, aucun décès n’a été rapporté par les représentants du gouvernement local.

ADRA Philippines est en train d’évaluer la situation pour trouver des moyens efficaces d’offrir de l’aide aux gens affectés par l’éruption. Les représentants gouvernementaux ont promis de tenir la population au courant des développements.

Le Philippine Institute of Volcanology and Seismology (PHIVOLCS) a établi qu’il s’agissait d’un niveau 4 d’alerte, ce qui signifie qu’une éruption explosive dangereuse est possible dans les heures et les jours à venir. Le volcan Taal a présenté une activité en hauteur commençant par une éruption de cendre et de vapeur atteignant un kilomètre au-dessus de son cratère.

Lundi matin, le PHIVOLCS avait rapporté 47 tremblements de terre mineurs. Les résidents vivant dans un rayon de quatorze kilomètres du cratère du volcan ont été forcés d’évacuer leur domicile étant donné le risque élevé d’un tsunami volcanique ainsi qu’une trop grande exposition aux éléments volcaniques.

Les unités gouvernementales locales se sont mobilisées pour faciliter l’évacuation et la distribution des articles de secours parmi les familles déplacées par le désastre. Il a également été rapporté que les autorités de vol de Manille, capitale philippine, ont annulé tous les vols.

La version originale de cet article a été publiée sur le site de nouvelles de la Division de l’Asie du Sud-Pacifique.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Michael Kruger nommé président d’ADRA
Sortie du film Le Chant d’Amour Éternel de Dieu à l’occasion du sabbat de la création 2020
Les entités adventistes du Nord de la Californie donnent les dernières informations alors que les feux de forêt se rapprochent