La chorale Adventiste Gospel Kreyol chante lors de la cérémonie spéciale organisée par l’Église adventiste du septième jour pour célébrer la grâce et les bénédictions de Dieu, à l’Hôpital Adventiste d’Haïti 10 ans après qu’un violent tremblement de terre ait frappé Port-au-Prince causant la mort de plus de 200000 personnes, le 12 janvier 2010. Les dirigeants d’église et le personnel de l’hôpital se sont réunis le 12 janvier 2020 pour commémorer le dévouement de l’hôpital qui a fourni des soins en matière de santé tout au long de la décennie et pour considérer ses plans de développement pour les années à venir. [Photo : Libna Stevens /DIA]

16 Janvier 2020 | Port-au-Prince, Haïti | Libna Stevens / DIA

Les dirigeants et les membres de l’Église adventiste du septième jour en Haïti se sont réunis sur la pelouse de sa plus prestigieuse institution, l’Hôpital Adventiste d’Haïti, pour célébrer la vie et la bonté de Dieu à l’occasion du 10ème anniversaire du tremblement de terre dévastateur qui a causé la mort de plus de 200000 personnes à Port-au-Prince, en Haïti, le 12 janvier 2010.

Des responsables venus de l’Université de Loma Linda (LLU), d’Adventist Health International, des chirurgiens, du personnel médical et des membres de la communauté se sont réunis pour la cérémonie spéciale le 12 janvier 2020, pour se remémorer l’impact qu’a eu l’hôpital en venant en aide à de nombreux blessés au cours des jours, des semaines, des mois et des années qui ont suivi, et aussi pour partager de nouveaux plans d’expansion afin de continuer à fournir des services de santé de premier ordre à la communauté et à la nation.

« Au cours de ces 10 années, Haïti a connu situation après situation et ceux qui ont beaucoup souffert ont grandi à travers les défis, » a déclaré le pasteur Pierre Caporal, président de l’Église adventiste en Haïti et vice-président du conseil d’administration de l’hôpital. « En tant qu’église, nous pouvons louer Dieu pour sa grâce et en particulier à travers le service de qualité que l’hôpital a fourni à la population en Haïti grâce à l’engagement de l’Université de Loma Linda, d’Adventist Health International, des missionnaires, du personnel hospitalier et de bien d’autres personnes, qui se sont associés pour consolider l’établissement sanitaire au fil des années. »

Pasteur Pierre Caporal, président de l’Église adventiste en Haïti, loue Dieu pour sa grâce et ses bénédictions après le tremblement de terre du 12 janvier 2010. [Photo: Libna Stevens / DIA]

Implication de l’Université de Loma Linda

Le président de l’Université de Loma Linda, Dr Richard Hart, qui a vu la naissance de l’hôpital il y a plus de 35 ans et a joué un rôle déterminant dans le soutien apporté à l’institution qui appartient au réseau Adventist Health International qui regroupe des institutions de soins de santé de l’église, a déclaré que même à travers les hauts et les bas au niveau financier, il n’y a jamais eu un moment où il s’est agi d’abandonner l’institution.

« Haïti a toujours eu une place spéciale dans mon cœur, » a dit Richard Hart. « Il a une place spéciale pour l’Université de Loma Linda et a une place très spéciale pour Adventist Health International. Bien qu’il soit triste de se rappeler ce qui s’est passé [il y a 10 ans], nous voulons également regarder vers l’avenir, donc des plans sont mis en place pour continuer à consolider l’hôpital, à faire venir du personnel ici, à renforcer l’équipement et à rénover l’hôpital. »

Les améliorations les plus récentes apportées à l’hôpital au cours des trois dernières années comprennent la modernisation des blocs opératoires, un laboratoire clinique et la rénovation du service des urgences ainsi que la modernisation presqu’achevée de l’unité pédiatrique, a indiqué Dr Hart.

L’hôpital adventiste a modernisé ses services de kinésithérapie au cours des 15 derniers mois, de plus en plus il a pratiqué des centaines de chirurgies orthopédiques chaque année depuis 2010, et il officialisera les plans d’un programme d’internat médical avec des chirurgiens orthopédistes de LLU et un programme d’internat local en Haïti, et il rouvrira ses services d’orthèses et de prothèses en août 2020.

Dr Richard Hart (à droite), président de l’Université de Loma Linda, intervient lors de la cérémonie sur les projets futurs visant à faire de l’Hôpital Adventiste d’Haïti, le deuxième campus international. [Photo : Libna Stevens / DIA]

Modernisation et plans d’expansion de l’hôpital

« Nous avons pour objectif que cet hôpital en Haïti devienne un véritable centre hospitalier universitaire. Notre objectif est de travailler avec l’université [adventiste], de travailler avec le gouvernement d’Haïti et de travailler avec d’autres institutions adventistes, » a déclaré Dr Hart.

Le plan, qui a déjà été approuvé par le conseil d’administration du pôle santé de l’université de Loma Linda, prévoit de désigner l’Hôpital Adventiste d’Haïti (HAH) comme campus mondial de LLU. Il deviendrait le deuxième campus mondial international après l’Hôpital Adventiste au Malawi, en Afrique, a dit Richard Hart.

Les plans immédiats d’expansion comprennent un nouveau service communautaire qui offrira 24 lits supplémentaires. La construction du service devrait être achevée au début de 2021, a déclaré le directeur général de HAH, Jere Chrispens. Il a également expliqué les plans plus vastes visant à construire plus de logements pour le personnel médical et les autres bénévoles du personnel qui servent l’hôpital pour des séjours à court et à long terme dans le cadre d’efforts coordonnés avec LLU et AHI. Les duplex existants sur le campus pour le personnel bénévole actuel ont déjà été rénovés, tout comme a déjà été réalisé l’embellissement de tout l’hôpital et du site sur lequel il se trouve, a-t-il ajouté.

Un représentant du bureau du maire de Carrefour, Harry Jean, qui a bénéficié, lui ainsi que plusieurs membres de sa famille, de plusieurs chirurgies orthopédiques à HAH, a salué le travail de l’institution adventiste, sa mission claire et son rôle déterminant après le tremblement de terre. « Vous faites tant de choses pour la communauté, continuez à offrir un service de qualité au pays. N’arrêtez jamais de le faire, » a dit Harry Jean.

L’Hôpital Adventiste d’Haïti, qui se trouve à Diquini, à Carrefour à Port-au-Prince, en Haïti, est actuellement un établissement de 52 lits et va bientôt construire un service communautaire de 24 lits pour accueillir d’autres patients qui recherchent des services de santé. [Photo: Libna Stevens / DIA]


Richard Hart a exprimé une appréciation particulière pour le partenariat avec AdventHealth, qui est basé en Floride, et pour son dévouement à aider à consolider le programme à HAH.

Pour Dr Scott Nelson, chef du service de chirurgie à HAH et professeur à LLU, qui vit par intermittence en Haïti depuis le tremblement de terre, et qui a dirigé les milliers de chirurgies au cours des 10 dernières années en tant que membre du personnel de HAH, a déclaré que l’expérience à HAH a été transformatrice.

Le Dr Nelson, qui est chirurgien orthopédiste en traumatologie, a été parmi les premiers à arriver en Haïti, moins de 48 heures après la catastrophe. « J’avais prévu de rester pour une courte période, mais rapidement, il m’est clairement apparu que je devais rester plus longtemps, » a déclaré Dr Nelson en français lors de la cérémonie spéciale. « J’ai vécu ici à l’hôpital pendant les six mois qui ont suivi et j’ai depuis poursuivi ma passion pour la mission de cet hôpital et les besoins d’Haïti. »

« De cette tragédie a émergé une opportunité de renouveler la mission de l’Hôpital Adventiste d’Haïti, de servir les personnes qui sont dans le besoin, » a expliqué Dr Nelson. « Au début, il s’agissait de milliers de victimes après ce jour tragique il y a 10 ans. Maintenant, nous continuons à développer cette mission et à servir ceux qui n’ont pas les moyens d’accéder aux services de santé. »

Dr Nelson Scott, chef du service de chirurgie à HAH, partage son expérience lorsqu’il s’est retrouvé à l’Hôpital Adventiste d’Haïti 48 heures après le tremblement de terre et au cours des 10 années qui ont suivi. [Photo: Libna Stevens / DIA]

HAH fournit un service de qualité

Dr Nelson a déclaré que la tragédie a permis d’améliorer la qualité des services à HAH. « Nous sommes en mesure d’offrir des services qu’il n’était pas possible de proposer auparavant en Haïti. Certains de ces services sont rares, même dans les centres les plus avancés d’Amérique du Nord. Notre travail ici a été possible grâce à la compassion du personnel local de l’hôpital, de généreux donateurs, de bénévoles et, par-dessus tout, grâce à un Dieu puissant qui nous a bénis chaque jour. »

L’hôpital Adventiste d’Haïti est le meilleur hôpital d’urgence de l’agglomération, selon le Ministère Haïtien de la Santé, a déclaré Franck Geneus, chef du personnel de HAH. « L’hôpital n’est pas le plus grand en termes de capacité, mais il est en tête en matière de chirurgie orthopédique et de traumatismes, et tandis que d’autres services d’urgence refusent des patients, ils sont envoyés aux urgences de HAH, » a-t-il expliqué. Franck Geneus, qui supervise en tant que responsable médical en chef depuis plus de huit ans, a déclaré qu’au cours des 10 années écoulées depuis le tremblement de terre, l’hôpital avait traité plus de 150000 patients.

Les services de kinésithérapie continuent de se développer
Irma Henry, diplômée du programme de kinésithérapie de LLU, qui a commencé le service missionnaire à HAH il y a près de deux ans, a déclaré que le nombre de patients recevant des traitements en kinésithérapie, en étant hospitalisés ou à travers des soins ambulatoires, a augmenté de plusieurs centaines. Selon Irma Henry, en 2017, quelque 3417 patients ont été vus en kinésithérapie; en 2018, environ 4000 patients ont été traités et en 2019, environ 4805 ont été traités.

Irma Henry, diplômée du programme de kinésithérapie de l’Université de Loma Linda se tient à côté du centre de kinésithérapie qui a fourni des traitements à plus de 4000 patients en 2019. [Photo: Libna Stevens / DIA]

Moment de silence

« La plupart des patients qui arrivent viennent à cause des accidents vasculaires cérébraux, des accidents de moto, il y a des piétons qui ont été renversés, des cas de fractures et des corrections de déformation, » a indiqué Irma Henry, qui supervise une équipe de cinq personnes au service de kinésithérapie. Elle a dit qu’il n’y avait pas deux jours identiques et qu’elle a dû apprendre à être flexible et à s’adapter à ce dont les patients pourraient avoir le plus besoin pour se rendre au cabinet de thérapie. « Beaucoup ont même du mal à se rendre ici pour leurs thérapies hebdomadaires et certains ont besoin de réductions pour les services afin de poursuivre leur thérapie. »

C’est une expérience qui lui a appris de nombreuses leçons, surtout dans sa vie de prière où elle a cherché à être un meilleur véhicule d’espoir et d’attention pour tous les patients. Le soutien et le travail d’équipe des membres de son personnel et du reste du personnel médical de HAH ont fait une différence dans sa croissance professionnelle et spirituelle, a-t-elle déclaré.

Après qu’un moment de silence ait été observé à la mémoire de toutes les victimes du tremblement de terre, Fritz Bissereth, directeur d’ADRA Haïti, a rappelé comment plus de 4000 tonnes de nourriture avaient été distribuées dans les mois et les années qui ont suivi le tremblement de terre. De plus, plus de 600 abris ont été construits pour les familles à Carrefour, et de nombreux projets ont été exécutés et ont aidé à répondre aux besoins de base de dizaines de communautés alors que les personnes déplacées tentaient de reconstruire leurs vies.

AHS–Inter-Amérique

Le Dr Elie Honoré, président des Services Adventist Health en Inter-Amérique (AHSIA), qui supervise plus de 14 hôpitaux et 24 cliniques sur le territoire, a déclaré que la croissance de HAH a conduit l’institution à de hauts sommets et elle est considérée comme l’un des meilleurs fournisseurs de services de chirurgie orthopédique en Haïti. « HAH dispose de services de laboratoire de première classe, d’un excellent service des urgences et d’un service de chirurgie exceptionnel qui, je crois, le qualifie pour la Commission Commune d’Accréditation Internationale au cours des deux ou trois prochaines années, » a déclaré Elie Honoré.

Jere Chrispens, Directeur Général de l’Hôpital Adventiste d’Haïti, tient une plaque spéciale décernée par Adventist Health International, pour les services de santé exceptionnels de l’hôpital au cours des 10 dernières années. Debout à côté de Jere Chrispens, de gauche à droite : Dr Elie Honoré, président de AHI, Dr Richard Hart, président de LLU, Dr Scott Nelson, chef du service de chirurgie à HAH et Franck Geneus, responsable du personnel médical à HAH. [Photo: Libna Stevens / DIA]

Dr Honoré a remercié LLU, AHI et ses nombreux partenaires pour le soutien continu pendant près de quatre décennies au cours desquelles HAH a fourni des services de santé dans la ville de Carrefour. « Notre partenariat avec AHI connait une grande réussite depuis 2006, » a dit Elie Honoré. « AHI a aidé à payer les salaires de la plupart des membres du personnel, a collecté une somme d’argent importante pour des équipements et des fournitures pour un montant de plusieurs millions de dollars, et est depuis impliqué dans HAH à ce niveau. »

Au cours des dix dernières années, Dr Honoré a expliqué que le soutien continu du management a été fourni par AHI, avec du personnel de l’Université de Loma Linda, des affectations médicales différées, la gestion des installations, du personnel de maintenance et d’autres personnels techniques, qui ont tous reçu une allocation d’AHI. Des plus, en 2010, l’Hôpital de Floride est devenu un autre contributeur actif ayant adopté l’hôpital dans son Programme de Partenariat de Territoire qui aujourd’hui implique l’intégralité de la société AdventHealth. AdventHealth a également joué un rôle dans la modernisation du département d’imagerie à HAH.

Bénédictions innombrables pour HAH

« Le soutien et les bénédictions ont dépassé mes attentes, » a déclaré Dr Honoré, qui a joué un rôle important dans la création de HAH en 1979. Au début des années 1980, Elie Honoré est devenu administrateur et médecin à HAH et a joué un grand rôle dans la direction et la supervision de l’hôpital à travers les hauts et les bas lors des difficultés financières, malgré un leadership défaillant et la gestion de crise au fil des années.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées sur la pelouse de l’Hôpital Adventiste d’Haïti le 12 janvier 2020, là où des milliers de personnes ont été soignées quelques heures après le tremblement de terre survenu il y a 10 ans. [Photo: Libna Stevens /D IA]

« Nous voyons que de la tragédie est né le succès, que dans la douleur on peut rend gloire à Dieu, » a déclaré Dr Hart. « Nous espérons ardemment une relation continue avec cette institution dans le futur. »

Dr Hart a remis une plaque commémorative aux responsables de HAH au nom d’AHI lors de la cérémonie spéciale. La plaque portait l’inscription suivante : « Adventist Health International, Célébration de la Vie et Action de Grâce, Pour tout ce que le Seigneur a fait pour l’Hôpital Adventiste d’Haïti et son église au cours des dix dernières années. ‘L’Éternel est grand et très digne de louange, Et sa grandeur est insondable.’ Psaume 145: 3. »

L’Hôpital Adventiste d’Haïti est un établissement de 52 lits, il compte 180 membres du personnel, trois salles d’opération et un laboratoire. Il offre des services orthopédiques, des services de médecine interne, de kinésithérapie et d’urologie, ainsi que des services de pédiatrie, d’obstétrique et de gynécologie, il propose une éducation sanitaire pour le public, des internats pour les étudiants en médecine et en soins infirmiers, une formation médicale continue et bien d’autres services.

Traduction : Patrick Luciathe

Top news

En Inter Amérique, les dirigeants de l’Église envisagent d’élargir les Ministères Adventistes des Possibilités
L’importance de l’École du Sabbat
Au Costa Rica, les enseignants adventistes continuent de témoigner auprès des élèves et de leurs familles pendant la pandémie