Mots-clés les plus recherchés

Le 7 décembre 2019 | Californie, États-Unis | Julie Z. Lee de Maranatha Volunteers International

En novembre dernier, Maranatha Volunteers International et l’église adventiste de Paradise ont célébré l’achèvement d’un ambitieux projet communautaire évangélique. En seulement trois semaines de travail intensif, des bénévoles ont construit 202 cabanons, surpassant leur objectif initial de 200 unités, pour les survivants du Camp Fire, un feu de forêt qui a détruit la ville de Paradise en 2018.

David Woods, directeur des projets nord-américains de Maranatha et coordonnateur de la construction pour le projet à Paradise, s’est exprimé ainsi : « Quel sentiment de bénédiction que de voir ce que tant de bénévoles ont réussi à faire en moins de temps que prévu! Chaque cabanon représente l’espoir et une portion d’amour livrés à des gens qui ont perdu beaucoup au cours de la dernière année. »

Pour ce projet de cabanons, comme on l’appelle, Maranatha et Love Paradise, un organisme d’évangélisation de l’église adventiste de Paradise, ont collaboré. L’idée a pris forme au début du mois de septembre lorsque Joelle Chinnock, directrice du développement et du relèvement après catastrophe de Love Paradise, a entendu parler d’un besoin de cabanons sécuritaires et secs pour plus de 2 000 personnes qui étaient retournées vivre sur leur propriété de Paradise. La plupart des résidents vivent dans des roulottes et n’ont pas de place où entreposer leurs biens personnels. Une dame soumise à des traitements de dialyse devait même ranger ses fournitures médicales à l’extérieur dans des boîtes de carton.

Une vue aérienne du stationnement où les bénévoles de Maranatha ont construit des cabanons pour aider les résidents de Paradise, dans l’État américain de la Californie, qui ont tout perdu dans le Camp Fire de novembre 2018. Une photo de Tom Lloyd.

« Je me disais, Construisons quelques cabanons dans notre stationnement. L’aide des entrepreneurs locaux et de quelques membres de l’église devrait suffire. Mais Garrison s’est souvenu que Maranatha s’était déjà avancé après l’incendie en appelant notre église pour proposer son aide », a raconté Mme Chinnock. Garrison Chaffee est le pasteur adjoint responsable de la jeunesse de l’église adventiste de Paradise et le directeur de Love Paradise. « Il a donc téléphoné à Maranatha et nous nous sommes rencontrés dans le stationnement. Et tout a déboulé à partir de là. »

Les deux organismes ont fixé leur objectif à 200 cabanons, prévoyant le commencement de la construction pour le mois de novembre dans l’espoir de procéder à la livraison avant le début de la saison des pluies. Au cours des huit semaines qui ont suivi, Love Paradise s’est empressée de trouver du financement auprès de divers organismes de bienfaisance, de grandes sociétés et d’entreprises locales. Il a également travaillé avec les dirigeants locaux de Paradise pour concevoir un procédé de demande pour les bénéficiaires des cabanons. Pendant ce temps, Maranatha a dessiné un cabanon, mis au point un plan de construction et recruté des bénévoles pour lesquels on a aussi dû trouver du logement pour la période de construction, ce qui n’a pas été facile étant donné le statut toujours sinistré de Paradise. Peu d’endroits ont l’eau courante et l’électricité. La flexibilité allait donc être essentielle en plus de quelques génératrices.

Le 5 novembre dernier, des bénévoles de partout aux États-Unis ont commencé à arriver à Paradise. Les participants ont garé leur roulotte autour de l’Académie adventiste de Paradise (fermée depuis l’incendie à cause des dommages) ou ont dormi sur des lits de camp en salle de classe. La Fédération des églises adventistes du septième jour de la Californie du Nord a prêté une remorque contenant des douches. Une salle de classe a été convertie en cuisine et une autre en salle à manger. De nombreuses génératrices ont été empruntées et achetées pour alimenter en électricité les outils de construction, les appareils électroménagers et les lumières.

Des bénévoles de Maranatha Volunteers International assemblent les murs de l’un des 202 cabanons qu’ils ont construits en trois semaines pour certains survivants du Camp Fire de Paradise, dans l’État américain de la Californie. Une photo de Tom Lloyd.

En face du campus, Maranatha a établi une aire de construction dans le stationnement de l’église de Paradise, d’ailleurs détruite par le Camp Fire. Une chaîne de montage y a été installée avec des stations réservées aux bases, aux murs, aux toits et à la peinture des cabanons de 3 mètres sur 3,5 mètres.

Le lendemain, le projet a été lancé avec quelque 80 bénévoles et moins de 100 demandes de cabanons. Grâce aux nombreux reportages sur le projet dans les journaux locaux et sur les canaux d’information, plus de 100 autres bénévoles sont arrivés avant le weekend et le nombre de demandes est monté en flèche.

Selon Kyle Fiess, vice-président des projets de Maranatha, « Peu après l’achèvement du premier cabanon, la nouvelle s’est répandue dans toute la ville. Tout le monde savait dorénavant que l’église adventiste du septième jour de Paradise construisait des cabanons pour les offrir gratuitement. L’attention portée par les médias a permis la propagation de la nouvelle à la grandeur de la Californie du Nord, et rapidement, des bénévoles ont commencé à faire deux à trois heures de route pour se joindre à nous. Certains d’entre eux n’avaient jamais entendu parler de Maranatha. D’autres ne connaissaient même pas l’Église adventiste. Nous avons donc profité de l’occasion pour nous lier d’amitié avec des gens que nous n’aurions jamais rencontrés autrement. »

Une photo de groupe de l’équipe de Maranatha Volunteers International à Paradise, en Californie. D’après les dirigeants de Maranatha, l’initiative a fait l’objet d’une large couverture médiatique dans la région. Une photo de Tom Lloyd.

Au total, 377 bénévoles ont participé au projet, dont plusieurs survivants de Camp Fire qui avaient aussi perdu leur maison. Americorps, un organisme fédéral axé sur les 18 à 24 ans, a aussi envoyé une équipe de bénévoles. De plus, certains membres du département de foresterie et de protection contre les incendies ont passé quelques jours à travailler sur le projet. Un grand magasin de rénovation local a également offert des rabais sur les matériaux en plus d’envoyer, lors de plusieurs journées de travail, ses employés visiter le site avec des pâtisseries, des boissons chaudes et de la reconnaissance envers les bénévoles.

À la fin de la deuxième semaine de construction, Love Paradise a commencé à livrer le premier lot de cabanons grâce à la générosité de plusieurs organisations. Chaque cabanon pesant plus de 1 100 kg, la livraison prend du temps. La phase de construction des cabanons a pris fin le 25 novembre.

« Ce cabanon, c’est de l’espace, un peu de liberté à l’intérieur de ma petite roulotte et un peu de normalité, a dit la bénéficiaire Andrea Hitt, résidente de Paradise qui a perdu sa maison dans l’incendie. J’ai pensé toute la nuit à ce que j’allais y mettre, y entreposer. Il représente beaucoup pour moi et je suis vraiment reconnaissante envers tous ceux qui ont contribué à ce projet, les bénévoles qui sont venus de loin, d’autres États, pour participer à la construction et les bénévoles qui font la livraison. Nous sommes très reconnaissants envers les adventistes du septième jour et tous ceux qui ont pensé à cette initiative. »

Quelques-uns des 202 cabanons construits par les bénévoles de Maranatha Volunteers International à Paradise, en Californie, du 5 au 26 novembre derniers. Plusieurs organisations ont soutenu le projet, dont la Division nord-américaine de l’Église adventiste du septième jour, Adventist Health et plusieurs sociétés forestières de la région. Une photo de Tom Lloyd.

« Voilà un projet unique pour Maranatha à bien des égards, mais d’autant plus spécial, car il nous a donné l’occasion de transformer la vie de plus de 200 familles qui souffrent, a dit M. Fiess. Lors de chaque livraison, nous découvrons les raisons pour lesquelles le cabanon est si important pour son bénéficiaire. Et chaque histoire nous rappelle combien ces cabanons étaient désespérément nécessaires. Nous sommes donc heureux d’avoir pu faire de ce projet une réalité. »

À ce jour, plus de 700 personnes ont demandé un cabanon et au début du mois de décembre, près de 90 cabanons avaient été livrés. La livraison devrait se poursuivre pendant tout le mois grâce aux organismes locaux et aux personnes qui offrent de leur temps.

Maranatha Volunteers International est un organisme chrétien sans but lucratif basé à Roseville, en Californie. Il forme des groupes de bénévoles pour construire des églises, des écoles et des puits d’eau partout dans le monde. Depuis son établissement en 1969, Maranatha a construit plus de 11 000 structures dans près de 90 pays et mobilisé plus de 85 000 bénévoles.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Plus de 6700 personnes se joignent à l’Église adventiste en Inter Amérique à la fin d’une campagne d’évangélisation en ligne
Croyance Fondamentale No. 17: Dons Spirituels et Ministéres
La Journée du Service Volontaire Adventiste de l’Inter Amérique rend hommage à ceux qui servent