Mots-clés les plus recherchés


Plus de 2000 personnes ont assisté à la convention annuelle de Maranatha Volunteers International à Sacramento, en Californie, aux États-Unis, du 19 au 21 septembre 2019. En 2019, Maranatha célèbre 50 ans de service. Photo : Tom Lloyd, Maranatha Volunteers International

C’était le moment de se souvenir et de remercier, mais aussi de considérer l’avenir : plus de 2000 bénévoles, sympathisants et amis se sont réunis pour célébrer le 50ème anniversaire de Maranatha Volunteers Internationalà Sacramento, en Californie, aux États-Unis, du 19 au 21 septembre 2019.

Ce ministère de soutien de l’Église adventiste du septième jour, qui coordonne et sponsorise des projets de construction d’églises, d’écoles, et de forage de puits d’eau potable dans le monde entier, a profité de sa convention annuelle pour revenir sur son histoire à travers ce que les dirigeants ont appelé « La direction de Dieu au fil des années. »

« Une chose n’a pas changé depuis cinq décennies, » a déclaré le président de Maranatha, Don Noble. « Dieu est fidèle et il a été fidèle envers Maranatha. Nous avons vu sa main à l’œuvre à maintes reprises. »

Chiffres Impressionnants
Les résultats des initiatives de Maranatha sont nombreux et faciles à voir. Au cours des cinq décennies qui se sont écoulées depuis que John Freeman a organisé le premier voyage missionnaire pour sa famille et ses amis aux Bahamas, Maranatha a poursuivi sa vision avec distinction, ont déclaré les dirigeants et les bénévoles.

Vendredi matin, 20 septembre 2019, des activités en petits groupes ont permis aux bénévoles et aux sympathisants de Maranatha de réfléchir et de connecter différentes générations lors de la convention annuelle du ministère, ont indiqué les dirigeants. Photo : Tom Lloyd, Maranatha Volunteers International

Les chiffres du ministère sont impressionnants. Depuis 1969, Maranatha a recruté plus de 85000 bénévoles qui se retrouvent au sein de 2170 équipes de missionnaires dans 88 pays. A travers ses projets, Maranatha a construit 11229 nouvelles structures et foré plus de 1000 puits d’eau. Au total, il a construit 9079 églises et 3110 salles de classe, pour une superficie totale d’environ 1219235 mètres carrés.

Mais les chiffres ne disent pas tout, car Maranatha ne s’intéresse pas uniquement à la construction de bâtiments, mais aussi à la transformation de vies individuelles et de la communauté religieuse dans son ensemble.

« Il a été prouvé maintes fois, a dit Don Noble, qu’une fois que Maranatha commence à travailler dans un pays, l’église dans son ensemble se développe.

La présence de Maranatha revitalise également les membres de l’église locale, a déclaré Samuel Makori, président de l’Église adventiste de l’Est du Kenya.

Christian Edition, un chœur d’hommes de Glendale, en Californie, aux États-Unis, a offert des moments de louange et d’adoration lors du week-end de célébration du 50ème anniversaire durant la convention annuelle de Maranatha. Photo : Tom Lloyd, Maranatha Volunteers International

« J’ai vu que grâce à Maranatha, des individus et des églises quittent leur zone de confort pour aller aider dans les zones rurales. [Le service de Maranatha] est une motivation pour nos membres, » a-t-il déclaré.

Défis à Venir

Le service de Maranatha, cependant, n’est pas sans un certain nombre de défis. Maranatha a été lancé à une époque où les ministères de soutien de l’Église adventiste – ceux qui sont financés par des dons privés et non par des allocations de l’organisation de l’église – étaient peu nombreux. Au cours des dernières décennies, le nombre de ministères de ce type a augmenté. Maranatha est confronté à la question suivante : comment peut-il se distinguer parmi les nombreuses options de soutien dont disposent les membres d’église ?

« Je pense que les besoins sont nombreux, et qu’il existe des opportunités de servir pour tout le monde, » a déclaré le vice-président exécutif, Kenneth Weiss. « En ce qui concerne Maranatha, la gestion du ministère est très transparente ; c’est une option où vous voyez des résultats, et vous les voyez rapidement. » Grâce à des efforts soigneusement coordonnés, les bénévoles de Maranatha prennent d’assaut un site et construisent un lieu de culte ou des salles de classe en quelques jours seulement.

D’un autre côté, les « pionniers » de Maranatha, ou ceux qui ont aidé le ministère à se développer au cours de sa première décennie, sont en train de mourir, ont reconnu les dirigeants du ministère, et Maranatha doit atteindre les nouvelles générations pour maintenir son vivier de soutiens en bonne forme et actif.

Le président de l’Église adventiste à Cuba, Aldo Pérez (à gauche), remercie Maranatha Volunteers International pour son soutien depuis son entrée dans le pays pour la première fois en 1994, tandis que le vice-président exécutif de Maranatha, Kenneth Weiss, traduit. « Il ne fait aucun doute que Dieu a utilisé Maranatha pour sa gloire, » a déclaré Aldo Pérez. Photo : Tom Lloyd, Maranatha Volunteers International

« Au cours des deux prochaines décennies, le défi consistera à amener les Enfants du Millennaire à soutenir un tel ministère, » a concédé Kenneth Weiss. « En même temps, lorsque Maranatha a commencé, le programme était principalement soutenu par les jeunes d’un côté, et par les retraités de l’autre, » a-t-il expliqué. « Maintenant, les choses sont plus équilibrées, et de nombreuses familles d’âge moyen s’impliquent et s’investissent dans ce ministère. »

Une partie de cette tendance pourrait résulter du succès des projets familiaux de Maranatha, ceux qui engagent des familles entières dans des initiatives de construction dans le monde entier pendant de courtes périodes. Dans le même temps, d’autres initiatives, telles que Ultimate Workout, destinées exclusivement aux adolescents, amènent les parents à s’impliquer dans le soutien au ministère.

« Les projets familiaux sont très populaires, » a dit Kenneth Weiss. « Lorsque nous ouvrons les inscriptions pour un projet spécifique, la liste se remplit très rapidement. Et les gens qui ont déjà participé une fois représentent la meilleure publicité, car ils voient que Maranatha change leur vie et celle des autres. »

Témoignages Émouvants

Lors de la convention annuelle qui s’est tenue à Sacramento, les participants ont pu constater la puissante transformation que Maranatha suscite chez les jeunes et les moins jeunes. Outre les séminaires du vendredi matin sur le leadership, la gestion de l’héritage et d’autres sujets, ainsi que les moments inspirants de louange et d’adoration tout au long du week-end, les bénévoles ont partagé des témoignages émouvants sur leur implication dans Maranatha. De la famille endeuillée qui lutte pour surmonter la mort d’un enfant, à l’adolescente aux prises avec un trouble de l’alimentation, en passant par le couple qui, après des années à l’extérieur, retourne à l’église, Maranatha encourage le service comme moyen de trouver du sens, de l’épanouissement et un renouveau spirituel en se mettant au service des autres.

Les bénévoles et les sympathisants de Maranatha suivent le programme du week-end lors de la convention annuelle du ministère à Sacramento. Maranatha Volunteers International a 50 ans cette année. Photo : Tom Lloyd, Maranatha Volunteers International

Plusieurs dirigeants d’église ont également apporté leurs salutations et leurs témoignages à la convention, soulignant comment Maranatha a aidé à développer l’Église adventiste en érigeant des lieux de culte accueillants, des salles de classe confortables et des puits d’eau potable essentiels là où c’était nécessaire.

Daniel Fontaine, ancien président de l’Église adventiste à Cuba, est l’un des dirigeants à avoir insisté sur ce point.

« Maranatha a été une bénédiction pour Cuba, » a dit Daniel Fontaine, qui a expliqué comment le ministère avait transformé le visage de l’église dans ce pays après avoir commencé à y travailler en 1994. « Pour aller à Cuba, dit-il, il vous faut faire preuve de foi et de confiance en Dieu. Les débuts de Maranatha à Cuba ont été difficiles. »

Daniel Fontaine a expliqué qu’une fois, Maranatha était sur le point de quitter Cuba à cause des difficultés.

« Ses dirigeants ont dit : ‘Si dans un an, vous ne parvenez pas à résoudre ces problèmes, nous partirons,’ » a rapporté Daniel Fontaine. « Mais cela fait 25 ans, et le soutien de Maranatha a transformé l’église et aidé l’effectif de membres à monter en flèche. »

L’actuel président de l’Église adventiste à Cuba, Aldo Pérez, partage cette analyse.

« Maranatha est comme un médecin qui est venu soulager nos douleurs de croissance à Cuba, » a-t-il dit. « Il ne fait aucun doute que Dieu utilise Maranatha pour sa gloire. Et les fruits du service de [Maranatha] ne seront visibles que dans l’éternité. »

Et Maintenant

Malgré les réalisations impressionnantes de Maranatha, il reste encore beaucoup à faire, a déclaré Kyle Fiess, vice-président des projets de Maranatha. Kyle Fiess a partagé les détails de l’action de Maranatha en Zambie, un pays où, selon les dernières statistiques, une personne sur douze est un adventiste du septième jour.

« En 2018, les dirigeants de l’église ont demandé l’aide de Maranatha dans le nord de la Zambie, une région comptant plus de 3000 congrégations qui n’ont pas de lieu de culte, » a rapporté Kyle Fiess. « Maintenant que Maranatha est là, d’ici la fin de l’année, nous aurons construit 80 églises. C’est juste une goutte d’eau dans le seau, » a reconnu Kyle Fiess.

Au vu des défis actuels, la clé est de s’impliquer, a déclaré le président de Maranatha Côte d’Ivoire, Gilberto Araujo. Maranatha planifie son premier projet dans ce pays pour février 2020 et Gilberto Araujo se dit enthousiasmé par les possibilités.

« Nous voulons voir ce que le Seigneur peut faire avec vous là-bas, » a dit Gilberto Araujo en invitant les gens à s’inscrire pour le projet de la Côte d’Ivoire. « Nous ne voulons pas entendre des histoires ; nous voulons incarner des histoires avec vous, » a-t-il déclaré.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Une emphase renouvelée sur les messages des trois anges pourrait changer la donne
En Inter Amérique, les dirigeants des Ministères de la Santé s’engagent à consolider les initiatives « J’irai » dans les congrégations et les communautés
En Roumanie, un nouveau centre éducatif au service des immigrants