Les conventions d’ASi sont traditionnellement de bonnes occasions de retrouver de vieilles connaissances et de se faire de nouveaux amis. Sur la photo, de gauche à droite, Pedro Enrique, du Texas; Dhas Pauliah, du Kentucky; et Lorealle Moore, de l’Arizona, profitent d’un moment de détente avant la séance d’ouverture. Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review

1er Août 2019 | Louisville, Kentucky, États Unis |

L’édition 2019 de la Convention Internationale des Adventistes Laïcs des Services et Industries (ASI) s’est ouverte à Louisville, dans le Kentucky, aux États-Unis, le soir du 31 juillet 2019, avec un appel sans ambiguïté invitant à s’impliquer et à s’enthousiasmer pour la mission de l’Église adventiste du septième jour.

« Soyons enthousiastes à propos de la mission de notre église, » a déclaré le président de l’Église adventiste, Ted Wilson, dans son allocution prononcée au Centre International de Conventions du Kentucky. « Le Seigneur vous appelle à participer activement. »

Sortir de la Routine

Pour la deuxième année consécutive, le congrès d’ASi s’inspire du thème « Sortir de la Routine. » Un slogan que Ted Wilson a trouvé opportun.

« Nous devons travailler de manière inhabituelle pour un Dieu inhabituel. C’est un privilège de participer à cette grande dernière proclamation [du message de Dieu], juste avant l’avènement du Seigneur, » a-t-il déclaré en faisant référence à l’espérance chrétienne dans la seconde venue de Jésus.

Les membres d’ASi s’inscrivent à la Convention Internationale de 2019 au Centre International de Conventions du Kentucky à Louisville, au Kentucky, aux États-Unis, le 31 juillet 2019. Le programme comprend des séances plénières, des séminaires et un programme pour enfants. Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review

Le président d’ASI, Steve Dickman, qui vient juste d’être élu pour un autre mandat de deux ans, a appuyé la pensée de Ted Wilson.

« [C’est] le moment de reconsidérer notre manière de fonctionner, » a-t-il écrit dans ses remarques d’introduction aux membres d’ASi. « Il me semble que Dieu s’emploie à nous sortir de notre façon normale de travailler et de penser, pour nous inviter à une vie de fonctionnement inhabituel. »

Pour Ted Wilson, la mission d’ASi est étroitement liée à l’Implication Totale du Membre (TMI), une initiative de l’église mondiale qui vise à impliquer tous les membres d’église dans la proclamation de Jésus. Faisant remarquer que l’actuel ASI a été créé en 1947 en tant qu’association d’institutions autonomes, Ted Wilson a déclaré que l’organisation résume ce dont il est question avec TMI.

« C’est un groupe unique et diversifié de membres d’église qui, dans leurs domaines d’expertise, proclament avec enthousiasme la Parole de Dieu et sa mission, » a-t-il déclaré.

Le président de l’Église adventiste, Ted Wilson (à droite), répond à une question du président de la chaîne de télévision 3ABN, Danny Shelton, quelques minutes avant l’ouverture officielle de l’édition 2019 de la Convention Internationale d’ASi. Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review

D’après Ted Wilson, la motivation pour s’impliquer devrait être basée sur la grâce que Dieu a faite à son peuple. C’est la raison, a-t-il dit, pour laquelle les adventistes du septième jour devraient être les plus grands défenseurs de la grâce de Dieu dans le monde entier.

« C’est cette grâce qui devrait nous pousser à fonctionner autrement que par routine, » a-t-il déclaré.

Opportunités de Réseautage et de Formation

Selon les organisateurs du programme, environ 2100 personnes se sont inscrites cette année. Bien que le programme annuel d’ASi se déroule en Amérique du Nord, certains participants viennent d’aussi loin que de l’Amérique du Sud, de l’Europe et d’ailleurs. Presque tous sont des membres d’église adventistes exerçant diverses professions, dans le milieu universitaire, la banque, l’entrepreneuriat et les associations caritatives, ont indiqué les dirigeants d’ASi.

La convention internationale des laïcs adventistes est en général une occasion de rencontrer de vieux amis et de s’en faire de nouveaux, car les occasions de réseautage abondent, ont dit les organisateurs. Le programme de cette année met l’accent une fois de plus sur la participation des nouveaux membres d’ASi et de ceux qui sont présents pour la première fois, ainsi que sur un programme pour les Jeunes Professionnels, qui vise à encourager une nouvelle génération d’entrepreneurs et de professionnels du commerce adventistes. Les enfants ont également pu participer à des activités quotidiennes spéciales destinées à tous enfants d’âge scolaire.

John Lomacang, Yvonee Lewis-Shelton et Danny Shelton, du réseau de télévision 3ABN, dirigent les chants de louange lors de l’ouverture de la convention d’ASi de 2019 le 31 juillet 2019. Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review

Les participants choisissent parmi des dizaines de séminaires sur divers sujets tels que la théologie ; l’intersection entre l’éducation, le ministère et les entreprises ; l’utilisation des aliments comme médicaments ; l’évangélisation numérique; le chemin vers la bonne santé financière; et bien d’autres.

« Vous êtes-vous jamais demandé comment établir le contact avec d’autres personnes pour proclamer Christ ? » a demandé Kris Lenart en invitant les gens à assister à son séminaire sur la manière de donner des études bibliques aux personnes non religieuses. Kris Lenart, qui implante des églises en Europe, vient d’Autriche, où il dirige un ministère mettant fortement l’accent sur la proclamation de Christ sur ce continent. Kris Lenart a promis de partager certains principes permettant de trouver des personnes qui s’intéressent à des sujets spirituels.

Pour Doris Gothard, chef d’entreprise à la retraite et auteur, les finances sont étroitement liées à la spiritualité. « Lors de mon séminaire, je partagerai une approche spirituelle de la finance personnelle en sept étapes, qui servira de lien entre le spirituel et le matériel, » a-t-elle promis.

Tout Donner à Dieu

Les dirigeants d’ASI croient que cette emphase placée la mise en place de passerelles entre l’église et la culture non religieuse a beaucoup de potentiel. Selon Ted Wilson, il s’agit également d’avoir des membres qui se tournent vers les autres, ce qui, à son avis, peut empêcher le découragement et l’apathie et consolider les communautés religieuses de nos églises.

Le président d’ASi, Steve Dickman (à gauche) remercie le conseil d’administration d’ASi et son comité de nominations de lui permettre de servir deux années supplémentaires à cette fonction, lors de l’ouverture de la convention 2019 d’ASi le 31 juillet 2019. À ses côtés, le président de la Division Nord-Américaine, Dan Jackson, et Ellen Butler du comité de nominations d’ASi. Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review

Ted Wilson croit également que des développements tels que celui-ci ne seront possibles que si les membres d’église se donnent complètement à Dieu.

« Un des plus grands défis auxquels l’Église adventiste du septième jour est confrontée n’est pas un holocauste nucléaire, la persécution ou des attaques venant de l’extérieur, » a-t-il déclaré. « Le plus grand défi consiste pour chacun d’entre nous à renoncer au moi et à ne rendre gloire qu’à Dieu. »

Citant 1 Pierre 4 :11 (LSG), « Si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus Christ, » pasteur Wilson a ajouté : « Puisse tout ce que nous faisons donner gloire à Dieu. Et qu’ASi soit toujours prêt à exalter Jésus. »

L’édition 2019 de la Convention Internationale d’ASi se poursuivra jusqu’au samedi 3 août.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

L’hôpital AdventHealth d’Orlando classé au premier rang des hôpitaux de la Floride
Pourquoi les adventistes devraient-ils pratiquer l’agriculture?
Les éclaireurs cherchent à battre un record mondial du Guinness lors du Camporée International