Mots-clés les plus recherchés

Les 24 et 25 juillet 2019, un groupe d’administrateurs et de pasteurs a visité un centre à Ciudad Juárez, au Mexique, où sont hébergés des migrants qui se sont vus refuser l’entrée aux États-Unis, et qui attendent à la frontière, un entretien pour demander l’asile.

Le président de la Fédération du Nord-Est, Daniel Honoré, a par la suite déclaré dans un message posté sur Facebook : « La situation sur place vous fend le cœur. Les conditions d’hébergement et l’état sanitaire sont mauvais, et il n’y a pas de soins médicaux. » Il a poursuivi en disant : Les responsables conduisent deux ou trois familles dans des cabines comprenant deux chambres mais pas de lits, juste de minces matelas posés à même le sol. Ces familles préparent leurs repas à l’extérieur sur des réchauds improvisés en pierre et en briques. Nous avons vu des enfants avec des infections de la peau et des oreilles, mais ils n’ont pas de médicaments. »

Daniel Honoré a déclaré que, d’après ce qu’il a vu, les migrants qu’ils ont visités viennent principalement du Guatemala, du Salvador et du Honduras.

« Nous avons rencontré une famille adventiste dont le père était diacre consacré au Salvador. Ils nous ont dit comment ils ont tout abandonné et ont fui quand des gangs ont menacé de kidnapper leur fille dans son école adventiste du septième jour à moins que les parents ne versent régulièrement une somme d’argent pour leur ‘protection’ » a écrit Daniel Honoré.

Un dirigeant d’église s’entretient avec une famille de migrants qui se trouve à la frontière lors de l’initiative qui a amené la semaine dernière des responsables de la Fédération du Nord-Est, basée à Jamaica, dans l’état de New York, à faire parvenir des provisions nécessaires aux familles dans le besoin. Photo : Page Facebook de la Fédération du Nord-Est de la NAD

En plus de Daniel Honoré, Calvin Watkins, président de la Fédération de la région du Sud-Ouest, et 13 pasteurs adventistes du septième jour venus de la région sud-ouest ont livré six cargaisons de produits d’hygiène et de produits d’entretien personnel, pour lesquels les migrants ont exprimé leur profonde gratitude.

La Fédération du Nord-Est de l’Église adventiste du septième jour est basée à Jamaica, à New York, et le siège de la Fédération régionale du Sud-Ouest se trouve à Dallas, au Texas. Les neuf fédérations régionales aux États-Unis correspondent aux unités administratives historiquement noires. Chacune fait partie d’une union de fédérations dans la Division Nord-Américaine de l’Église adventiste du septième jour.

Les articles d’hygiène et de soins personnels distribués aux migrants ont été financés par les neuf fédérations régionales, chacune apportant une contribution de 1000 dollars américains. D’autres présidents de fédérations régionales font des plans pour participer activement à un prochain voyage, ont-ils indiqué. Parmi eux, R. Clifford Jones, président de la Fédération de la Région du Lac, basée à Mokena, dans l’Illinois.

« Nous devons séparer la politique des personnes, en particulier des personnes vulnérables et faibles, » a déclaré Clifford Jones. « Nous devons voir les gens comme Dieu les voient, en particulier les étrangers. Nous devons travailler à la restauration les familles, en particulier celles qui fuient des conditions inhumaines et la persécution. »

La version originale de ce récit a été publiée par le site d’informationsduLake Union Herald .

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

En dépit des incertitudes, les finances de l’Église adventiste sont sur la bonne voie, dit le trésorier
Selon le secrétaire, quand la mission a la priorité, l’argent arrive
Déclaration sur la vision biblique de la vie intra-utérine et ses implications pour l’avortement