Mots-clés les plus recherchés

Le 4 juillet dernier, le président colombien, Ivan Duque, a parlé aux dirigeants religieux lors d’un petit déjeuner spécial au Palais présidentiel de Bogotá pour commémorer la Journée nationale de la liberté religieuse. Une photo offerte par @elmedio.info.

Le 15 juillet 2019 | Bogotá, Colombie | Nouvelles de la DIA

Lors d’un petit déjeuner spécial pour commémorer la Journée nationale de la liberté religieuse en Colombie le 4 juillet dernier, le président colombien, Ivan Duque, a exprimé son engagement de maintenir la liberté de religion dans son pays.

Ce sont plus de 130 dirigeants religieux qui étaient conviés à la salle Bolivar de la Casa de Nariño du Palais présidentiel à Bogotá dans le but de maintenir leur contribution sociale et envers l’entrepreneuriat durable en Colombie.

« De vous avoir tous ici aujourd’hui me démontre qu’au milieu de la liberté religieuse, dans l’espace représenté par chacun de vous, le leadership spirituel est présent dans la société colombienne. Nous pouvons ainsi réunir toute cette force pour aider la Colombie à faire les pas extraordinaires dont elle a besoin », a dit le président Duque.

Les dirigeants religieux de différentes confessions rassemblés lors de la journée spéciale de commémoration de la liberté religieuse en Colombie. Une photo offerte par @elmedio.info.

Le président Duque a exprimé sa confiance envers sa religion et sa croyance que la spiritualité mène l’être humain à de grandes choses. Il a encouragé les dirigeants religieux à continuer d’atteindre le cœur de tous les citoyens colombiens afin de fortifier les familles pour le bien de la société, de promouvoir les valeurs morales et éthiques dans les écoles et de soutenir le type d’égalité qui rend une nation meilleure.

Le pasteur Gabriel Villarreal, directeur des affaires publiques et de la liberté religieuse de l’Église adventiste du septième jour en Colombie, s’est joint aux autres dirigeants religieux lors du petit déjeuner. Il a dit que cela faisait plus de dix ans que l’Église adventiste participait aux efforts de protection de la liberté religieuse en Colombie.

« Il est important de continuer à travailler pour la liberté religieuse afin que tous aient la liberté d’adorer ou de pratiquer leurs croyances selon leur conscience. » Il a également eu l’occasion de saluer le président Duque et de lui parler brièvement du travail de l’Église des dernières années.

Gabriel Villarreal, directeur des relations publiques et de la liberté religieuse de l’Église en Colombie et d’ADRA Colombie, parle de ce que l’Agence a fait pour des milliers d’immigrants vénézuéliens vivant au pays. Une photo offerte par @elmedio.info.

De plus, après le repas, le pasteur Villarreal, qui dirige également l’Agence de développement et de secours adventiste (ADRA) de la Colombie, a pris part à une table ronde avec la mairie de Bogotá pour discuter de la contribution sociale d’organismes non gouvernementaux au profit de la population.

Il a mis en lumière les besoins de base et le projet de soins de santé offerts à plus de 18 000 migrants vénézuéliens par ADRA Colombie au cours des six derniers mois ainsi que les nombreux projets d’ADRA mis sur pied dans tout le pays pour venir en aide aux personnes déplacées et aux gens dans le besoin.

Pour en apprendre davantage sur l’Église adventiste du septième jour en Colombie, veuillez visiter les sites unioncolombiana.org.co et unioncolombiana del sur.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Le ministre jamaïcain de la Sécurité félicite l’Université Adventiste pour son programme spécial pour les étudiants
En Inter Amérique, un sommet renforce la collaboration entre les fournisseurs de contenu d’informations
Les adventistes célèbrent l’ouverture d’une cinquième librairie rénovée de IADPA en Jamaïque