La 3ème Conférence Mondiale sur la Santé et le Mode de Vie amène une nouvelle emphase sur les positions historiques de l’église.

Plus de 800 dirigeants d’églises, de praticiens de la santé et de défenseurs du mode de vie sain, venus de 90 pays, se sont rendus dans le sud de la Californie, une région sèche et chaude, secouée récemment par un séisme, pour assister à la 3ème Conférence Mondiale sur la Santé et le Mode de Vie, qui a pour thème « Votre cerveau, Votre Corps, » et qui se déroule à Loma Linda, en Californie, aux États-Unis.

Le programme, organisé du 9 au 13 juillet 2019 par le département des ministères de la santé adventistes de l’Église adventiste du septième jour, apportera une nouvelle emphase sur la position historique de l’église sur les questions relatives à la santé, estime son directeur Peter Landless.

« Nous voulons souligner l’importance de la connexion entre l’esprit, du corps, le social et l’émotionnel, » a déclaré Peter Landless lors d’une réunion des coordinateurs, un jour avant l’ouverture officielle le 9 juillet. « Et nous voulons également montrer comment le style de vie influence toutes ces aspects. »


Le directeur des Ministères Adventistes de la Santé, Peter Landless, s’adresse à quelques responsables de la santé pour l’église et au comité organisateur quelques heures avant l’ouverture de la 3ème Conférence Mondiale sur la Santé et le Mode de Vie, le 9 juillet. « Nous voulons stimuler les gens, » a dit Peter Landless. « Nous voulons qu’ils prennent ce qu’ils ont appris et le mettent en pratique. » Photo de Marcos Paseggi, Adventist Review

Le message sur la santé rechargé
Les responsables de la santé pour l’église estiment que le message adventiste du septième jour sur la santé n’a pas changé depuis les révélations de la cofondatrice de l’Église adventiste, Ellen G. White, au milieu du 19ème siècle.

« Depuis l’époque de Battle Creek [établissement du premier sanatorium de l’Église adventiste] jusqu’à aujourd’hui, le monde soupire après les réponses à certaines questions, et nous très bien placés pour lui apporter ces réponses, » a écrit Richard Hart, président du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda, en accueillant les participants sur le site de l’école. « Ce que nous apprendrons ici cette semaine sera une grande source d’espoir pour les gens où qu’ils se trouvent. »

Dans le même temps, ont expliqué les responsables de la santé pour l’église, l’objectif du programme est de se concentrer encore davantage sur des domaines qui auraient pu être, dans une certaine mesure, négligés au cours des dernières décennies.

Prenez le cas de la santé mentale, par exemple.

« La santé mentale est extrêmement importante et ne doit plus être stigmatisée, » a dit Peter Landless en décrivant certains des points sur lesquels le programme mettra l’accent. Il a cité en particulier la dépression, faisant remarquer que, même s’il s’agit de la principale cause d’invalidité dans le monde, l’accent n’a pas suffisamment été mis sur le bien-être intégral, même chez les adventistes.

Une banderole accueille les participants à la 3ème Conférence Mondiale sur la Santé et le Mode de Vie à Loma Linda, en Californie, aux États-Unis, le 9 juillet 2019. Plus de 800 responsables d’église et de praticiens de la santé venus de 90 pays se sont inscrits à la conférence. Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review

Au cours des dernières années, l’Église adventiste mondiale a mis davantage l’accent sur l’importance de la santé mentale dans le contexte général de la santé. L’année dernière, les dirigeants de l’église ont nommé Torben Bergland, un psychiatre adventiste, directeur adjoint des Ministères Adventistes de la Santé. Torben Bergland travaille actuellement sur Mindwell, un programme en ligne qui vise à sensibiliser sur les questions de santé mentale.

Ministères de la Possibilité

Les besoins spéciaux sont un autre domaine où l’accent est renouvelé, a indiqué Peter Landless. « Les personnes qui souffrent d’un handicap, quel qu’il soit, doivent être traitées sur le même pied d’égalité que les autres, » a-t-il souligné. Selon les dirigeants, cela inclut la mise en place d’aménagements dont peuvent bénéficier les membres en situation de handicap lors des services religieux, et l’ajout de ce groupe dans les initiatives de travail missionnaire et d’évangélisation.

Larry Evans, assistant spécial du président de l’Église adventiste mondiale pour les besoins spéciaux, est du même avis. Larry Evans, qui appelle habituellement son bureau « Ministères de la Possibilité, » a déclaré qu’il s’agissait « d’une conférence délibérément inclusive. »

« Le thème de ce ministère est écrit sur le front de chaque personne : « Tous sont doués, utiles, et précieux, » a-t-il déclaré.

Les dirigeants d’église et les praticiens de la santé sont invités à rester un jour de plus après la clôture de la conférence sur la santé, afin de participer à un programme intitulé « Conférence des Ministères de la Possibilité. » Les organisateurs s’attendent à ce que la réunion du 14 juillet sensibilise et offre une formation de base aux dirigeants d’église qui veulent apprendre à mieux répondre aux divers besoins des personnes en situation de handicap.

« Pendant le temps passé ensemble, nous espérons apprendre à faire la différence quelque part avec quelqu’un, mais toujours avec nous-mêmes, » a dit Larry Evans.

Motiver les gens

Peter Landless a souligné un dernier objectif pour le programme, à savoir qu’il peut déclencher des réactions positives chez les participants.

« Nous voulons stimuler les gens, » a-t-il dit. « Nous voulons qu’ils prennent ce qu’ils ont appris et le mettent en pratique. » Il a ajouté : « Je prie que nous puissions acquérir des connaissances et que nous soyons poussés à retourner sur nos lieux de service… motivés, enthousiasmés, partageant le bien être, et étant au service de tous. En somme, poursuivant véritablement le ministère de guérison de Jésus. »

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Les adventistes vivent plus longtemps, mais tous les adventistes ne sont pas pareils
À Oshkosh, une expérience virtuelle avec David et Goliath, et des pin’s !
La convention annuelle d’ASi Inter Amérique s’ouvre bientôt aux Bahamas