Ross Grant, citant des experts de la recherche, a déclaré que « la caféine est la drogue psychoactive la plus populaire au monde, » dans son intervention en séance plénière lors de la 3ème Conférence Mondiale sur la Santé et le Mode de Vie à Loma Linda, en Californie, aux États-Unis, le 12 juillet 2019. Photo : Réseau Adventiste d’Informations

Bien que les médias et les scientifiques vantent souvent les avantages de la consommation de café, Ross Grant, un des intervenants de la 3ème Conférence Mondiale sur la Santé et le Mode de Vie, a déclaré que « la caféine ne vous donne rien. Elle fait croire au corps qu’il se sent mieux, mais en fait elle vous enlève quelque chose. »

« La caféine n’est pas un nutriment, » a-t-il déclaré. « C’est une drogue. »

Ross Grant, un pharmacologue biochimiste en provenance des Séminaires de Recherche de la Faculté de Médecine de l’Hôpital Adventiste de Sydney, en Australie, a déclaré que bien que la consommation de caféine semble améliorer l’humeur et augmenter la vigilance et l’énergie, « elle ne fait que vous donner l’impression d’avoir plus d’énergie. En réalité, elle ne vous apporte aucune énergie supplémentaire. »

La caféine peut produire de l’anxiété et de la nervosité ; elle est liée à l’augmentation de l’anxiété et de la dépression, en particulier chez les enfants ; et elle peut exagérer la réponse du corps au stress en augmentant la fréquence cardiaque et la pression artérielle, a-t-il ajouté.

Plus d’effets négatifs sur la santé

Ross Grant a partagé des données indiquant que la consommation quotidienne de caféine est associée à un risque accru d’ostéoporose, de cancer colorectal, de maladie cardiaque et de diabète. Il a également été démontré qu’elle perturbait le sommeil.

Ross Grant, un pharmacologue biochimiste venant des Séminaires de Recherche de la Faculté de Médecine de l’Hôpital Adventiste de Sydney en Australie, a déclaré que la consommation de caféine pouvait affecter les fonctions cognitives supérieures, telles que le fait de porter son attention ailleurs, la mémoire fonctionnelle, et l’inhibition des réactions inappropriées, dans sa présentation en session plénière lors de la 3ème Conférence Mondiale sur la Santé et le Mode de Vie à Loma Linda, en Californie, aux États-Unis, le 12 juillet 2019. Photo : Réseau Adventiste d’Informations

Les effets sur les nouveau-nés peuvent être importants, a ajouté Ross Grant. Des études indiquent que la consommation de caféine par les femmes enceintes est associée à un risque accru d’accouchement de bébés ayant un poids faible à la naissance à cause d’un retard de croissance.

Chez les jeunes adultes, la consommation de caféine peut affecter les fonctions cognitives supérieures, telles que le fait de concentrer son attention sur autre chose, la mémoire fonctionnelle, et l’inhibition des réactions inappropriées, a expliqué Ross Grant. « Les boissons contenant de la caféine entraînent également une baisse globale de la créativité, » a-t-il ajouté.

Résumé

Bien que la caféine puisse augmenter votre perception d’être éveillé et temporairement améliorer votre humeur, elle peut également augmenter le risque de maladie cardiaque, d’insuffisance pondérale à la naissance chez les bébés, et aussi d’anxiété et de dépression, a dit Ross Grant.

« Elle diminue la qualité du sommeil et réduit le flux sanguin vers le lobe frontal du cerveau, affectant ainsi les fonctions exécutives telles que les compétences en matière de mémoire et de planification, elle réduit également les capacités de pensée créatrice et de résolution de problèmes. »

« La consommation de café est utilisée pour, et associée à, l’engagement social, les loisirs, l’amélioration des performances au travail et le bien-être, » a-t-il ajouté, et par conséquent, il est possible que nous ne considérions pas les effets néfastes de la consommation de caféine sur la santé aussi sérieusement que nous le devrions. »

Citant Philippiens 2:5—« Ayez en vous les sentiment qui étaient Jésus Christ » (LSG) – Ross Grant a demandé: « contribuons-nous au développement d’un esprit semblable à celui de Christ si nous consommons de la caféine ? »

« Les preuves indiquent que ce n’est pas le cas. »

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

En Inter Amérique, les dirigeants de l’Église envisagent d’élargir les Ministères Adventistes des Possibilités
L’importance de l’École du Sabbat
Au Costa Rica, les enseignants adventistes continuent de témoigner auprès des élèves et de leurs familles pendant la pandémie