Le 9 mars 2019, près de 18 mois après la destruction du bâtiment d’origine à Beryl par un ouragan, la nouvelle église adventiste du 7ème jour de Beryl, construite par Maranatha Volunteers International, a été inaugurée sur l’île de la Dominique. Plus de 300 personnes se sont réunies dans l’église nouvellement achevée pour un service spécial de dédicace, qui a honoré la mémoire des fondateurs de Maranatha, John et Ida Mae Freeman.

« Nous voulions qu’un mémorial soit établi pour maman et papa, pas simplement des fleurs, mais quelque chose qui soit utilisé pour aider les autres, » a déclaré la fille des époux Freeman, April Sigsworth, qui a assisté à la cérémonie de dédicace avec ses trois sœurs. « Quand [Maranatha] a dit qu’il y avait une église qui avait été pratiquement démolie et qu’elle voulait la reconstruire, nous avons pensé que c’était là [un] projet extraordinaire. »

Le 9 mars 2019, près de 18 mois après la destruction du bâtiment d’origine à Beryl par un ouragan, la nouvelle église adventiste du 7ème jour de Beryl a été inaugurée sur l’île de la Dominique ; elle a été construite par Maranatha Volunteers International. Photo : Maranatha Volunteers International

Les Caraïbes avaient une signification particulière pour John et Ida Mae, décédés respectivement en 2017 et 2018. Leur premier voyage missionnaire fait aux Bahamas en 1969 a suscité ce qui allait devenir par la suite Maranatha Flights International. « La raison pour laquelle avons choisi ce site, c’est parce qu’il rassemble beaucoup de choses à propos des époux Freeman, » a déclaré le président de Maranatha, Don Noble. « Ils ont beaucoup travaillé dans les Caraïbes, ils ont fait venir leur avion ici et ce site en particulier se trouve bien en hauteur dans la Caraïbe, presque comme si vous la survoliez depuis un avion. »

En septembre 2017, l’Ouragan Maria a détruit 28 des 34 églises adventistes de l’île, y compris l’église de Beryl. L’ouragan de catégorie 5 a provoqué des dégâts si considérables qu’elle a laissé les habitants de la Dominique désespérés.

« Nous savons tous ce qui s’est passé ici il y a deux ans, donc reconstruire une église, c’est comme reconstruire la nation, » a déclaré Elie Henry, président de l’Église adventiste en Inter Amérique. « De plus, pour nous, cela signifie que l’Église de Dieu fait un nouveau pas pour continuer la mission que nous avons ici sur cette île. Nous voulons saisir cette opportunité pour remercier Maranatha Volunteers International pour le travail qu’ils ont accompli. »

En plus de l’église de Beryl, Maranatha a accepté de construire sur l’ile trois autres bâtiments endommagés par l’ouragan, notamment le centre communautaire de l’église adventiste Wesley. C’est la deuxième fois que Maranatha participe aux efforts de reconstruction en Dominique. En 1979, Maranatha a contribué à la reconstruction d’écoles et de maisons après le passage de l’Ouragan David.

Vue intérieure du nouveau lieu de culte de Beryl en Dominique, l’un des nombreux bâtiments que Maranatha a aidé à construire sur l’île après que l’Ouragan Maria ait dévasté la région en septembre 2017. Photo : Maranatha Volunteers International

« C’est une bénédiction pour moi de voir que [Maranatha] se soit développé au cours des 50 dernières années pour arriver au stade où elle est aujourd’hui, » a déclaré Melody Durham, l’une des filles des époux Freeman. « Quand cela a commencé, nous ne savions pas combien de temps cela aurait duré. C’est donc tout simplement incroyable de voir que ce ministère continue de grandir et de grandir encore. C’est très important pour nous, les enfants, de voir quel héritage [nos parents] ont laissé. »

TLa version originale de ce récit a été publiée sur le site d’informationsde Maranatha Volunteers International.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

L’hôpital AdventHealth d’Orlando classé au premier rang des hôpitaux de la Floride
Pourquoi les adventistes devraient-ils pratiquer l’agriculture?
Les éclaireurs cherchent à battre un record mondial du Guinness lors du Camporée International