Peter N. Landless, au centre, directeur des ministères de la santé pour l’Église adventiste mondiale, aux côtés de ses directeurs adjoints Katia Reinert (à droite) et Zeno L. Charles-Marcel à l’arrière d’une salle de conférence d’un hôtel lors du 12ème Sommet Mondial du Leadership à Montego Bay, en Jamaïque, le 3 février 2019. Photo de Andrew McChesney / Adventist Mission

4 Février 2019 | Montego Bay, Jamaïque | Andrew McChesney / Adventist Mission

Les principaux dirigeants de l’Église adventiste du septième jour abordent le message de santé de l’église d’une toute nouvelle façon en effectuant des tests sanguins, en adoptant un régime alimentaire spécial et un programme d’exercice physique, et en participant à des séminaires sur le mode de vie sur l’île de la Jamaïque, dans la Caraïbe.

Le 12ème Sommet Mondial du leadership, qui a pour thème « La Santé en Christ : Vision de la Mission en Action, » a pour but de réaffirmer l’engagement des dirigeants de l’Église mondiale à adopter un mode de vie sain et de les équiper pour partager les bonnes pratiques en matière de santé chez eux, ont déclaré les organisateurs.

Le sommet d’une semaine, s’est ouvert vers le lever du jour à 6h30, le 3 février, avec les dirigeants et leurs conjoints formant une file d’attente pour passer une visite médicale dans une salle de conférence d’un hôtel à Montego Bay.

« Je pense que c’est un très bon début, un bon travail pour l’église, » a déclaré Viktor V. Alyeksyeyenko, secrétaire exécutif de la Division Eurasienne, alors que lui et sa femme, Alla, attendaient de donner un échantillon de sang de leurs doigts pour mesurer le taux de glycémie et de cholestérol. « La réalité est que les dirigeants d’église n’ont pas toujours de temps à consacrer à leur santé. »

Après les visites médicales, les délégués sont allés prendre le petit-déjeuner végétalien sous forme de buffet spécialement préparé, comprenant du curry jaune au tofu, des pois chiches, des épinards cuits à la vapeur, des empanadas aux légumes, des fruits frais, des céréales chaudes et froides ainsi que du lait de soja et d’amandes. Les diététiciens de l’église ont travaillé avec les chefs de l’hôtel pour préparer des repas végétaliens pendant toute la durée du programme.

Le programme quotidien du sommet comprenait des séminaires sur des sujets tels que la nutrition, le sommeil, la gestion du poids et les maladies cardiaques. Entre les séminaires, les délégués participent à des séances d’exercice de cinq minutes comprenant des étirements, des abdos et d’autres exercices.

Vladimir I. Tkachuk, deuxième à partir de la gauche, trésorier de la Division Eurasienne, parle avec le secrétaire exécutif de la division, Viktor V. Alyeksyeyenko, à gauche, tandis que sa femme, Stefaniya, s’entretient avec Nadezhda A. Ivanova, directrice des ministères de la Santé pour la division pendant une pause lors du 12ème Sommet Mondial du Leadership à Montego Bay, en Jamaïque, le 3 février 2019.

Le soir, de nombreux délégués prêchent lors de campagnes d’évangélisation. Environ 500 réunions ont lieu pour donner suite à une initiative d’action missionnaire menée dans toute l’île et comprenant un important volet sur la santé.

Les 196 délégués – représentant la Conférence Générale, les 13 divisions mondiales et plusieurs autres entités religieuses – passeront une dernière visite médicale afin de mesurer les changements survenus au niveau de leur santé le 10 février, dernier jour du sommet.

Être Saint Intégralement

Peter N. Landless, directeur des ministères de la santé pour l’Église adventiste mondiale, a invité les participants à profiter de cette semaine pour améliorer leur santé et se rapprocher de Dieu.

« Ce n’est pas une semaine visant à pointer du doigt ou à amener la honte, » a-t-il déclaré dans ses remarques d’ouverture. « C’est le moment pour nous de prendre le temps d’être saints – d’être intégralement saints. »

Le président de l’Église adventiste, Ted N.C. Wilson, a salué l’organisation du sommet comme étant une occasion de mettre un accent renouvelé sur le message de l’Église en matière de santé dans le monde entier.

« Ce sera une expérience exceptionnelle, » a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée avec environ une douzaine de journalistes représentant des journaux et des chaînes de télévision de la Jamaïque, à son arrivée à l’aéroport de Montego Bay. Il s’est également exprimé aux côtés d’Everett E. Brown, président de l’Union de Fédérations de la Jamaïque et d’Elie Henry, président de la Division Inter Américaine, dont le territoire comprend la Jamaïque.

Ted Wilson a expliqué que Jésus a fait de la santé un élément majeur de son ministère terrestre et que l’Église adventiste cherche à suivre son exemple.

Le président de l’Église adventiste, Ted N.C. Wilson, assis entre Elie Henry, à droite, président de la Division Inter Américaine et Everett E. Brown, président de l’Union de Fédérations de la Jamaïque, lors d’une conférence de presse donnée à l’aéroport de Montego Bay le 1er février 2019. Photo de Andrew McChesney / Adventist Mission

Ouvrant une Bible, il a lu dans Matthieu 9:35, « Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité » [i]parmi le peuple” (LSG).

S’exprimant plus tard en marge du sommet, Ted Wilson a déclaré que l’un des principaux défis auxquels est confrontée l’Église adventiste était de savoir comment atteindre les centres métropolitains et urbains en pleine croissance dans le monde.

« Nous devons utiliser chaque activité missionnaire ordonnée par le ciel pour proclamer Christ et son retour prochain, » a-t-il déclaré. « Nous devons utiliser uniquement la méthode du Christ pour toucher la vie des gens, suivre l’exemple du Christ en aidant les gens dans les domaines physique, mental, social et spirituel. »

Il a ajouté : « Le Ministère de la Santé Intégrale est le bras droit de l’évangile. Nous devons participer au réveil et à la réforme, en aidant les membres de notre église à s’engager dans l’Implication Totale du Membre, en dirigeant les gens vers Christ et sa seconde venue. »

Comment le Thème a été choisi

Le Sommet Mondial du Leadership – qui se réunit en février pour prier, entendre des rapports et encourager les dirigeants des divisions mondiales à prendre des initiatives fermes pour accomplir la mission – met en lumière la santé cette année après la visite du président Wilson dans un centre de bien-être au Portugal après la tenue du sommet de 2018 à Lisbonne, a déclaré l’organisateur du sommet, Guillermo E. Biaggi, vice-président général de l’Église adventiste mondiale.

« Il m’a téléphoné et a suggéré de mettre l’accent de manière spéciale sur le style de vie pour nos dirigeants et d’examiner également les importants concepts d’évangélisation globale et le rôle du message sur la santé dans l’accomplissement de la mission lors du sommet sur le leadership de 2019, » a déclaré Guillermo Biaggi dans une interview faite par e-mail. « J’ai tout de suite accepté. »

Des plats végétaliens lors d’un petit-déjeuner sous forme de buffet durant le 12ème Sommet Mondial du Leadership qui s’est tenu à Montego Bay, en Jamaïque, le 3 février 2018.

Le sommet de cette année est plus important et plus long que d’habitude ; en effet, des invitations ont été adressées au président, au secrétaire exécutif, au trésorier et au directeur de la santé de chaque division, ainsi qu’à leurs conjoints, « afin de parvenir à un résultat positif et durable dans notre style de vie personnel et familial, » a dit Guillermo Biaggi.

Les sommets précédents, y compris le sommet de l’année dernière qui mettait l’accent sur l’unité de l’église, duraient trois à quatre jours. Le sommet de cette année a été allongé pour donner du temps pour un changement visible dans la santé des participants.

Guillermo Biaggi a noté que les initiatives dans le domaine de la santé est une partie importante de Mission dans les Villes, un programme mis en place par l’église pour toucher les personnes vivant dans les villes. Citant Ellen White dans « Conseils sur la Nutrition et les Aliments, » il a déclaré, « A mesure que nous approchons de la fin des temps, nous devons accorder de plus en plus d’importance au problème de la réforme sanitaire et de la tempérance chrétienne, et le présenter avec plus de force. Continuellement, nous devons faire tous nos efforts pour instruire le monde non seulement par nos paroles, mais aussi par la pratique. » (p. 532).

L’évangéliste Mark A. Finley, assistant spécial du président de l’église mondiale, a encouragé les participants à oublier les résolutions non tenues du passé et à se concentrer plutôt sur la grâce de Jésus qui transforme des vies.

« Cette semaine, nous entamons un parcours de changement, » a-t-il déclaré.

Le changement, a-t-il ajouté, fera des dirigeants de l’église des ouvriers plus efficaces pour Christ.

Audrey E. Andersson, secrétaire exécutive de la Division Transeuropéenne, a déclaré qu’elle espérait apprendre à améliorer sa propre santé et à aider les autres.

« J’espère être plus éclairée quant à la manière de surveiller ma santé, » a-t-elle déclaré après sa visite médicale. « Nous parlons de la santé comme étant le bras droit du message, mais ce sera très pratique. Je suis impatiente de voir comment tout cela se passe.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

L’hôpital AdventHealth d’Orlando classé au premier rang des hôpitaux de la Floride
Pourquoi les adventistes devraient-ils pratiquer l’agriculture?
Les éclaireurs cherchent à battre un record mondial du Guinness lors du Camporée International