Mots-clés les plus recherchés

Dinorah Rivera, directrice des ministères auprès des enfants et des adolescents pour l’Église Adventiste en Inter Amérique, parle du travail accompli par les enfants de tout le territoire pour témoigner auprès des autres à travers l’initiative du « Sac à Dos qui Parle » pendant l’Année de l’Enfant et de l’Adolescent, lors du programme en ligne organisé le 8 décembre 2018, à Miami, en Floride. Des enfants de l’Union de la Jamaïque et de l’Union de la Caraïbe Néerlandaise partagent leur expérience pendant le programme. Plus de 12000 enfants ont été baptisés cette année grâce à cette initiative de 12 mois. Photo de Libna Stevens / DIA

12 décembre 2018 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens / DIA

L’Église adventiste du septième jour en Inter Amérique a célébré l’aboutissement des initiatives et activités de l’Année de l’Enfant et de l’Adolescent lors d’un programme en ligne qui s’est tenu le week-end dernier à Miami, en Floride. Le 8 décembre, le programme a rassemblé des dirigeants d’église et des directeurs régionaux venus de l’ensemble du territoire de la Division Inter Américaine (DIA) pour conclure une année qui a renforcé les valeurs chrétiennes et encouragé les jeunes à étudier, vivre et partager le message de l’évangile avec leurs amis et leurs voisins.

L’initiative, qui a duré 12 mois, a entrainé les enfants et les adolescents dans un voyage dans les 66 livres de la Bible. Elle comprenait également « Le Sac à Dos qui Parle, » un programme qui a permis aux enfants et aux adolescents de gagner des patches et des pin’s au fur et à mesure qu’ils étudiaient et apprenaient des traits de formation du caractère tels que la véracité, la courtoisie, le respect, la gratitude, le pardon, la ponctualité, le service, la responsabilité, l’obéissance, l’intégrité, l’optimisme et la gentillesse à travers diverses activités dans les églises locales ainsi que dans les écoles adventistes dans tout le territoire.

Les patches et les pin’s étaient placés sur des sacs à dos spéciaux portés par les jeunes et leur donnait l’opportunité de se lier d’amitié et de témoigner partout où vont les enfants, a expliqué Dinorah Rivera, directrice du ministère auprès des enfants et des adolescents pour l’Église adventiste en Inter Amérique.

Selon Dinorah Rivera, cette initiative visait à sensibiliser davantage au sujet de l’importance d’impliquer les enfants dans tous les aspects de l’église pour la mission. « Il s’agit de préparer les enfants à défendre les valeurs et les principes que devrait avoir un chrétien, les aider à faire en sorte de posséder un caractère comme celui de Jésus, leur apprendre à avoir un esprit de service et de mission et à prendre part au mandat de l’église qui consiste à atteindre les autres pour le royaume de Dieu, a-t-elle dit.

Pasteur Elie Henry, président de la DIA, a félicité les dirigeants régionaux de l’église et les enseignants qui ont œuvré pour faire de cette initiative un grand succès. Photo de Libna Stevens / DIA

Pasteur Elie Henry, président de l’Église adventiste en Inter Amérique, a félicité les directeurs régionaux, les enseignants et tous ceux qui ont contribué au succès de cette initiative en Inter Amérique.

« Quelle merveilleuse façon de prêcher le Christ en partageant ce que les enfants ont appris dans les écoles, les églises et à la maison tout au long de cette année pour mener une vie chrétienne, » a dit pasteur Henry. « Dieu a besoin d’être important dans nos vies et il recherche également des témoins fidèles chez les adultes et les enfants. »

Les responsables de l’initiative ont suivi un manuel, utilisé une boîte de valeurs, des patches, des pin’s, des sacs à dos et une application mobile appelée VE.app qui proposait des activités, des versets, des messages et des jeux qui renforçaient le trait de caractère mensuel sur lequel l’emphase était placée chaque semaine et chaque mois de l’année.

Selon Dinorah Rivera, plus de 12000 enfants et adolescents ont accepté Christ comme leur Sauveur personnel grâce aux efforts réalisés dans le cadre de cette initiative. « Nous avons été bénis au-delà de toute mesure à travers cette initiative et nous donnons gloire à Dieu, » a déclaré Dinorah Rivera.

Sandra Pinto (à gauche), directrice des ministères auprès des enfants et des adolescents dans le Sud de la Colombie, présente un rapport sur les plus de 11000 jeunes qui ont pris part à l’initiative cette année, qui a permis d’obtenir 1157 baptêmes. Zorayda Pérez, directrice des ministères auprès des enfants et des adolescents dans le Nord de la Colombie, observe. Photo de Libna Stevens / DIA

Dinorah Rivera a expliqué que l’initiative intervient dans le cadre de l’initiative de la DIA « Seigneur Transforme-Moi » qui prévoit l’établissement de contact et la proclamation de l’espérance du salut dans toutes les communautés et qui met l’accent sur l’implication de chaque membre dans la mission de l’église.

Le programme en ligne a rassemblé des directeurs régionaux qui ont présenté des rapports sur le succès de l’initiative dans leurs territoires respectifs et sur l’impact qu’ont eu les enfants dans leurs quartiers et dans leurs écoles. Sandra Pinto de l’Union du Sud de la Colombie a annoncé que plus de 11000 enfants et adolescents avaient pris part à l’initiative, ce qui a permis d’obtenir jusqu’à présent 1157 baptêmes. Dans le Nord de la Colombie, Zorayda Perez a indiqué que plus de 10700 jeunes s’étaient inscrits au programme par le biais des écoles, des écoles bibliques de vacances et des églises au cours de l’initiative de l’année.

Parmi les enfants présentés lors du programme, il y avait Katie Willie, du village de Waramadong Upper Mazaruni, au Guyana, qui à 10 ans, et qui a témoigné dans la seule école publique de son village. Katie a dit que tout ce qu’elle avait fait était de partager avec les autres ce qu’elle apprenait.

« Katie priait et encourageait ses camarades de classe à être bons et à apprendre les traits de caractère qui pourraient faire d’eux de meilleures personnes comme Jésus, » a dit Debra Henry, directrice des ministères auprès des enfants et des adolescents pour l’Église adventiste dans le territoire de l’Union Caribéenne. Une trentaine d’enfants ont pris part à l’initiative dans le village de Katie et sa mère est également revenue à l’église, a dit Debra Henry.

Katie Willie, âgée de 10 ans et originaire du Guyana, raconte comment elle a témoigné à l’école avec son sac à dos. Debra Henry (à gauche), directrice des ministères auprès des enfants et des adolescents pour l’Union Caribéenne, et Cheryl Rolle (à droite), de l’Union Caribéenne Atlantique, observent pendant que Roberto Brown Jr. traduit en espagnol. Photo de Libna Stevens / DIA

Au Salvador, plus de 8000 enfants ont pris part à l’initiative qui a permis d’obtenir 2224 baptêmes. Perla Cardoza, directrice des ministères auprès des enfants et des adolescents au Salvador, a indiqué que six écoles publiques dans chaque territoire des fédérations et missions de l’église avaient adopté le programme et continueraient à renforcer les traits de caractère étudiés dans le cadre de l’initiative « Le Sac à Dos qui Parle. » De plus, il y a un district dans lequel chacune des 13 églises adopte une école publique où sera menée l’initiative une fois par mois pendant la prochaine année scolaire qui commence en février.

Les enfants et les adolescents de chaque union, qui se sont distingués de leurs pairs après avoir achevé l’initiative, ont été honorés avec la remise de certificats, des trophées et de sacs à dos tout neufs afin de continuer à témoigner pour Jésus.

Pour voir le programme en ligne, suivez les liens ci-dessous :

Anglais : ICI
Espagnol : ICI

Voir une galerie de photos ICI

Traduction: pPtrick Luciathe

Top news

Un hôpital adventiste au Mexique rebondit après que des dizaines d’employés aient été testés positifs à la COVID-19
Le président de l’Église adventiste du septième jour célèbre la Journée Mondiale des Éclaireurs
La musique adventiste dans les Caraïbes