Le communiqué suivant a été publié par l’administration de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour. ~ Editeurs

Qu’est-ce que l’ADCOM de la Conférence Générale et en quoi est-il différent du Comité Exécutif de la Conférence Générale ?

Le Comité Administratif (ADCOM) de la Conférence Générale est un comité composé d’environ 58 dirigeants (46 membres et 12 invités) qui se réunit généralement toutes les semaines au siège mondial de l’Église Adventiste du Septième Jour pour superviser un certain nombre de sujets relatifs à l’Église et à son fonctionnement.

Le Comité Exécutif de la Conférence Générale est un plus grand groupe de dirigeants, il compte 345 membres venus du monde entier et 129 invités, soit un total de 474. Le Comité Exécutif de la Conférence Générale est la plus haute organisation dirigeante de l’Église en dehors de la Conférence Générale en Session.

Quand et pourquoi l’ADCOM de la Conférence Générale a-t-il été créé ?

l’ADCOM de la Conférence Générale, dans sa forme actuelle, a été créé le 10 octobre 1991 par le Comité Exécutif de la Conférence Générale lors du Concile Annuel de 1991 afin de s’acquitter des responsabilités spécifiques qui lui incombent, telles que décrites dans son cahier des charges. Jusqu’en 1991, le Comité Exécutif de la Conférence Générale se réunissait chaque semaine pour superviser les affaires de l’Église mondiale. Toutefois, compte tenu de la taille du Comité Exécutif de la Conférence Générale et du vaste territoire géographique où se trouve réparti tous ses membres, il a été décidé qu’il serait plus efficace de constituer un groupe plus restreint afin de s’occuper de tâches spécifiques entre les réunions régulières de la Rencontre de Printemps et du Concile Annuel. Le Comité Exécutif de la Conférence Générale se réunit également à d’autres moments, selon les besoins, généralement avec la participation de personnes sur place et d’autres par voie téléphonique.

Qui décide de la composition de l’ADCOM de la Conférence Générale

Le Comité Exécutif de la Conférence Générale détermine qui fait partie de l’ADCOM de la Conférence Générale en fonction de positions votées. L’ADCOM de la Conférence Générale est autorisé à ajouter des invités.

Combien de personnes sont membres de l’ADCOM de la Conférence Générale et quelles positions occupent-ils ?

Il y a actuellement 46 membres et 12 invités, parmi lesquels on retrouve le conseiller juridique général qui font partie de l’ADCOM de la Conférence Générale.

Les personnes élues aux postes suivants sont membres de l’ADCOM de la Conférence Générale :

  • Le Président de la Conférence Générale
  • Les vice-présidents généraux (6)
  • Le Président de la Division Nord-Américaine (ou son représentant)
  • Le Secrétaire de la Conférence Générale
  • Le Sous-secrétaire de la Conférence Générale
  • Les Secrétaires adjoints (7) (y compris le secrétaire de la NAD)
  • Le Trésorier de la Conférence Générale
  • Le Sous-trésorier de la Conférence Générale
  • Les Trésoriers Adjoints de la Conférence Générale (5) (y compris le trésorier de la NAD)
  • Les Secrétaires du champ (8) (la plupart représentent diverses entités de l’Église mondiale, telles que ADRA, AWR, Hope Channel, BRI, GRI, White Estate, etc.)
  • Les Directeurs de département de la Conférence Générale (14)

Les invités à l’ADCOM de la Conférence Générale incluent :

  • L’Assistant du Président de la NAD
  • L’Assistant du Trésorier de la Conférence Générale
  • Les Assistants du Président de la Conférence Générale (2)
  • Le Directeur du Service d’audit de Conférence Générale
  • Le Rédacteur en chef de Adventist Review/Adventist World
  • Le Trésorier Assistant de la Conférence Générale
  • Le Président de Adventist Risk Management
  • L’Assistant du Secrétaire
  • Le Directeur des Services des Ressources Humaines de la Conférence Générale
  • Le Planificateur des Rencontres à la Conférence Générale
  • L’Avocat Général de la Conférence Générale en tant que conseiller juridique

Quelles sont les responsabilités de l’ADCOM de la Conférence Générale ?

Comme indiqué dans son cahier des charges, l’ADCOM de la Conférence Générale a des responsabilités qui couvrent six domaines généraux :

1. Comités Permanents
2. Supervision Financière
3. Planification et Développement
4. Questions Personnelles
5. Questions Administratives Générales
6. Éditeur des Manuels d’étude de l’École du Sabbat

l’ADCOM de la Conférence Générale a-t-il le pouvoir de créer des comités et des sous-comités permanents ?

Oui. Il reçoit également des points à considérer de tous les comités ou sous-comités permanents qui lui sont subordonnés, et il a le pouvoir de prendre des décisions à propos de ces questions qui lui sont soumises ou de les envoyer au Comité Exécutif de la Conférence Générale.

l’ADCOM de la Conférence Générale traite-t-il uniquement des questions locales au sein du bâtiment de la Conférence Générale ou prend-il des décisions qui affectent l’Église mondiale ?

Comme on peut le voir à travers la composition du comité, l’essentiel du travail de l’ADCOM de la Conférence Générale concerne la mise en place d’une direction pour l’Église mondiale. Cela inclut une large participation des administrateurs, des directeurs de départements et d’autres personnes représentant une grande variété de services et de ministères de l’église. Presque tous les points importants émanant d’autres comités (tels que le Manuel d’Église, la Révision et Élaboration des Règlements, la Constitution et les Règlements, etc.) passent par l’ADCOM de la Conférence Générale, qui les transmet pour examen aux administrateurs de la Conférence Générale et des Divisions (GCDO). Ils sont ensuite envoyés au Comité Exécutif de la Conférence Générale pour être discutés et soumis au vote. La plupart des points importants sont toujours la décision finale du Comité Exécutif de la Conférence Générale.

Quelle est la relation entre les nouveaux Comités de Conformité et l’ADCOM de la Conférence Générale ?

Les comités de conformité ont été créés en tant que comités permanents du l’ADCOM de la Conférence Générale. Ces comités permanents constituent des comités consultatifs uniquement pour l’ADCOM de la Conférence Générale. Ils rendent compte et peuvent faire des recommandations à l’ADCOM de la Conférence Générale, mais ils n’ont pas le pouvoir d’agir autrement que de vérifier les informations et d’interagir avec des organisations pour avoir accès aux situations puis de présenter un rapport à l’ADCOM de la Conférence Générale. Toutes les décisions finales sur les recommandations du Comité de Conformité sont prises en charge par l’ADCOM de la Conférence Générale. Elles sont ensuite transmises aux GCDO pour examen et enfin au Comité Exécutif de la Conférence Générale. Le Comité Exécutif de la Conférence Générale, avec sa représentation complète de l’Église mondiale, a le vote final sur toutes les questions disciplinaires.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

En Haïti, l’Église accueille pasteur Ted N.C. Wilson avant le début des Rencontres de Fin d’Année pour l’ensemble du territoire
Les finalistes du concours biblique annuel de l’Inter Amérique s’affronteront au Belize
Le Comité Exécutif de la Division Nord-Américaine vote de discuter de la parité financière avec la Conférence Générale