Mots-clés les plus recherchés

Les étudiants circulent à vélo le 28 août 2018, dans le cadre de l’initiative de zone sans véhicule sur le campus de l’Université de Montemorelos. Un groupe d’étudiants de l’École d’Architecture a eu l’idée de créer une zone sans véhicules sur le campus il y a trois ans, une fois par an, sauf pour cette année scolaire où l’activité a lieu tous les derniers mardis du mois. Photo de l’Université de Montemorelos

2 octobre 2018 | Montemorelos, Nuevo León, Mexique | Laura Marrero / Informations DIA

Afin de lutter contre la pollution causée par les centaines de véhicules qui entrent et sortent du campus chaque jour, un groupe d’étudiants de l’Université de Montemorelos a eu l’idée de proposer une initiative visant à créer une zone sans véhicules, qui prévoit la fermeture des barrières pendant un jour, une fois par mois. Les étudiants, les professeurs et le personnel peuvent entrer sur le campus ou en sortir à pied ou à vélo pour se rendre là où ils souhaitent tous les derniers mardis du mois.

« A travers cette initiative, nous voulons que les gens prennent l’habitude d’utiliser d’autres moyens de transport plus efficients, comme le vélo, le covoiturage ou les transports publics, qui facilitent la mobilité sur le campus, » a déclaré Ruthlyne Baro, professeure à l’École d’Architecture. C’est également une opportunité d’intégration sociale, a-t-elle dit. « Nous voulons que la société adopte et utilise ces moyens de transport qui sont plus durables, » a ajouté Ruthlyne Baro.

Il y a trois ans, les étudiants et les professeurs de l’École d’Architecture ont proposé la mise en place d’une activité autour d’une zone sans véhicules une fois par an sur le campus, a indiqué Ruthlyne Baro. Mais cette année scolaire 2018-2019, à partir du 28 août, ils ont décidé qu’il était temps de passer au rythme d’une fois par mois pour cette activité.

En moyenne, les jours de semaine, environ 1650 voitures ou véhicules entrent sur le campus par l’entrée principale ; coordonner cette initiative a donc demandé beaucoup de planification, ont indiqué les responsables de l’université. Des étudiants et des professeurs se portent volontaires et rappellent au corps étudiant et à la communauté par le biais d’assemblées générales, d’email, d’annonces et de rappels, la prochaine journée sans véhicule.

Le 25 septembre, une banderole placée sur l’entrée principale de l’Université de Montemorelos annonçait que le campus resterait une zone sans véhicules pendant toute la journée. Photo de l’Université de Montemorelos

« Cette journée sans véhicule suscite beaucoup de controverse parce que nous sommes dans un changement de paradigmes, un changement d’habitudes et tout changement d’habitudes est difficile, » a ajouté Ruthlyne Baro. « Certaines personnes aiment, d’autres pas vraiment. »

Ruthlyne Baro a indiqué que l’initiative en était encore à la phase d’essai. « Nous découvrons ce que les gens ont aimé et n’ont pas aimé et nous essayons de trouver des solutions aux problèmes qui sont apparus pendant la journée pour aider à instaurer cette habitude lentement de telle sorte que les gens se rendent compte qu’ils n’ont pas besoin d’être à ce point dépendants d’une automobile. » Il ne s’agit pas seulement de diversifier la façon dont les étudiants et les professeurs se déplacent, mais également d’utiliser la voie principale pour établir des contacts, a déclaré Ruthlyne Baro.

« La voie principale n’est pas seulement un endroit où la voiture circule, mais l’espace commun dans lequel les gens entrent en interaction ; nous cherchons donc à reprendre ce concept sur la manière de créer des liens en tant que société. »

Dr Ismaël Castillo, président de l’Université de Montemorelos, est heureux d’appuyer cette initiative et a déclaré que c’était également une opportunité de promouvoir l’habitude saine de l’exercice physique.

Il est prévu que la zone sans véhicules une fois par mois devienne une initiative permanente pendant les 12 mois de l’année. Photo de l’Université de Montemorelos

Pour Olga Sánchez, qui étudie l’architecture sur le campus, l’initiative envoie un message positif aux étudiants et à la communauté avoisinante.

« L’initiative apporte aux étudiants et à la communauté une culture de respect et le fait qu’ils peuvent constater qu’ils n’ont pas besoin de dépendre d’une voiture, mais qu’il existe d’autres modes de transport sains, » a dit Olga Sánchez.

Il y a plus de 3250 étudiants inscrits à Montemorelos, dont 1500 vivent hors campus. Les organisateurs ont indiqué que pour leur faire parvenir le message, il a fallu de la coordination, mais que dans l’ensemble, les choses vont dans le sens d’une expérience plus positive pour tout le monde.

Le plan est de poursuivre la journée de la zone sans véhicules le dernier mardi de chaque mois pour le reste de l’année scolaire jusqu’en mai 2019, et de prendre des dispositions pour que l’initiative se poursuive une fois par mois de manière permanente, a ajouté Ruthlyne Baro.

Pour en savoir plus sur l’Université de Montemorelos, ses programmes et activités dans les divers niveaux universitaires, visitez le site
um.edu.mx

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Le weekend mondial des Ministères auprès des Campus Publics à l’honneur
Le rapport de la Trésorerie met l’accent sur la responsabilité et la fidélité dans l’utilisation des fonds
L’Église Adventiste débute une ère nouvelle dans l’œuvre missionnaire