Plus de 600 dirigeants d’églises venus de toute l’Inter Amérique se réunissent pour la journée d’ouverture de l’édition de cette année de la Conférence de Segment sur le Développement du Leadership à Miami, en Floride, aux États-Unis, le 9 juillet 2018. Image de Libna Stevens / DIA

10 juillet 2018 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens / DIA

Les principaux leaders Adventistes du Septième Jour dans la Division Inter Américaine (DIA) ont été encouragés à continuer de réaliser la vision qui est de terminer l’œuvre de Dieu lors du début de la Conférence de Segment sur le Développement du Leadership (SeLD) qui s’est tenue hier soir. Plus de 600 administrateurs d’église, pasteurs, éducateurs, directeurs de département, anciens d’église et laïcs se sont réunis pour le programme de formation de trois jours du 9 au 11 juillet 2018, à Miami, en Floride aux États-Unis.

« Nous rêvons de la Seconde Venue, nous en parlons tout le temps car nous avons une vision claire pour que chaque membre du corps du Christ soit prêt pour Sa Venue, » a déclaré pasteur Leito, président de l’église en Inter Amérique citant la déclaration de vision de la DIA.

Pasteur Leito, qui a servi en tant que principal leader exécutif des 3,7 millions de membres de la DIA, a encouragé les dirigeants à continuer à communiquer cette vision, en veillant à ne pas commettre les mêmes erreurs que celles commises par le roi Nebucadnetsar comme indiqué dans le chapitre 2 du livre de Daniel.

Le président de la DIA, pasteur Israël Leito (à gauche), parle aux dirigeants tandis que Gamaliel Flórez, le directeur de l’éducation de la DIA, traduit. Image de Libna Stevens / DIA

« Le roi Nebucadnetsar était très égocentrique, voulant toujours être vu et entendu, » a déclaré pasteur Leito. Il a invité les dirigeants à éviter d’être égocentriques et de se méfier de tout et de tout le monde. « Vous devez apprendre à faire confiance aux gens parce que le Seigneur peut aussi parler à travers eux. »

Les dirigeants ne devraient pas utiliser les menaces pour obtenir des résultats ni promettre des choses qui ne peuvent être réalisées, a-t-il ajouté. « Nous devons travailler ensemble pour projeter la vision afin d’achever l’œuvre de Dieu. »

Achever l’œuvre de Dieu signifie continuer à développer une direction chrétienne de premier ordre qui inspirera les ouvriers de l’organisation et les membres d’église à accomplir la mission qui consiste à proclamer l’évangile à davantage de populations dans tout le territoire de la DIA, a déclaré pasteur Balvin Braham, assistant auprès du président de la DIA pour la formation des leaders.

« Nous avons décidé d’utiliser SeLD comme l’un des programmes à travers lesquels nous développons nos leaders ici dans le territoire de la DIA, et c’est la raison pour laquelle vous êtes ici, » a déclaré Balvin Braham. « La conférence est conçue dans le but de partager des compétences en matière de leadership afin d’influencer les nouveaux leaders, ceux qui sont en place, et les futurs leaders afin qu’ils affinent leurs compétences en leadership et renforcent leurs aptitudes. »

Pasteur Balvin Braham, assistant auprès du président de la DIA pour le développement du leadership. Image de Libna Stevens / DIA

Dr Lowell Cooper, ancien vice-président de l’Église Adventiste mondiale, a parlé lors de la conférence d’ouverture sur la compréhension des réalités politiques dans la vie organisationnelle, le défi du leadership à travailler au sein de réalités politiques pour réaliser des progrès à long terme dans des actions basées sur la mission et préserver l’intégrité du leadership en rejetant les tactiques politiciennes basées sur l’intérêt personnel.

« L’église vit dans un environnement de changement et utilise un processus politique pour être pertinente, » a déclaré Lowell Cooper. « La politique est nécessaire même dans l’église, mais nous devons nous concentrer sur la façon d’utiliser la politique avec sagesse, et de ne pas en faire un mauvais usage.

Dr Cooper a exploré des exemples bibliques du bon et du mauvais usage du pouvoir et a encouragé les dirigeants à ne pas avoir peur de la politique mais à apprendre comment pratiquer un leadership politique moral et éthique.

Il a répondu lors d’une séance de questions-réponses et a rappelé aux participants que la politique est une réalité dans chaque groupe de la société. « Il y a de la politique dans la famille, dans l’église, partout, et nous devons considérer la politique comme une zone neutre, ni positive ni négative. »

Dr Lowell Cooper, ancien vice-président de l’Église Adventiste mondiale. Roberto Brown, secrétaire exécutif de l’Union du Honduras traduit à côté de lui. Image de Libna Stevens / DIA

Le programme dont le thème est « Des Leaders de 1ère Classe : Transformés, Innovants et Efficaces, » verra participer plus de 30 intervenants de l’Église Adventiste mondiale, de l’Université de Loma Linda, de la Division Nord Américaine et de la Division Inter Américaine, dans des sessions plénières et des dizaines de séminaires sur la gestion efficace de l’église, la résolution de conflits, le leadership éthique, les techniques de motivation, les rapports statistiques et bien plus encore.

La conférence SeLD de l’Inter Amérique se terminera le 11 juillet 2018. Pour plus d’informations récentes sur cette conférence, visitez-nous sur le site interamerica.org

 

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Les finalistes du concours biblique annuel de l’Inter Amérique s’affronteront au Belize
Le Comité Exécutif de la Division Nord-Américaine vote de discuter de la parité financière avec la Conférence Générale
Des prières faites en faveur des automobilistes et des passants à l’occasion de la campagne de sensibilisation au cancer du sein