Mots-clés les plus recherchés


Les étudiants dans le domaine de la santé découvrent un nouveau monde innovant d’éducation virtuelle avec des lunettes de réalité augmentée. Photo du Pôle Information de l’Université de Loma Linda

L’Université de Loma Linda, une école Adventiste du Septième Jour à Loma Linda, en Californie, aux États-Unis, introduit la réalité augmentée (RA) dans l’éducation médicale à l’aide de lunettes de RA. Les étudiants de la Faculté de Médecine et de l’École des Professions Paramédicales ont cette opportunité unique de porter des lunettes de RA pour une formation pratique sur la technique du cathéter veineux central grâce à l’apprentissage par simulation.

La réalité augmentée est définie comme étant une technologie qui fusionne l’expérience du monde réel et du monde virtuel. Elle est rapidement en train de devenir une technologie émergente dans l’éducation et a été étudié dans l’enseignement des techniques chirurgicales, explique Laren Tan, un pneumologue de soins intensifs et un spécialiste de l’obstruction des poumons au Pôle Santé de l’Université de Loma Linda.

D’autre part, une ligne de cathéter veineux central est une technique intrusive fréquemment utilisée par les professionnels de la santé et placée sur le cou, l’épaule ou au niveau de l’aine. Elle est souvent utilisée pour perfuser des médicaments ou des fluides à un patient à travers une veine.

Le modèle d’enseignement classique pour l’insertion d’un cathéter veineux central est basé sur le concept de « voir un, faire un, enseigner un, » mais l’apprentissage de compétences complexes comme celles-ci présente souvent un risque pour les patients, a dit Laren Tan.

L’utilisation correcte des techniques et dispositifs intraveineux est fortement recommandée pour les opérateurs novices, selon les directives du Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies et du Comité Consultatif sur les Pratiques de Contrôle des Infections Sanitaires. Concernant le cas spécifique de l’insertion de cathéter veineux central, LarenTan dit qu’il a été démontré que l’apprentissage basé sur la simulation améliore les connaissances procédurales et les protocoles de sécurité.

Tout a Commencé par une Idée

Il y a trois ans, une équipe comprenant des chercheurs de l’Université de Loma Linda et de l’Université de La Sierra à Riverside s’est réunie et a soumis la question suivante : comment proposer une technologie innovante sans dépenser des millions de dollars ?

Photo du Pôle Information de l’Université de Loma Linda

La réponse était simple. Envoyer une proposition à Brother, l’entreprise à l’origine du produit, pour solliciter l’utilisation de leurs lunettes augmentées AiRScouter dans la simulation d’insertion de cathéter veineux central. Les lunettes aideraient à déterminer si l’utilisation de la RA dans la simulation du cathéter veineux central par des étudiants en médecine novices les ferait progresser dans l’acquisition de compétences et, en fin de compte, réduirait les complications pour le patient.

« Cela donne la possibilité à ceux qui apprennent de pratiquer dans un environnement contrôlé, et atténue la pression liée aux conséquences dans la vie réelle, » a expliqué Laren Tan.

Avantages de la Nouvelle Technique

Chaque année, jusqu’à 5 millions de cathéters veineux centraux (CVC) sont placés sur les patients pour une surveillance hémodynamique qui permet de mesurer la pression artérielle dans les veines, le cœur et les artères. Selon la recherche menée par l’équipe, « L’utilisation de Lunettes de Réalité Augmentée dans la Simulation de Cathéter Veineux Central, » l’apprentissage par simulation permet aux étudiants de pratiquer des techniques complexes dans un environnement contrôlé sans subir l’anxiété ou le stress liés au risque de perturber le niveau de confort du patient.

« Ce qu’il y a d’unique à propos de la RA est que cela ne change pas la réalité dans laquelle vous êtes, mais ajoute à ce que vous êtes en train de vivre, » a dit Laren Tan.

Les élèves peuvent lire du texte, regarder des vidéos ou discuter en direct tout en portant leurs lunettes. Avec l’aide de la RA, les étudiants et les professionnels de santé respectent les protocoles de sécurité et assurent le meilleur résultat pour le patient.

Autres Utilisations de la RA

Selon Abdullah Alismail, directeur du programme de certificat en polysomnographie et directeur de la formation clinique dans le programme de soins respiratoires à l’École des Professions Paramédicales de l’Université de Loma Linda, il existe de nombreuses façons novatrices d’utiliser la réalité augmentée.

« Elle peut être utilisée pour l’intubation, l’échographie pulmonaire, la ventilation mécanique ou les tests de gaz du sang artériel, » explique Abdullah Alismail.

Au total, 32 professionnels de santé ont participé à la recherche sur la réalité augmentée l’année dernière, y compris des thérapeutes du système respiratoire, des médecins et des techniciens du sommeil. L’objectif de la recherche était de déterminer si le modèle traditionnel pouvait faire le poids face à une technique plus avancée et plus complète pour l’application d’un CVC.

Les lunettes de RA offrent de nombreuses opportunités pour la prochaine génération de professionnels de santé, a indiqué Jonathan Thomas, responsable de la gestion des soins de santé et étudiant en prépa de médecine à l’Université de La Sierra.

« Plus tard, les médecins pourront personnaliser ce qu’ils voient avec les lunettes de RA, » a expliqué Jonathan Thomas. « S’ils n’ont pas besoin de voir les listes de contrôle, alors peut-être voudront-ils consulter les signes vitaux du patient ou les images échographiques, tout en gardant les yeux sur le patient. »

On apprend en considérant le questionnaire remis aux étudiants utilisant les lunettes de RA, que 80 pour cent d’entre eux croient que l’information affichée est appropriée et n’est pas difficile à lire. L’Université de Loma Linda possède actuellement cinq lunettes de RA et explore d’autres utilisations dans le cadre de ses programmes de soins médicaux.

« Nous continuerons d’explorer l’utilisation de la RA dans la salle de classe et de proposer à nos étudiants la formation pratique dont ils ont besoin pour être les meilleurs professionnels de santé, » a expliqué Laren Tan.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Les délégués du Concile Annuel votent d’adopter le document relatif au respect des décisions
Une « dîme extraordinaire » continue de financer la mission
Leçons de Battle Creek