Larry Evans, assistant auprès du président pour les Ministères des Besoins Spéciaux, avec des membres de Rise and Walk (Lève toi et Marche) en Roumanie. Image de Corrado Cozzi

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y a plus d’un milliard de personnes, soit environ 15% de la population mondiale, qui sont handicapées. Dans de nombreuses cultures, les personnes qui confrontent des problèmes de handicap physique sont souvent marginalisées et rejetées. Cette question est si importante qu’en 1992, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a retenu le 3 décembre comme Journée Internationale des Personnes en Situation de Handicap, un programme annuel consacré à la sensibilisation et à l’égalité des droits des personnes ayant une forme quelconque de handicap.

L’église Adventiste du Septième Jour partage cette même préoccupation. En 2011, un comité a été formé sous l’égide du département de l’Ecole du Sabbat et des Ministères Personnels pour répondre aux préoccupations et aux besoins de ce groupe spécial. Cela a conduit à la mise en place des Ministères des Besoins Spéciaux, un ministère qui au départ servait les malentendants et les malvoyants.

Larry Evans, assistant auprès du président pour les Ministères des Besoins Spéciaux, est enthousiasmé en voyant les églises incorporer le ministère des besoins spéciaux dans leurs stratégies missionnaires annuelles. « Je crois que c’est un ministère prophétique, » a dit Larry Evans en faisant référence à une citation préférée des écrits d’Ellen G. White. « J’ai vu qu’il était conforme à la volonté de Dieu que des veuves, des orphelins, des aveugles, des sourds, des boiteux et des personnes affligées de toutes sortes de maux fussent placées en étroits rapports avec son Eglise; cette présence est utile à la formation du caractère des membres. Des anges de Dieu nous surveillent pour savoir comment nous nous comportons à l’égard de ces personnes qui ont besoin de notre sympathie, de notre amour et de notre bienfaisance désintéressée. Cela constitue pour Dieu un test de notre caractère » (Témoignage pour l’Eglise 3, page 511).

Le Ministère des Besoins Spéciaux a pour mission d’aider les dirigeants depuis l’église locale jusqu’à la Conférence Générale en leur fournissant des ressources, des instructions, des encouragements et une source d’inspiration. En fait, l’une des principales priorités du ministère est « d’encourager les dirigeants d’église à travers le monde à répondre de manière intentionnelle aux besoins des personnes ayant des besoins spéciaux et à les inclure dans tous les aspects de la vie de l’église. Il est conseillé aux dirigeants d’élaborer des programmes pour témoigner auprès des personnes ayant des besoins spéciaux et de faire en sorte qu’elles aient toutes accès à nos bâtiments – et à l’évangile. » [i] Pour aider à atteindre cet objectif, chacune des 13 divisions de l’Église Adventiste mondiale a un coordonnateur responsable des ministères des besoins spéciaux et des malentendants.

Pour promouvoir l’inclusion de ces personnes capables différemment, comme Larry Evans préfère appeler ceux qui ont des besoins spéciaux, l’Église a mis en place de nombreuses ressources. Une de ces ressources c’estadventistdeaf.org, un site Web international qui met en réseau des personnes malentendantes afin de favoriser le sentiment de communauté et de mission, de fournir du matériel pour la dévotion et d’autres ressources religieuses, et aussi de lister les adresses des églises qui sont gérées par des malentendants ou qui proposent un service d’interprétation.

Une autre ressource est Hope Channel Deaf, une chaîne en ligne dont la programmation est sous-titrée et interprétée dans cinq langues des signes différentes: anglais, espagnol, français, allemand et portugais.

Christian Record Services, l’un des programmes phares destiné aux malvoyants, poursuit ses efforts infatigables pour produire du matériel en Braille, y compris du matériel de l’Ecole du Sabbat, des manuels d’étude de la Bible et des magazines religieux.

L’Église retient également un sabbat par année comme Sabbat de Sensibilisation aux Besoins Spéciaux afin d’encourager la prise en compte de ces personnes ayant des besoins spéciaux et de proposer des opportunités d’exercer un ministère.

« Les Ministères des Besoins Spéciaux commencent et s’achèvent avec une nouvelle identité – nous sommes un en Christ. La sensibilisation, l’acceptation, la formation et le ministère font tous partie de l’Implication Totale du Membre, et les Ministères des Besoins Spéciaux travailleront pour contribuer à la réalisation de cette initiative, »
[ii]a dit Larry Evans.

Les Ministères des Besoins spéciaux se sont récemment développés pour inclure ceux qui ont des problèmes de santé physique, mentale et émotionnelle, ainsi que les orphelins et ceux qui s’occupent de ceux qui ont des problèmes de santé. Vous pouvez trouver plus d’informations et de ressources sur leur site web:
specialneeds.adventist.org.


[i] https://specialneeds.adventist.org/blindness-and-visual-impairment-booklet.pdf
[ii] https://specialneeds.adventist.org/directors-welcome

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

En Inter Amérique, les dirigeants de l’Église envisagent d’élargir les Ministères Adventistes des Possibilités
L’importance de l’École du Sabbat
Au Costa Rica, les enseignants adventistes continuent de témoigner auprès des élèves et de leurs familles pendant la pandémie