Image de https://asiministries.org

4 Aout 2017 – Houston, Texas, Etats Unis – Marcos Paseggi, correspondant Adventist Review

Plus de 1700 laïcs Adventistes du Septième Jour se sont réunis à Houston au Texas aux Etats Unis pour l’édition 2017 de la Convention des Laïcs Adventistes des Services et Industries (ASi). Le programme annuel de l’organisation qui a 70 ans cette année se déroule au Centre de Convention George R. Brown au centre ville de Houston. Il rassemble des soutiens historiques d’ASI qui ont atteint l’âge d’or, une génération de moins de 35 ans qui réussit composée de chefs d’entreprise Adventistes engagés, et tous les groupes intermédiaires.

Venus essentiellement d’Amérique du Nord, mais aussi d’aussi loin que l’Afrique du Sud, la Mongolie et l’Australie, ces membres d’église travaillant dans divers ministères et diverses entreprises sont venus partager leur expertise, promouvoir leurs produits, leurs projets et leurs ministères et s’organiser en réseau avec d’autres professionnels partageant le même objectif.

Lors de la soirée d’ouverture, plusieurs de ceux qui présenteront des séminaires ont indiqué en quelques mots ce qu’ils envisageaient de partager et ont invité les uns et les autres à assister à leurs présentations. Image de Marcos Paseggi, Adventist Review

Mais quel que soit leur âge, leur pays d’origine ou leur profession, tous ont un objectif commun – utiliser leurs entreprises et leurs ministères pour proclamer la bonne nouvelle de Jésus avec leurs clients et leurs collègues.

« Peu importe ce que nous faisons, notre objectif est le même : ‘proclamer Christ dans le milieu professionnel,’ » a déclaré le président d’ASI, Steve Dickham lors d’un petit déjeuner spécial organisé le 3 aout dernier en l’honneur de ceux qui participent à leur première convention ASi. « C’est ce pour quoi nous vivons. »

Steve Dickman croit que la convention annuelle d’ASI représente une extraordinaire occasion de découvrir l’appel que Dieu vous a lancé et de trouver des façons de répondre à cet appel.

« C’est une grande opportunité d’établir des contacts et de trouver comment vous pouvez aider, » a dit Steve Dickman. « Et aussi de découvrir ce que vous pouvez faire, ce qui n’a pas encore été réalisé. »

Les Nouveaux Participants

Parmi ceux qui participaient pour la première fois et que l’on pouvait identifier grâce à leur étiquette spéciale, il y a de jeunes chefs d’entreprise mais aussi des contributeurs expérimentés, ce qui s’avère être une opportunité enrichissante pour chacun.

« Je suis venu pour en savoir plus sur les opportunités de mission et les voyages missionnaires, » a dit Cindy Brawand, une hygiéniste dentaire d’âge moyen participant pour la première fois au programme ; originaire de Portland dans l’Oregon elle est retournée à l’Ecole et est maintenant infirmière diplômée d’état. « Maintenant que j’ai mon diplôme, je suis ouverte à l’idée d’aller là où le Seigneur conduira. »

Eben de Jager, un évangéliste et chef d’entreprise sud africain qui partageait la même table que Cindy Brawand, a déclaré que le programme est essentiel pour consolider l’entreprise de son équipe dans le domaine de la formation pour l’évangélisation et la TV gratuite. « Notre objectif est d’explorer les possibilités de collaboration et de financement, » a-t-il dit, alors que nous continuons de promouvoir nos programmes qui peuvent être vus dans presque toute l’Afrique, l’Europe et le Moyen Orient. »

Colleen Ordelheide et Tara Petersen de Kuda Vana Partnership, un ministère basé à Denver qui finance des projets pour les enfants vulnérables au Zimbabwe, apprécient de se faire de nouveaux amis lors du petit déjeuner spécial organisé le 3 aout dernier pour qui participent pour la première fois. Image de Marcos Paseggi, Adventist Review.

Tara Petersen, Directrice du Développement pour Kuda Vana Partnership, un ministère basé à Denver et qui finance un foyer pour enfants et d’autres projets pour les enfants vulnérables au Zimbabwe, a dit qu’elles sont venues à Houston afin d’explorer les possibilités d’élargir le vivier de soutiens pour leur ministère.

« Je vois qu’il y a beaucoup de compétition, mais tout le monde a besoin d’aide, » a dit Tara Petersen. « Et les besoins augmentent tellement que parfois il est difficile de suivre le rythme. »

Jeunes Chefs d’Entreprise

Les jeunes chefs d’entreprise ont également eu droit à un petit déjeuner spécial le 4 aout avec les dirigeants d’ASi.

« ASi s’intéresse beaucoup au contact avec la jeune génération, » a dit Steve Dickham. « Nous accordons beaucoup d’importance à votre contribution. »

Steve Dickman a encouragé tous les jeunes chefs d’entreprise à établir des contacts et à demeurer ouverts à la discussion sur ce qu’ils ont appris jusqu’ici ainsi que sur les principaux défis auxquels leurs entreprises sont confrontées. « Vous ne savez jamais quand un mot prononcé par quelqu’un peut représenter exactement ce dont vous avez besoin pour avancer, » leur a-t-il dit.

Certains de ces jeunes chefs d’entreprise auront une opportunité de présenter leurs projets dans le cadre de Fruition Lab, un programme sponsorisé par ASi qui encourage ce type d’échange créatif entre des innovateurs expérimentés et des nouveaux venus dans le monde de l’entreprise.

L’objectif de Fruition Lab est de « provoquer la créativité, les idées, les actions et de nouveaux partenariats, » ont dit les organisateurs. « Nous croyons que tous ont été créés pour créer, nous croyons qu’il faut se faire des amis, pas des contacts. »

Le message du service du culte le 5 aout verra l’intervention du présentateur/directeur de La Voix de la Prophétie, Shawn Boostra. L’après midi, un programme captivant permettra de revoir les débuts d’ASi et de montrer comment sa mission et sa vision se sont développées à travers le monde. La convention s’achèvera ce soir avec le culte du soir.

« A l’occasion de notre 70ème anniversaire, que Dieu parle à nos cœurs, » a dit Steve Dickman aux participants. « Découvrez quel est votre appel, et avec l’aide de Dieu, engagez vous à le suivre. »

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Au Salvador, le partenariat entre l’Église Adventiste et une Fondation Suisse profite à des dizaines de familles
Le Comité Administratif franchit une étape dans le processus d’unité
En Inter Amérique, l’Église Adventiste forme les leaders pour qu’ils soient plus efficaces