Mots-clés les plus recherchés

3 Décembre 2015 – Silver Spring, Maryland, USA – ANN

Image de iStockphoto

Alors que les leaders mondiaux se réunissent à Paris pour la 21ème Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique, l’Eglise Adventiste du Septième Jour soutient et applaudit les efforts entrepris par ces dirigeants pour parvenir à un accord visant à mettre un terme à la détérioration de notre planète à cause du changement climatique.

L’Eglise Adventiste du Septième Jour soutient depuis longtemps l’idée d’une gestion responsable de tout ce que Dieu a créé et renforce sa croyance selon laquelle nous devons tous être responsables des ressources qu’Il nous a données. Dès 1995, l’Eglise Adventiste a publié une
déclaration officielle sur l’environnement. La déclaration dit ce qui suit :

« Les Adventistes du Septième Jour croient que les êtres humains ont été créés à l’image de Dieu, par conséquent ils représentent Dieu et son Ses gestionnaires appelés à gérer l’environnement naturel d’une manière fidèle et productive.

Malheureusement, la corruption et l’exploitation ont été introduites dans la gestion du domaine de responsabilité humain. De plus en plus, les hommes et les femmes se sont engagés dans une destruction mégalomaniaque des ressources de la terre, provoquant une souffrance générale, un désarroi environnemental, et la menace du changement climatique. Bien que la recherche scientifique doive continuer, il est clair à partir des évidences accumulées que l’augmentation des émission des gaz destructeurs, l’amenuisement de la couche protective d’ozone, la destruction massive des forêts américaines, et l’effet de serre, menacent tous l’écosystème de la terre.

Ces problèmes sont en grande partie dus à l’égoïsme humain et à la démarche égocentrique visant à obtenir encore davantage par une production massive, une consommation sans frein et l’épuisement des ressources non-renouvelables. La crise écologique est enracinée dans l’avidité des humains et le refus de pratiquer une gestion bonne et fidèle dans les limites divines de la création.

Les Adventistes du Septième Jour préconisent un style de vie simple et sain dans lequel les gens n’empruntent pas le chemin de la consommation effrénée, de la course à l’acquisition de biens, et de la production de déchets. Nous appelons au respect de la création, à la retenue quant à l’utilisation des ressources de la terre, à la réévaluation de ses propres besoins et la réaffirmation de la dignité de la vie créée. »

Nous soutenons les efforts des dirigeants mondiaux et de toute l’humanité pour protéger et respecter ce que Dieu a créé et qu’Il nous a confié.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Coronavirus : un signe de la fin ?
Exercer un ministère auprès des enfants en période de coronavirus
Les adventistes et la pandémie de grippe de 1918