Mots-clés les plus recherchés

29 Décembre 2015 – Astana, Kazakhstan – ANN

Image d’iStock

Yklas Kabduakasov, un Adventiste du Septième Jour, a récemment été condamné à servir une peine de deux ans dans un camp de travail pour « incitation à la haine religieuse. » Yklas Kabduakasov a été accusé d’avoir proféré des commentaires incendiaires lors de présentations faites aux étudiants de l’université de la capitale. Une accusation que Yklas Kabduakasov a constamment niée.

Le 22 décembre, le juge du tribunal de la ville a décidé de rouvrir l’affaire et d’écouter des preuves audio et vidéo présentées contre Yklas Kabduakasov, le procureur demandant une sentence plus sévère. Un peu plus tôt cette année, Yklas Kabduakasov avait été condamné par le Tribunal du District d’Esilskij à sept ans de liberté surveillée à la maison, cependant la Cour d’Appel a été invitée à reconsidérer la sentence et au lieu de lui accorder la liberté restreinte, l’a condamné à une peine de prison.

Ganoune Diop, directeur des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse pour l’Eglise Adventiste du Septième Jour, a exprimé ses préoccupations quant à l’accusation et à la condamnation et a fait remarqué que « les Adventistes font l’objet de restriction de leur liberté religieuse, laquelle concerne le droit de professer, pratiquer et proclamer sa foi sans en être empêché. »

Ganoune Diop a poursuivi en disant qu’il « encourage les autorités du Kazakhstan à vivre en harmonie avec leurs engagements, accords et conventions internationaux, et par conséquent à assurer à tous leurs citoyens la liberté de religion ou de croyance. »

Dwayne Leslie, directeur adjoint des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse pour l’Eglise Adventiste du Septième Jour au niveau mondial a ajouté : « Nous constatons une augmentation des niveaux de restriction visant les minorités religieuses dans de nombreux pays du monde et cela nous dérange quand des adeptes d’une religion ne peuvent pas suivre leur conscience comme ils l’entendent. »

L’avocat de Yklas Kabduakasov, Shaldykova Gulmira, a indiqué qu’elle n’était pas d’accord avec la décision du tribunal et considère que la sentence est « trop sévère. » Shaldykova Gulmira a dit qu’elle a l’intention de discuter du problème avec Yklas Kabduakasov et recommande de faire appel.

Michael Kaminsky, président de l’Eglise Adventiste du Septième Jour dans la région de l’Eurasie a déclaré dans un e-mail que « nous sommes unis dans la prière pour notre frère et sa famille. S’il vous plait, aidez la famille de l’église à se joindre à nous dans la prière pour sa liberté. »

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Un hôpital adventiste au Mexique rebondit après que des dizaines d’employés aient été testés positifs à la COVID-19
Le président de l’Église adventiste du septième jour célèbre la Journée Mondiale des Éclaireurs
La musique adventiste dans les Caraïbes