Mots-clés les plus recherchés

18 Décembre 2014 – Silver Spring, Maryland, Etats Unis – Ansel Oliver/ANN

Elizabeth Foulkes, à gauche, la nouvelle coordinatrice pour la lutte contre Ebola, s’entretient avec Dr Peter Landless, directeur des Ministères de la Santé pour l’Eglise Adventiste mondiale, dans son bureau au siège de la dénomination le jeudi 18 décembre. Pendant au moins les trois prochains mois, Elizabeth Foulkes coordonnera les efforts de plusieurs entités Adventistes pour lutter contre Ebola. Image d’Ansel Oliver.

L’Agence Adventiste de Développement et de Secours a nommé un coordinateur de la lutte contre Ebola ; une décision qui aux dires des leaders de l’Eglise Adventiste du Septième jour aidera la dénomination mondiale ainsi que ses nombreuses entités à réagir face à l’épidémie du virus Ebola qui frappe l’Afrique de l’Ouest.

La semaine dernière, l’agence a embauché Elizabeth Foulkes, qui travaillait auparavant dans l’équipe sanitaire internationale de World Vision US, et qui servira maintenant dans cette fonction nouvellement créée pour une durée d’au moins trois mois.

Elizabeth Foulkes, titulaire d’une maitrise en santé mondiale obtenue de la faculté de Santé Publique de l’Université de Loma Linda, coordonnera les efforts déployés par le département des Ministères de la Santé de l’Eglise Adventiste, ADRA International, les bureaux d’ADRA dans toute l’Afrique de ‘Ouest, l’Université de Loma Linda et Adventist Health International.

« Nous voulons avoir une approche unifiée, en particulier lorsqu’il s’agit d’utiliser les réseaux de l’église dans les pays touchés, » a indiqué David Holdsworth du Service de la Gestion d’Urgence à ADRA.

David Holdsworth a expliqué qu’Elizabeth Foulkes gérera les initiatives venant de diverses entités de l’église et tiendra au courant les leaders et les membres à travers des communiqués et des mises à jours faites sur les réseaux sociaux.

Elizabeth Foulkes a déclaré qu’elle est entrée dans le domaine de la santé publique parce qu’elle voulait s’impliquer dans l’œuvre mondiale de santé menée par l’Eglise Adventiste. Elle a indiqué avoir travaillé auparavant à rassembler des organisations, et cette nouvelle fonction lui permet de faire un travail similaire à plus grande échelle.

« C’est vraiment une situation intéressante qu’aucune agence, y compris ADRA, n’a eu l’occasion de confronter auparavant, » a dit Elizabeth Foulkes. « C’est à la fois une occasion d’apprendre en tant que personne récemment diplômée, et aussi une opportunité de rassembler diverses entités Adventistes afin qu’elles travaillent en tant qu’équipe. »

« Il y a beaucoup de personnes qui travaillent sur cette question, la Conférence Générale, les unions, les fédérations, les universités, et je suis là pour faciliter tous ces efforts, » a t-elle ajouté.

L’épidémie d’Ebola a affecté cette année près de 18600 personnes et coûté la vie à plus de 6900 personnes, d’après ce qu’indique un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) daté du 17 décembre. La plupart des victimes vivent en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

La fièvre Ebola se transmet par contact direct avec les fluides et tissus corporels d’une personne infectée. Ceux qui sont le plus à risque sont le personnel médical et les membres de la famille qui prennent soin de la personne infectée par le virus, d’après les informations données par l’OMS. Le taux de mortalité pour cette maladie varie entre 25 et 90 pourcent selon qu’il y ait ou pas une quantité de traitements disponibles.

Elizabeth Foulkes a déclaré que la plupart des personnes affectées par le virus Ebola ne sont pas celles qui sont infectées par le virus. Ebola affecte également les citoyens qui ont maintenant un accès limité aux soins médicaux et à la nourriture, a t-elle indiqué.

Une des premières réponses d’ADRA face à cette crise jusqu’ici a été d’apporter des rations de nourriture d’urgence à ceux qui étaient affectés. De plus, le Service de Gestion d’Urgence d’ADRA coordonne ses actions avec le Programme Alimentaire des Nations Unies et cherche à obtenir des subventions d’étude de plusieurs gouvernements parmi lesquels les Etats Unis, l’Allemagne et le Danemark.

Déjà cette année, plusieurs organisations Adventistes ont réagi à la crise en offrant des centaines de milliers de dollars en provisions et en équipement.

Donn Gaede, secrétaire d’Adventist Health International, a félicité ADRA pour le financement de cette nouvelle position.

« Cette nouvelle embauche est encore une autre contribution d’ADRA dans le cadre de cet effort général, » a dit Donn Gaede.

Dr Peter Landless, directeur des Ministères de la Santé pour l’Eglise Adventiste mondiale a déclaré : « Je suis ravi de ce qu’ADRA n’ai pas succombé à la fatigue d’Ebola. Adventist Health International, les Ministères de la Santé de la Conférence Générale, Hope for Humanity et ADRA ont continué infatigablement de répondre à au moins quelques uns des besoins suite à cette énorme catastrophe humanitaire. »

La majeure partie de l’aide de la dénomination s’est portée sur deux hôpitaux de la région : Cooper Adventist Hospital au Liberia et Waterloo Adventit Hospital au Sierra Leone.

Les deux hôpitaux ont fermé à plusieurs reprises de manière temporaire pour une période de quarantaine au cours des quelques derniers mois après plusieurs décès causés par Ebola. L’Hôpital Cooper a rouvert et fonctionne, il traite des cas non liés à la fièvre Ebola. A l’Hôpital Waterloo, le gouvernement a procédé à des rénovations et fera bientôt fonctionner l’établissement comme un centre de traitement de la fièvre Ebola.

L’épidémie actuelle d’Ebola est la plus importante survenue au cours des 40 ans de présence du virus, ont dit les responsables de la santé.

En aout dernier, les responsables de la santé au niveau de l’église ont invité les leaders et les membres d’église d’Afrique de l’Ouest à ne pas voyager et à éviter les grands rassemblements publics ainsi que les marques d’affection personnelles telles que les accolades. Ces mesures étaient strictes mais nécessaires, » a dit Dr Landless.

– Angela Taipe a contribué à ce récit.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Plus de 6700 personnes se joignent à l’Église adventiste en Inter Amérique à la fin d’une campagne d’évangélisation en ligne
Croyance Fondamentale No. 17: Dons Spirituels et Ministéres
La Journée du Service Volontaire Adventiste de l’Inter Amérique rend hommage à ceux qui servent