Mots-clés les plus recherchés

6 décembre 2011 – Chantilly, Virginie, Etats Unis…Ansel Oliver/ANN

Tous les jeudis matin, Jose A. Barrientos Jr. Laisse son domicile peu après 5h du matin et conduit jusqu'à l'Aéroport International de Dulles à Washington afin d'exercer un ministère auprès de ses fidèles pendant plusieurs heures.

Au lieu de membres d'église sur des bancs, les fidèles sont des voyageurs et des employés pressés dans l'un des aéroports les plus importants de la nation.

José Barrientos est un pasteur Adventiste et l'un des 18 aumôniers assistants dans cet important centre de trafic aérien. Non seulement il est le plus jeune, il est aussi le seul aumônier hispanique sur place, ce qui lui permet d'offrir son aide aux passagers hispanophones, lusophones ou italiens ainsi qu'au personnel de maintenance qui est en majorité composé d'hispaniques.

Lui ainsi que d'autres aumôniers proposent de l'aide en arpentant les terminaux cherchant des personnes ayant besoin d'aide pour trouver un endroit, calmant des passagers en salle de bagages qui n'ont pas retrouvé leurs valises, ou examinant les visages pour découvrir ceux qui auraient besoin de réconfort. José Barrientos intervient également une fois par mois dans la tenue du service Protestant du mercredi soir à la chapelle interconfessionnelle dans le terminal international.

Son travail à temps plein est d'être le pasteur de jeunesse du ministère auprès des enfants à l'Eglise Adventiste Community Praise Center près d'Alexandria, mais il assure plusieurs heures de bénévolat chaque semaine en dehors de l'église de Dulles.

Les leaders de la dénomination espèrent que la présence de davantage de pasteurs servant en tant qu'aumôniers communautaires dans les aéroports est une idée qui décollera.

« Nous favorisons l'idée d'avoir des pasteurs qui élargissent leur ministère à l'intérieur de la communauté, » a déclaré Gary Councell, directeur des Ministères d'Aumônerie Adventiste (ACM), l'agence d'approbation ecclésiastique de la dénomination. « Nous n'avons de l'influence que lorsque nous nous mêlons aux gens et passons du temps avec eux pour leurs intérêts plutôt que les nôtres. »

Les pasteurs Adventistes qui sont reconnus par ACM servent dans des endroits tels que les sociétés, les brigades de police et de pompiers, dans les programmes sportifs et dans les compagnies de croisières.

Dans les aéroports, nombreux sont ceux qui parleront à un aumônier simplement pour partager leur bonne humeur pendant quelques minutes, alors que d'autres sont désespérément à la recherche d'un soutien spirituel, comme cette femme qui sanglotait lors d'un service à la chapelle après avoir découvert que son conjoint lui était infidèle. D'autres encore recherchent autre chose.

« Vous avez besoin d'aide pour trouver la bonne porte d'embarquement? » a demandé Barrientos à un homme qui se dirigeait vers un couloir sans issue chargé d'un grand sac à dos, un sacoche d'ordinateur et un oreiller de voyage.

Jose Barrientos est un ministre du culte, mais il sert également de guide, de critique de restaurant, et est un représentant de relations publiques de premier ordre. Il vante l'architecture des terminaux les plus récents ainsi que les rénovations prévues. L'Aéroport de Dulles est actuellement au centre du plus grand projet de construction dans les transports publics de la nation.

« Vous allez aimer. Quand ce sera fini vous direz, ‘je veux voyager encore plus souvent,' » dit-il au passagers.

Ouvert en 1962, Dulles se trouve à 41 km du centre de Washington DC et emploie près de 30000 personnes. L'année dernière, il a desservi près de 24 millions de passagers, selon les informations contenues sur son site web.

« C'est un endroit gigantesque, vraiment gigantesque, » a dit Barrientos récemment un matin alors qu'il se rendait à pied au terminal à travers la fraicheur du petit matin. « Etes-vous prêt à faire une longue marche? »

Son superviseur, Ralph Benson, porte un podomètre et estime qu'il parcourt entre 8 et 14 km chaque jour au travail. Baptiste Américain, il rencontre fréquemment Barrientos au travail et sollicite son aide pour travailler avec des ceux qui ne parlent qu'espagnol.

« Il est merveilleux, tout le monde l'aime, » dit Benson qui sert en tant que directeur des ministères pour Metro Washington Airports Interfaith Chapels Inc. (Chapelles Interconfessionnelles des Aéroports de l'agglomération de Washington). Cette organisation à but non lucratif propose un ministère pour L'Autorité Aéroportuaire de l'Agglomération de Washington qui possède les aéroports nationaux de Dulles et Reagan.

Jose Barrientos a des cheveux noirs et porte un costume gris sombre avec une cravate verte. Chaque aumônier choisit sa manière de se vêtir dit-il, mais il doit porter un costume-il a besoin de toute la crédibilité possible. Il a 28 ans et a un visage enjoué et jeune et il est de corpulence mince. La plupart des hispaniques, a-t-il précisé ne s'attendent pas à voir un pasteur jeune.

« Mais vous n'êtes pas vieux, » lui a lancé en espagnol un passager dans le métro entre les terminaux.

Les passagers sont souvent surpris qu'un tel travail existe.

« Je ne savais même pas qu'il y avait des aumôniers dans les aéroports, » a dit Betsy Buckner, qui avec son mari avait voyagé toute la nuit après avoir rendu visite à des amis en Argentine. Ils recherchaient la salle d'embarquement de classe d'Air France pendant leur escale de cinq heures avant de prendre un vol à destination de San Diego en Californie où ils habitent.

« Les passagers sont en général dans l'une des deux extrêmes : soit ils sont vraiment, vraiment heureux ou vraiment tristes, » a dit José Barrientos. Beaucoup de passagers qu'il rencontre vont visiter des proches.

Le ministère dans les aéroports est rapide-un aumônier doit faire connaissance avec quelqu'un très rapidement, et le laisser partir tout aussi rapidement.

« C'est simple pour moi, j'aime me faire des amis, » a-t-il dit après avoir causé à un agent de sécurité. « [Ma petite amie] vous dira que je parle trop. »

Lorsqu'il ne parle pas avec des employés ou qu'il n'oriente pas les passagers, José Barrientos donne des informations au sujet de la chapelle et des services qui y sont tenus. A propos du porte revues, il précise que le livre Adventiste qu'il doit remettre en stock le plus souvent est « El Camino a Cristo, la version espagnole de Vers Jésus, écrit par la cofondatrice de l'église Adventiste Ellen White. Près de 300 personnes visitent la chapelle chaque jour.

La première chapelle d'aéroport a été établie en 1951 à l'Aéroport International de Logan à Boston. C'était une chapelle Catholique appelée « Notre Dames des Voies Aériennes. » Maintenant plus de 140 aéroports à travers le monde ont des chapelles d'après l'Association Internationale des Aumôniers de l'Aviation Civile, une organisation à but non lucratif.

Beaucoup aéroports ont commencé à proposer plusieurs chapelles confessionnelles, mais la tendance au cours des dernières décennies est d'offrir une chapelle interconfessionnelle comme celle qui se trouve à Dulles et qui propose des services pour les Catholiques, les Musulmans et les Protestants.

José Barrientos conduit le service de prière Chrétien de 19h le troisième mercredi de chaque mois.

Traducteur: Patrick Luciathe

Image by ANN. Ansel Oliver
Image by ANN Ansel Oliver

Top news

ADRA Mexique distribue des milliers de désinfectants pour les mains à Mexico et à Monterrey
Dans le Nord de la Caraïbe, de nouveaux croyants se joignent à l’église après des campagnes d’évangélisation
L’Église adventiste va lancer 100 jours de prière le 27 mars