Mots-clés les plus recherchés

18 décembre 2007, Silver Spring, Maryland, États-Unis… Taashi Rowe/ANN

Beaucoup de Membres de l'Église Adventiste du Septième Jour pensent à leur église et à la communauté, tandis qu'ils attendent la nouvelle année. Quand « Adventist News Network » a demandé à quelques membres d'Église ce qu'ils attendaient le plus de la Nouvelle année, le thème du Second Retour était celui qui revenait le plus souvent et sans surprise pour un mouvement qui souhaite que le Christ revienne bientôt.

Maike Stepanek, de la Ville de Koyang, Kyonggi, de la Corée du Sud, traduit les espoirs d'une église de plus de 15 millions de membres. Elle espère que le « Seigneur puisse revenir afin que nous puissions sortir ici. »

Pasteur Dan Pabone de Silver Spring, Maryland espère que Jésus « nous donnera plus de foi pour rester patients à attendre et la persévérance pour nous occuper de ceux qui ne comprennent pas l'Espérance de Son Retour.

 » Pendant que d'autres aussi regardent vers le futur – vers le Retour du Christ, ils désirent passer plus de temps durant le Nouvel an à présenter le Christ à ceux qui ne le connaissent pas.

Alexander Douglas, un musicien vivant à Londres, dit qu'il s'attend à ce que « de plus en plus de personnes dans ce monde, admettent qu'il est impossible d'avoir une moralité chrétienne sans le Dieu des chrétiens. »

Ganoune Diop, de Silver Spring, Maryland, dit qu'en tant que directeur du Centre d'Études de Mission Globale de l'église, il souhaite aider son « Église à développer des méthodes permettant de mieux connaître nos voisins des autres religions et philosophies mondiales et d'une manière expressive, partager avec eux, l'Évangile éternel. »

D'autres voient le Nouvel an comme une autre opportunité d'accepter l'appel de Dieu à partager le message avec d'autres.

« Je ferai de mon mieux pour ne refuser aucune invitation à prêcher dans une église ou à tenir une semaine de prière dans une école – comme cela s'est passé cette année parce que j'avais estimé ne pas être à la hauteur, » a dit Caroline Tobing dans Bandung, Indonésie.

Bien qu'ils aient un amour profond pour l'Église Adventiste et son avenir, des membres reconnaissent que l'église fait face à des défis et espèrent des améliorations.

Stepanek espère voir « notre église augmenter en nombre d'âmes gagnées ; car nous sommes appelés à être des missionnaires et des témoins, et non des comptables. »

Gina Wahlen à Silang, Cavite, aux Philippines souhaite qu'il y ait plus d'unité dans l'église. « Mon vœu pour notre église mondiale pour l'année prochaine est que nous nous concentrions moins sur nos différences et davantage sur ce qui nous unit en tant que communauté mondiale de croyants qui aiment Jésus ».

Plusieurs membres d'Église ont aussi partagé leur passion pour la communauté de l'autre côté des portes de l'église.

Joy Mliswa, à Bulawayo, Zimbabwe vit avec l'espoir de voir l'esprit de communauté prendre corps l'église.

« La plupart des gens se demandent si Dieu est toujours au contrôle avec tout ce qui se passe [dans le monde]. Je souhaite que notre église travaille avec la communauté et soit en mesure de montrer et dire que Dieu est toujours là. Je souhaite voir plus d'amour dans l'église, une église s'intéressant aux intérêts des autres ».

Malgré l'aspect optimiste de ces pensées, les espoirs des membres de l'Église sont tempérés en réalité. Wahlen dit, « je souhaite que durant cette année qui vient qu'il soit mis fin à la pauvreté, à la faim, aux désastres et au chagrin, mais plus je regarde, plus je me rends compte que même quand il y aurait un soulagement temporaire de temps en temps, l'unique solution permanente n'est possible qu'avec l'éternité. »

Droit d'Auteur de : Adventist News Network.

Image by ANN. Ray Dabrowski/ANN

Top news

À Sainte-Croix, les adventistes fabriquent des masques faciaux pour un centre de résidents local
Ce mensonge tenace
Au Salvador, des familles adventistes déplacées à cause de la tempête tropicale Amanda, ADRA se prépare à une première intervention