19 décembre 2006, Loma Linda, California, Etats-Unis… (Elizabeth Lechleitner/LLU/ANN)

Avant d'avaler cette gorgée de punch aux oeufs ou ce cidre de pomme épicé au cours de cette saison de fête, prenez un moment pour considérer ce que vous pouvez boire pour votre cerveau. Si vous optez pour un verre de jus de grenade, vous pouvez élminer la maladie d'Alzheimer, déclare Dr. Richard Harman, chercheur en chef et auteur d'une étude publiée le mois dernier par l'Université de Loma Linda en collaboration avec les chercheurs de l'Université de Washington.

L'étude révèle que les grenades, quand on les compare aux fruits et aux légumes, contiennent une quantité considérable de polyphénols. Les polyphénols, d'après les chercheurs, représentent l'un des antioxydants connus pour neutraliser les effects destructeurs des radicaux libres, qui attaquent les cellules saines du corps et les transforment en cellules cancéreuses. Les radicaux libres sont aussi liés au déclenchement de l'arthrite, l'athérosclérose, le diabète, la vieillesse prématurée, et la maladie d'Alzheimer.

Au cours des ans les grenades, ont été associées à la lutte contre certains types de cancer et au nettoyage des artères. L'étude d'Hartman indique qu'elles sont profitables à votre cerveau comme elles le sont à votre coeur.

A l' Université de Loma Linda, Hartman et les autres chercheurs ont utilisé des souris qui avaient des tendances génétiques favorables au développement de maladies semblables à l'Alzheimer. Les chercheurs ont divisé les souris en deux groupes. Le premier a bu de l'eau additionnéee de jus concentré de grenade, alors que le reste a bu de l'eau additionnéee d'une portion égale au sucre naturel du jus.

Six mois après, l'étude des souris qui avaient consommé le jus de grenade a révélé qu'elles pouvaient apprendre plus rapidement et nager beaucoup plus vite au cours d'un test opéré dans un tube d'eau pour contrôler leurs aptitudes et le fonctionnement de leur mémoire que les souris qui avaient bu l'eau sucrée. Elles avaient aussi 50 pour cent moins de plaques dans leurs cerveaux.

Hartman explique que les plaques sont « des masses toxiques de protéine » accumulées dans le cerveau. Ces accumulations, rapporte-t-il, endommagent et empêchent la communication entre les cellules du cerveau. Les cellules d'un cerveau embrouillé engendre la perte de mémoire et un déclin de l'intelligence –deux signes caractéristiques de la maladie d'Alzheimer.

Chacune des souris de l'étude avait bu en moyenne 5 millitres de jus de grenade par jour. Pour tirer de pareils bénéfices, les chercheurs projettent, que les hommes devraient viser de 1 à 2 verres par jour.

« Il n'est pas évident que ce soit une situation de 'tout ou rien, » déclare Hartman, de telle sorte qu'un verre de jus de grenade de temps en temps peut se révéler bénéfique. Cependant, il encourage tout le monde à boire la quantité recommandée.

Dr. Allan Handysides, directeur du ministère de la santé au bureau principal de l'église mondiale, ajoute que la recherche des tests de laboratoire effectués sur les animaux ne convient pas toujours directement aux hommes.  » Je ne décrie pas l'étude, » dit-il. « C'est très intéressant, mais elle doit être considérée, à l'instar de toutes les études faites dans les laboratoires, comme étant un début préliminaire à une recherche suivie, au lieu d'être une preuve conclusive en elle-même.

Alors que le jus de grenade est un peu coûteux quand on le compare, disons, au jus d'orange ou de raisin, Hartman croit qu'il vaut bien le coût. « Les médicaments contre la maladie d'Alzheimer, le cancer et les maladies cardiaques sont encore plus coûteux, et comme on le dit, une once de prévention vaut mieux qu'une livre de cure. » Il ajoute que certaines épiceries offrent le jus sous une forme de concentré biologique abordable.

Consultez le journal de « Neurobiology of Disease » de décembre 2006 à votre bibliothèque locale pour lire l'étude complète, qui est la première en son genre: « Le jus de grenade diminue les calculs rénaux et améliore le comportement au cours d'un essai fait sur une souris traitée de la maladie d'Alzheimer. »

Image by ANN. Réseau Adventiste de Nouvelles (ANN)

Top news

L’Église adventiste au Belize : d’Union des églises à Union de mission
Une adolescente atteint 1,2 million d’abonnés avec des messages sur Jésus et la Bible
Le Centre de Cancérologie de Loma Linda célèbre 30 ans de Protonthérapie