Mots-clés les plus recherchés

13 décembre 2005, Silver Spring, Maryland, Etats-Unis… (Mark A. Kellner/Staff d’ANN)

A un moment de l’année où « paix sur Terre » devrait être le thème dominant, certains individus ont déclaré « une guerre contre la Noel » dans plusieurs endroits du monde.

En Amérique du Nord, les commerçants –et même la Maison Blanche — se révoltent contre les clients qui souhaitent des « Voeux de Joyeuses Fêtes » au lieu de « Joyeux Noel. » En Europe, le Pape Benedict XVI a déclaré aux pèlerins le 11 décembre que, « Dans une société de consommateurs, La Noel souffre malheureusement d’une sorte de contamination commerciale qui tend à modifier son vrai sens, » d’après un rapport des media.

Alors que doit faire le Chrétien Adventiste du Septième jour au milieu de deux vues opposéees? Détendez vous et jouissez de la saison, disent les experts de la direction de l’église ainsi que l’un des observateurs laïques, pendant que vous vous rappellez que la liberté religieuse est pour tous.

« Je pense que nous devrions continuer à nous réjouir et être reconnaissants que Jésus soit venu, » a dit Dr. Roy Adams, un assistant-éditeur de la Revue Adventiste, l’organe officiel de l’église. Se reférant à Ellen White, l’une des dirigeants fondateurs de l’église, Adams s’est rappelé qu’elle a dit « spécialement là où il y a des enfants, nous ne pouvons empêcher leur enthousiasme pour la Noel. Nous devrions placer le Christ au centre. »

Et pendant que plusieurs Adventistes participent joyeusement aux festivités de la Noel, Dr. John McVay, doyen du Séminaire de Théologie de l’Eglise des Adventistes du Septième jour d’Andrews University, a avancé qu’il est important de respecter les convictions de nos autres voisins que ne fêtent pas.

Nos voisins, voyant en nous des religieux conservateurs, pourraient nous considérer comme des partisans de la Noel, et cela peut paraître surprenant et intéressant de profiter de cette opportunité pour établir une société où les gens se sentent à l’aise, libres d’affirmer leur conviction religieuse et leur engagement, » a dit McVay à ANN de son bureau à Berrien Springs, Michigan. « Pour certaines personnes adhérant à une foi religieuse ce serait ‘Joyeux Noel;’ pour d’autres, il conviendrait de dire Joyeux Hanukkah.' »

McVay a aussi mis l’emphase sur l’importance du Message de l’Evangile au cours de la saison.

Espérons bien que l’occasion nous sera accordée de parler de Christ et de l’histoire de la Noel de l’Eglise Adventiste du Septième jour, et de l’importance de rapprocher ces valeurs de foi personnelle et de celles de la communauté, » a-t-il dit.

Joe Wheeler est l’auteur de 14 livres de « Chirstmas in My Heart », dont chacun d’eux est devenu l’un des « best-sellers » (les livres les mieux vendus) de la saison des fêtes promus par les organisations Chrétiennes des Etats-Unis, telle que « Focus on the Family », ainsi qu’un nouveau livre rapportant l’histoire de St. Nicolas. Il est aussi un Chrétien Adventiste du Septième jour qui a déclaré à ANN de sa maison de Conifer, en Colorado, qu’en 2005, pour la première fois, il a soulevé le problème de ce qu' »est » la Noel au milieu de cette violente guerre de sécularisation.

« Je ne sais d’où vient cette attitude de (distance d’avec le ‘Joyeux Noel’), à moins que nous devenions si profanes… que mêmes les Chrétiens ne pratiquent plus la religion de la façon qui convient. Certains d’entre nous ne voulons pas prétendre. Il est plus que temps pour nous tous, d’affirmer notre position et de l’exprimer bien-haut, quand nous sommes convaincus du bien fondé de quelque chose, » a dit Wheeler.

Nous en tant que Chrétiens Adventistes devons reconnaître que quand Paul dit de ne pas laisser le monde nous modeler à sa mesure, il parlait de quelque chose qui a transcendé le temps, » ajouta Wheeler. » « Avec la présence des média 24/7, nous en faisons l’expérience, comme jamais auparavant. Il faut vraiment un effort surhumain pour l’éviter. »

Wheeler, dont la position lui permet de rencontrer des Chrétiens de plusieurs confessions religieuses, déclare que les Adventistes -dont l’appellation reflète le second retour de Jésus — devrait aussi vénérer Sa première Venue.

Nous pouvons dire que pendant la saison de Noel, indépendamment de la façon que vous le percevez, au moins durant les 24 jours de l’Avent, qui devraient être pris au sérieux, se séparer de tous les intrus electroniques de leurs vies, » dit Wheeler. Les Croyants devraient « lire une histoire à leurs enfants, lire un passage de l’écriture, participer à des jeux, préparer les cadeaux au lieu de les acheter, visiter les personnes âgées, et faire des activités intéressantes avec les membres de nos familles et réapprendre à les connaître. »

Dans plusieurs endroits du monde, tels qu’au Brésil et en Australie, les Adventistes sont parmi ceux qui partagent leur abondance avec ceux qui sont moins fortunés. D’après Rajmund Dabrowski, directeur de communication de l’église mondiale: « Si vous doutez de ce que vous pouvez faire au cours de cette saison, vous pouvez partager avec ceux qui sont dans le besoin. »

Top news

À Sainte-Croix, les adventistes fabriquent des masques faciaux pour un centre de résidents local
Ce mensonge tenace
Au Salvador, des familles adventistes déplacées à cause de la tempête tropicale Amanda, ADRA se prépare à une première intervention