Mots-clés les plus recherchés

Mexico City, Méxique… (Libna Stevens/DIA)

A Mexico City, où résident plus de 22 millions de gens, l’Agence Adventiste de Développement et de Secours Adventiste (ADRA) offre de l’espoir à un petit groupe de mères adolescentes et à leurs enfants.

ADRA du Mexique a récemment ouvert un centre d’apprentissage dans la ville de San Rafael pour enseigner à ces mères, àgées de 11 à 17, dans le métier de couturière pour ganer de l’argent en vue de supporter leurs enfants. Le centre a été inauguré le 15 décembre.

Notre objectif principal était d’apporter de l’espoir é ces filles qui ont été chassées de leurs maisons par suite d’abus sexuels, de grossesse, ou à cause des circonstances difficiles de leurs foyers et sont à présent abandonnées dans les rues, » rapporte Rafael Garcia, directeur d’ADRA du Mexique.

Garcia explique que le projet a été pris en charge par ADRA après que l’Eglise Adventiste du Septième jour de Portales, à travers la Conférence Métropolitaine des Adventistes du Septième jour eut commené à visiter La Casa de la Mercedes (la maison de Mercedes), une institution d’assistance privée qui avait ouvert ses portes pendant plus de 10 ans aux filles enceintes sans abri en leur offrant un abri, de la nourriture, des soins et de l’affection. A présent la maison loge 82 jeunes mères et leurs enfants.

Pasteur Miguel Angel Giron et les membres de l’Eglise de Portales ont commencé à collecter des produits alimentaires pour La Casa de la Mercedes. Au fur et à mesure que le temps passait, ils réalisèrent qu’il y avait davantage de besoins car les filles avaient contacté notre bureau d'(ADRA) et ont demandé si ADRA pouvaient prendre la charge du projet, a dit Garcia.

« Nous avons commencé avec le projet en juillet de cette année et avions pu installer le réseau électrique pour le centre et l’équiper de tout le matériel nécessaire pour l’aider à démarrer avec huit machines à coudre, des tables, un tableau, du tissu et tout le matériel nécessaire, » a-t-il ajouté

ADRA est heureux d’aider les filles. C’est une sorte d’activité thérapeutique pour les filles et une opportunité pour acquérir des connaissances et l’occasion de leur offrir une meilleure qualité de vie ainsi qu’à leurs enfants, et certainement elles pourront vendre les vêtements, » ajoute-t-il.

Pasteur Wally Amundson, directeur d’ADRA pour l’Inter-Amérique, qui était présent avec Garcia à la cérémonie d’ouverture, dit qu’il était fier d’avoir fait partie d’un pareil projet en aidant de jeunes mères à restructurer leurs vies. Il ajoute que plusieurs projets pareils sont élaborés à travers le territoire de la DIA aux profits des mères et de leurs enfants<.p>

Garcia dit que d’autres plans sont faits pour que le groupe établisse une chaîne de vêtements pour enfants dénommé MAMA, un sigle Espagnol, dont la traduction, signifie Mères Adolescentes Regardant de l’Avant.

Pour savoir davantage sur les projets d’ADRA du territoire de l’Inter-Amérique, appellez le 305-403-4700 ou pour plus d’informations sur ADRA et ses projets mondiaux, visitez le www.adra.org.

Image by ANN. ADRA Mexico/DIA
Image by ANN Wally Amundson/DIA

Top news

La conférence en ligne SeLD de l’Inter Amérique mettra l’accent sur le leadership en des temps exceptionnels
Comment une maison de retraite adventiste en Italie a réussi à ne pas être touchée par le COVID-19
Ouvrons les yeux