Mots-clés les plus recherchés

Le 22 décembre 2005, Silver Spring, Maryland, États-Unis.

Une décision à la date du 20 décembre d’une cour de justice fédérale des États-Unis a statué que « la science de la création » ou « le Design Intelligent » ne peut plus être enseignée dans les écoles sponsorisées par l’Etat, parce qu’ayant une base religieuse. Les Adventistes du Septième jour font partie de plusieurs groupes de foi qui contestent cette décision. « Le Design Intelligent, » ou « ID » est une théorie scientifique qui donne une origine de la genèse de l’univers différente de la doctrine de l’évolution de Darwin.

La décision a été prise après une délibération fédérale de six semaines à Harrisburg, Pennsylvanie, devant le Juge régional américain John E. Jones III, qui a déclaré que le Design Intelligent repose sur la religion, et non sur la science et sa présentation dans les écoles contrôlées par l’Etat est une violation de la séparation constitutionnelle de l’église et de l’état, en Amérique.

« Nous constatons que, bien que les arguments du ID peuvent être vrais, une proposition sur laquelle la Cour de justice ne prend aucune position, la ID n’est pas la science, » a écrit Jones dans sa décision, rendue publique le 20 décembre. Après le témoignage de plusieurs experts sur les deux aspects de la question, ainsi que les évidences que l’on trouve dans des manuels en faveur du ID, dans un ensemble d’articles de la presse locale et de lettres au rédacteur, Jones déclare qu’il se sent sûr de lui, en rendant publique cette décision prise.

« Bien que la réponse à cette question nous contraint de reconsidérer l’évidence qui est entièrement complexe, si non pesante, après une délibération de six semaines qui s’est prolongée sur 21 jours et inclus des heures sans nombre de présentations détaillées d’experts, la Cour de justice croit qu’aucun autre tribunal aux États-Unis ne se trouve dans une meilleure position que nous pour revenir sur ce domaine controversé, » a déclaré Jones dans une décision de 139 pages.

Où situe-t-il les Adventistes, dont l’église adhère à un point de vue, une doctrine stricte, littérale de six jours de création et croit d’une manière fervente en la liberté religieuse ? Aux États-Unis, il les laisse presque où ils étaient : libres d’enseigner comme ils veulent dans leurs propres écoles.

« Vu le système éducatif individuel et paroissial, dans presque tous les états, nous avons le droit de choisir notre propre programme d’études, » a souligné Larry Blackmer, directeur adjoint du département de l’éducation pour l’Église Adventiste du Septième jour en Amérique du Nord. « Donc nous ne sommes pas tenus d’enseigner l’évolution. Ce que nous faisons est pareil : rendez au moins les étudiants conscients de ce qu’est cette théorie et des décisions prises concernant cette théorie. Nous n’enseignons pas systématiquement l’évolution, mais nous présentons toujours les concepts de l’évolution et notre réponse, y relative. »

En Grande-Bretagne, Dr Keith Davidson, directeur de l’éducation pour l’Église Adventiste, dit : la liberté est donnée même à ces écoles d’église, qui reçoivent de l’aide de l’état, d’enseigner une vision du monde conformément à leur foi. Il croit que ceux qui recherchent à limiter la discussion publique de la théorie des origines à l’école sont pris dans une sorte d’intolérance que certains accusent des Chrétiens d’avoir.

« Ils disent, d’une certaine manière, qu’un seul point de vue devrait être considéré, » a mentionné Davidson à ANN, lors d’une interview téléphonique. « La liberté pour une présentation de différents points de vue doit exister pour ceux qui veulent comprendre l’origine de la vie. Dire qu’ils ne devraient pas être considérés est, selon moi, une attitude très intolérante. »

Davidson ajoute, « On dit que nous ne sommes pas disposés à avoir un esprit ouvert, discuter et débattre de la décision pour ou contre. Si l’argument de l’évolutionniste est si persuasif, il devrait être capable de résister à un défi d’une autre école de pensée. »

L. James Gibson, directeur de l’Institut de Recherche de Géoscience de l’Église Adventiste du Septième jour à Loma Linda, Californie, a dit à ANN que la décision du juge était le résultat du fait de devoir faire un choix entre deux fausses présentations.

« D’abord, il y a une exagération induisant en erreur à déclarant que la pure mention d’une hypothèse alternative de Design Intelligent quant à l’origine de la vie dénote l’existence de religion, » a dit Gibson. « Deuxièmement, il est fallacieux que le point de vue scientifique clame que le Design Intelligent est non scientifique parce qu’il n’est pas testable, en manquant en même temps d’admettre que beaucoup d’aspects de la théorie évolutive ne sont pas testables. »

Il a dit à ANN, « Ma position fondamentale est que les deux points de vue sont incorrects et le juge a été forcé à prendre une mauvaise décision. Les étudiants sont en droit d’entendre une présentation équilibrée sur les décisions concernant les origines, mais les politiciens, les scientifiques et les chefs religieux ne devraient pas essayer de micro diriger la salle de classe. »

Sites Liés
L’Église d’Adventiste soutenait la croyance en une semaine de création littérale de six jours, juste l’année dernière.

Droits Réservés (c) 2005 de « Adventist News Network »

Image by ANN. ANN

Top news

La conférence en ligne SeLD de l’Inter Amérique mettra l’accent sur le leadership en des temps exceptionnels
Comment une maison de retraite adventiste en Italie a réussi à ne pas être touchée par le COVID-19
Ouvrons les yeux