Mots-clés les plus recherchés

Loma Linda, Californie, États-Unis…[Gary Krause/ANN]

Des directeurs des centres d’études religieuses de Mission Globale de l’Église adventiste du septième jour en compagnie d’autres spécialistes en mission se réunirent à Loma Linda, Californie, aux États-Unis, le 3 décembre dernier, pour échanger des rapports et discuter des relations futures de l’Église adventiste avec d’autres religions.

Les centres d’études religieuses explorent les voies et moyens pour arriver à établir des ponts avec les communautés musulmanes, juives, et boudhistes, ainsi que d’autres groupes qui ne professent pas notre foi.  « L’objectif des centres est de procurer des ressources, des plans et des idées pour atteindre plus effectivement les adhérents des autres religions », a dit Mike Ryan, un vice-président de l’Église mondiale et directeur de Mission Globale.  « En tant que communauté globale de foi, il est important que nous comprenions la culture et les modes de penser d’autres religions du monde, pour pouvoir opérer  à partir d’une base de compréhension plutôt que d’incompréhension. »

Divers rapports ont été présentés par Scott Griswold, directeur du centre d’étude boudhiste près de Bangkok en Thailande, par Gerald Whitehouse, directeur du centre global des relations musulmano-adventistes provisoirement basé en Californie, par Richard Elofer, directeur du centre mondial d’amitié judéo-adventiste établi à Jérusalem en Israel, par James Coffin, pasteur de l’Église adventiste de Markham Woods, et directeur du centre d’études séculières et post-modernes à Orlando, Florida aux États-Unis.  Coffin présenta en première vision le site internet www.secular/postmodern.org , qui incluera des articles, livres, revues, études de cas et autres ressources en rapport avec le travail parmi les individus à tendances séculières et postmodernes, particulièrement vivant en milieu urbain.

Selon Elofer, qui est également président de l’Église adventiste en Israel, il y a maintenant 15 églises adventistes, 30 congrégations et 72 petits groupes adorant en Israel chaque semaine, et même une congrégation sur la côte ouest.  Pendant les six dernières années, l’effectif de membres est passé de 34 à plus de 1100.  Dans son rapport, il a souligné le besoin de trouver des moyens pour établir un autre niveau de communication entre l’Église adventiste et les dirigeants juifs.

Griswold, basé en Thailande, partagea plusieurs des ressources qu’il a développées pour atteindre les boudhistes.  Il commenta sur le fait que dans certains pays, le boudhisme est étroitement lié à l’identité nationale des gens, et qu’ils voient l’acceptation du Christianisme comme un reniement de leur nationalité.  Jon Dybdahl, un missiologiste et président du collège de Walla Walla, dit que « les chrétiens devraient être les défenseurs des meilleures choses appartenant à la culture des gens. » 

Les participants à ces réunions discutèrent également de l’agenda de la rencontre prévue en 2005 du comité des questions de Mission Globale,  un groupe qui se réunit chaque année pour explorer les questions théologiques qui influencent la manière dont les adventistes travaillent avec d’autres cultures.  L’un des principaux points de cet agenda sera « la manière dont l’Église affecte des ressources pour la mission.

Pour de plus amples informations sur Mission Globale et ses centres d’études religieuses, visitez www.global-mission.org

Image by ANN. ANN

Top news

Jésus pour les YouTubeurs
Un hôpital adventiste au Mexique rebondit après que des dizaines d’employés aient été testés positifs à la COVID-19
Le président de l’Église adventiste du septième jour célèbre la Journée Mondiale des Éclaireurs